lienlien
Navigation
Rp's libres
Rencontrer la meute [ft. Kuragari] (par Wistala)

Une petite marche dans le désert quoi de mieux pour se refaire une santé [ft. All] (par Léatrice)

L'aurore bauréale [ft. All] (par Vénus)

Cueillette hivernale [ft. Kuragari] (par Zenaïs)

Marche tranquille [ft. All] (par Zaliha)

Qui je peux embêter moi ? [ft. Kuragari] (par Yrkasi)

L'eclipse [ft. Hikari] (par Chenoa)

Hunter game [ft. All] (par Corpus)

Seul sans vraiment l'être [ft. All] (par Nehëmah)





 

Une ange au pays des neiges [PV. Vénus]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Une ange au pays des neiges [PV. Vénus] Lun 15 Jan - 21:57

Uriel

Une ange au pays des neiges
Uriel s’était lancée dans une nouvelle expérience aujourd’hui : explorer les terres du Nord. Ces lieux lui étaient relativement inconnus car elle ne s’y était pas vraiment aventurée auparavant. C’est donc par une rare journée ensoleillé qu’elle se dirigea vers les zones montagneuses couvertes de neiges. Bien que se fussent des terres inhospitalières, la louve blanche savait qu’elle était capable de s’y déplacer. Elle ne manquait pas de force et se déplacerait avec prudence. Ces lieux n’étaient guère de ceux où l’ont pouvait s’accorder un moment de folie. Une erreur d’inattention et voilà que vous chutez sur plusieurs mètres qui pourraient vous conduire à une mort certaine. Les lieux étaient assez pentus, escarpés, mais ça ne fit pas reculer la guérisseuse.
Après avoir franchit une première portion de territoire, la température commença à baisser malgré le soleil. Les terres du Nord étaient connus pour leur froid perpétuel, c’est un peu tout ce qu’Uriel savait de cet endroit. Elle aurait put venir avec son frère, mais il pouvait bien se passer de sa surveillance quelques heures. Après tout, ce n’était plus un louveteau et savoir sa sœur loin de lui pourrait le faire réfléchir à deux fois avant de s’engager dans une action dangereuse. La vagabonde tenait plus que tout à son frère, mais il n’était pas une feuille fragile non plus, aussi essaya-t-elle de se persuader qu’il ne courrait aucun danger en son absence.
L’ascension de cette région montagneuse aux chemins escarpées et parsemée de gouffres sans fond n’était pas simple, pourtant Uriel s’en tira sans trop de difficultés et se hissa finalement sur un plateau de roche. C’était l’un des premiers lieux dépourvus d’inclinaison qu’elle croisait depuis qu’elle s’était engagée sur les terres du Nord et aussi le premier où on voyait du givre et un peu de neige. La louve blanche s’approcha de cette matière si froide qu’elle n’avait que rarement aperçu. Elle en lécha et put alors bien confirmer que c’était glacé, un léger frisson lui hérissant brièvement la fourrure.
Uriel se retourna pour voir la distance qu’elle avait parcouru, réalisant qu’il serait sans doute plus délicat de descendre sans se rompre les os que de monter sans chuter. La guérisseuse observa ensuite les alentours avec plus d’attention et remarqua une silhouette à quelques dizaines de mètres d’elle, en surplomb. Impossible de discerner une odeur avec le vent, plus fort dans cette région montagneuse, qui était montant donc dans son dos. Ce loup l’avait sans doute déjà remarqué depuis bien longtemps à cause du sens du vent. La vagabonde n’y avait pas trop prêtée attention car elle doutait de croiser qui que ce soit dans les terres du Nord. C’était presque un défi à elle-même qu’elle s’était lancée en venant arpenter ces reliefs.
Uriel ne chercha pas à attirer l’attention de son semblable se trouvant dans les environs proches, ne souhaitant pas discuter. Elle était toujours évasive, ne souhaitant pas lancer une conversation, dû à son attitude introvertie. Si cet individu avait quelque chose à lui demander, il n’aurait pas besoin de son aide pour la rejoindre. La louve blanche s’assit un moment, décidant de se reposer un peu avant d’envisager soit d’aller plus haut, soit de redescendre. Si elle ne voulait pas être trop loin de son frère trop longtemps, elle voulait aussi éviter de l’inquiéter. Il n’avait peut-être pas encore remarqué qu’elle n’était plus dans son sillage. Pourvu qu’il n’ait pas eu une idée idiote avant de s’en rendre compte.
Si Uriel semblait détachée et ailleurs, elle était en vérité très attentive à son environnement. La louve blanche avait remarqué un autre loup pas si loin d’elle. Si il approchait, mieux valait pouvoir réagir vite si il se montrait agressif. Cependant, assez étrangement, la guérisseuse ne pensait pas que cette silhouette au pelage blanc qu’elle avait vu un peu plus tôt constituait une menace. C’était comme une sorte de pressentiment indéchiffrable. Pourtant, elle n’était pas divinatrice.
code réalisé par fracture46


Revenir en haut Aller en bas
Guérisseur - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge6 ans et 6 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangGuérisseur
PouvoirDélivrance de l'Entité
PuissanceAile - Acier
Guérisseur - Vagabond
Messages : 101
Feux Follets : 72
MessageSujet: Re: Une ange au pays des neiges [PV. Vénus] Dim 28 Jan - 14:20

«Une ange au pays des neiges»
Avec Uriel

Tôt dans la matinée, avant même que le soleil ne se soit levé à travers les douces montagnes enneigées, Vénus sortit de sa tanière pour aller explorer les terres gelées. Elle s’étira longuement avant de prendre le chemin jusqu’au glacier. Elle escalada la roche glissante avec prudence et douceur comme à son habitude. Un frais assez frais était présent durant cette matinée qui jusqu’à leur était plaisante. La fourrure épaisse de la guérisseuse l’aida à braver le froid comme toujours. Son corps avait pris l’habitude des virages fins, ses coussinets résistaient à présent à toutes les roches qu’il pouvait exister sur cette terre d’hiver. Plus rien ne pouvait l’arrêter. Elle continua à monter la montagne qui n’avait plus aucun secret pour la louve. Elle entendait les chants des oiseaux avant le levé du soleil, plus elle grimpait, plus l’air se faisait rare. Sa respiration devient de moins en moins audible, elle remplissait ses poumons de tout l’air qu’elle pouvait et continuer son avancée. La neige recouvrait tout sur son passage, elle ne voyait plus les pierres et encore moins les limites avant de tomber dans le vide. C’est par sa grande expérience qu’elle tâtait le sol, enfouissant son museau dans la neige pour savoir où mettre les pattes et gravir le reste de la montagne.

Elle gardait le regard fixé sur l’horizon attendant le moment propice. Quelques minutes plus tard, le soleil commençait à pointer le bout de son museau pour s’élever dans le ciel. Vénus venait souvent grimper pour admirer la vue, chaque matin, les couleurs étaient différentes, durant toute sa vie, aucun levé de soleil n’avait été identique, tous étaient unique et tous était resté gravé dans sa mémoire. Les nuages avaient frôlé son pelage brun, son souffle était devenu presque coupé. Aujourd’hui encore, elle continuait à chérir ce qu’elle avait perdu, gardant au fond de son cœur blessé par la trahison de son amant de glace, la terre du nord.

A la fin du levé, elle se mit à redescendre la montagne pour se mettre à ses tâches quotidiennes. Elle aimait cueillir les plantes et venir en aide aux autres mammifères blessait par des prédateurs.A contre vent, elle sentait que cette journée serait remplie de soleil et d’une douce chaleur. Quelques minutes après son escapade, elle sentit la présence de quelqu’un d’autre. Ce n’étais pas Loki, le guérisseur qui ne vivait aussi pas très loin d’ici, mais c’était tout de même une odeur de canidé. Elle descendait avec prudence pour ne pas effrayer la bête et surtout pour ne pas tomber. À travers les flocons de neige, elle pue s’apercevoir, que c’était une louve assez petite et d’un blanc parfait. Elle continua son approche et avec douceur, elle posa ses magnifiques yeux rubis sur la femelle.

« Tu ne devrais pas être ici seule, c’est dangereux pour ceux qui ne connaissent pas le coin, veux-tu de l’aide pour redescendre sur la terre ferme ? »

Sa voix était identique à celle des anges venu des cieux, elle parlait suffisamment fort pour que la femelle entende, mais assez doucement pour ne pas déclencher d’éboulement.
© Codage par Zagan.



Merci maman de m'avoir aidée ♥️

Merci Hati ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ange gardien
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryûtora :: RP-
Sauter vers: