lienlien
Navigation
Rp's libres
Rencontrer la meute [ft. Kuragari] (par Wistala)

Une petite marche dans le désert quoi de mieux pour se refaire une santé [ft. All] (par Léatrice)

L'aurore bauréale [ft. All] (par Vénus)

Cueillette hivernale [ft. Kuragari] (par Zenaïs)

Marche tranquille [ft. All] (par Zaliha)

Qui je peux embêter moi ? [ft. Kuragari] (par Yrkasi)

L'eclipse [ft. Hikari] (par Chenoa)

Hunter game [ft. All] (par Corpus)

Seul sans vraiment l'être [ft. All] (par Nehëmah)





 

Douceur naturelle || LIBRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 5 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissancePlume - Charbon
Vagabond
Messages : 54
Feux Follets : 188
MessageSujet: Douceur naturelle || LIBRE Lun 15 Jan - 23:42



douceur naturelle

libre

La Nature a créé les fées pour qu'elles guident les bonnes âmes au delà de l'entre monde. Elle t'a créé pour que tu parles à ces fées.

Les dieux qu’ils vénèrent sont de chair et de sang.
Les loups n’ont pas cette versatilité.


« Debout petite louve : tu as un long chemin à parcourir. » Délicatement, deux paupières blanches se levèrent. Tandis que deux orbes d’un bleus turquoises se présentèrent au monde entier. La petite fée venait de terminer sa sieste, elle venait d’ouvrir son coeur au langage des arbres. Doucement, elle déplia ses deux pattes avant pour ensuite pousser sur celles de derrière & se lever : ceci fait, elle s’étira en poussant un long couinement tandis qu’elle baillait. Un dernier étirement des omoplates & elle posa son regard amande sur le monde qui l’entourait. Où se trouvait-elle ? Où était-elle ? Comment s’était-elle trouvée là ? Elle secoua la tête pour essayer de remettre ses idées en place, pour tenter de se rappeler exactement le pourquoi du comment. Puis, tout lui revint en mémoire : les paroles des arbres, sa mère qui n’était jamais revenue, le lac qu’elle avait suivi, la faim qui avait fini par la faire s’arrêter. Alors, subtilement, elle tourna la tête vers l’arrière & distingua le cadavre d’un lièvre. Elle l’avait tué pour se nourrir. Elle détestait faire cela. Mais elle savait qu’elle était carnivore, alors c’était une obligation pour elle. Il fallait qu’elle tue pour manger, sinon c’était elle qui allait mourir.

Aucun entourage hostile ne l’enveloppait plus.
Le mal, la rage ni la mort ne rôdaient plus dans l’ombre.


Délicatement, la petite ange s’approcha du cadavre & le prit entre ses crocs. Là, elle trotta vers un buisson, gratta le sol de ses griffes & déposa le lièvre dans le trou qu’elle venait de faire. Ceci exécuté, elle reboucha la tombe partielle de son museau pour ensuite fermer les yeux. Que son âme puisse reposer en paix. Elle le remerciait du plus profond de son coeur de lui avoir permit de survivre. Ensuite, elle s’ébroua & se mit en marche. Il fallait qu’elle aille ailleurs, il fallait qu’elle voit du pays, qu’elle découvre des gens, du monde mais surtout des paysages qu’elle n’avait encore jamais vu. Elle n’avait que dix mois certes, mais elle se sentait apte à réaliser tout cela. Elle avait le sentiment qu’il fallait qu’elle le fasse. Alors, en posant un dernier regard sur la tombe, ainsi que sur l’arbre qui l’avait protégé, elle se mit en marche. Elle marcha longtemps. Un regard dans le ciel & son coeur eut un petit coup de chaud : les moineaux la suivaient. Ils la suivraient toujours je pense. Ils sont là pour ça, n’est-ce pas ?

La menace de l’Inconnu et sa terreur s’étaient évanouies.
Elle était la peste pour le coupable.


Si elle avait pu parler, chanter, elle l’aurait sans doute fait. En fait, dans le fond elle en avait besoin. Elle avait le sentiment qu’elle devait parler, qu’elle devait utiliser ce muscle qui était présent dans sa gueule, mais elle savait qu’elle n’en était pas capable. Cette nuit-là, elle l’avait tué. Elle l’avait tué sans même s’en rendre compte. Comme elle ne se rendit pas compte qu’elle était maintenant présente sur le Désert d’Albâtre. Alors, elle se stoppa net & pencha la tête sur le côté. C’était magnifique, sincèrement. Les moineaux se posèrent au sol, l’observant mais surveillant aussi les alentours. On dirait une déesse sur son île natale, n’est-ce pas ? Peut-être est-ce le cas, qui sait.
(c) DΛNDELION


PLUS DISPONIBLE EN RP.
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
70/100  (70/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 8 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangAsahi
PouvoirOracle d’Émeraude
PuissancePlume - Argent
Vagabond
Messages : 158
Feux Follets : 134
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Mer 17 Jan - 10:54


Douceur naturelle ~
Feat Meerly -

Le temps était peut-être venu de repartir chez moi. Wakanda devait sûrement s'impatienter. Peut-être devrais-je prendre sa place en rentrant ? Un sourire mesquin se figea sur mon visage avant que ce dernier ne redevienne normal, laissant transparaitre une ligne de sang. À mes pattes se trouvait un corps inerte, ressemblant à celui d'une petite créature, tendant vers le lièvre. Les blessures, les lacérations, la perte de la chaire. Tout ceci rendait difficile l'identification de ce cadavre. Mon regard se tournait en direction de l'horizon, souvent vide, parfois rempli de quelques arbres, vivants mais le plus souvent morts. La vue ne ressemblait en rien aux lieux que j'avais déjà exploré, tant celui-ci me désolait à cause de ce vide. Aucun attrait, pas besoin de m'attarder ici.

Prenant un élan assez conséquent, je me mis à courir pour pouvoir retourner plus rapidement chez moi. Ma vitesse ne dépassait pas le trottinement. Finalement, je ralentissais par nonchalance. Combien de temps avais-je passé à errer dans des lieux inconnus. Le temps m'échappait. Mon principe de vie s'étendait à une liberté certaine et une difficulté à adhérer aux règles, aux contraintes posées par la vie, par ma sœur qui fondait quelques espoirs en moi. Je n'aimais pas cette situation. En bref, seule la liberté m'intéressait, rien d'autre. Je m'allongeais à l'ombre d'une souche, mettant mon corps sombre en boule, me confondant avec la pénombre. Mes paupières venaient recouvrir mes iris émeraudes, laissant place au noir le plus complet. Le soleil, aussi, venait abattre son déclin sur la zone, ne partageant plus sa chaleur et sa lumière.

Après un temps, ce dernier finit par recouvrir mon pelage sombre d'une douce chaleur. Il était temps de repartir. Pourtant, une odeur inconnue aiguisa mes sens, les mettant en alerte. Ce parfum m'était complètement inconnu. Balayant du regard ce désert, je cherchais l'émanation de celle-ci. Après un temps, je découvrais une ombre au loin. Fronçant les yeux, je pouvais reconnaitre un loup. Ma respiration restait normale. Je conservais mon calme et m'approchais de celui-ci. Après quelques pas, je me retrouvais à surplomber les lieux, en m'étant positionné sur un rocher en hauteur, laissant l'individu me découvrir. Je ne souhaitais querelle, d'où mon approche lente et mon geste afin de me montrer. Ce loup m'avait probablement déjà flairé.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 5 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissancePlume - Charbon
Vagabond
Messages : 54
Feux Follets : 188
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Jeu 18 Jan - 18:14



douceur naturelle

libre

La Nature a créé les fées pour qu'elles guident les bonnes âmes au delà de l'entre monde. Elle t'a créé pour que tu parles à ces fées.

Dans les profondeurs de la forêt résonnait un appel.
Il ne se posait pas de questions, mais l’appel résonnait.


« Tu n’es pas seule, petite chose. » Délicatement, elle posa son regard sur l’étendue blanche qui se perdait devant elle. C’était magnifique, c’était un paysage des plus féeriques, il fallait bien se l’avouer. La petite louve avait l’impression de découvrir un monde qu’elle ne connaissait pas, ou plutôt de redécouvrir un monde qui lui tendait les bras avec tendresse. Depuis combien de temps ne s’était-elle pas laissée aller à ce point-là ? Depuis combien de temps n’avait-elle pas laissée la Nature lui parler ? Mais surtout lui offrir une paume de main ? Longtemps. Trop longtemps malheureusement. Elle avait fait en sorte de la faire taire, cette nature, de l’ignorer car elle se pensait bien trop folle, mais surtout indigne de tout cela. Puis finalement, elle avait cédé, elle avait accepté ce fardeau. Elle était grande maintenant, il fallait qu’elle accepte son rôle. Un rôle qui pourrait la mener loin selon moi, un rôle qui lui allait à merveille. Malheureusement, sa mère ne l’a pas vu ainsi. Non, elle, ce qu’elle a vu : ce n’est qu’une petite chose sans défense se battant avec des démons, que elle seule voyait. Une folle.

Le rire tragique du Sphinx, le rictus glacial de l’Hiver.
Là, l’Eternité, dans son immense et insaisissable sagesse.


En fait, en quelques mois, elle était passée d’un ange à une Sorcière de Salem. Une jeune rousse qu’on brûlait seulement car sa chevelure faisait penser à un enfant du Diable. Mais aussi car son envie de guérir les autres passait pour un ensorcellement, un enchantement que seule elle comprenait. Alors, sa mère était partie. Ne supportant pas ce fardeau, ce rôle qui lui était sien, elle avait fini par l’abandonner comme un déchet près d’une benne à ordure. Au départ, la petite louve avait eu du mal à comprendre, mais elle avait fini par céder le passage. Elle avait accepté son sort, autant qu’une martyre sur le bûcher. Soudain, elle tourna sa jolie tête vers le trio qui l’accompagnait. Les trois moineaux s’excitaient sur le sol. Ils avaient senti quelque chose, ou surtout ils avaient sentit la présence de quelqu’un. Alors, sans plus se poser de questions, elle se tourna violemment, lui donnant presque des vertiges tant le mouvement fut rapide. & elle le vit. Ce loup sur les roches, derrière elle. Elle plissa le regard pour mieux le distinguer, mais elle ne fit aucun pas pour autant. S’il était mâle, s’il était galant, il ferait le premier pas, tout simplement. Bien sûr, elle ne lui adresserait pas la parole, ne le pouvant pas physiquement, mais elle accepterait sa compagnie volontiers. Elle avait besoin de rencontrer du monde.

Il ne faut pas attendre que l’inspiration vienne.
Il faut courir après avec une massue.


Sans qu’elle ne puisse y faire grand-chose, les trois moineaux s’envolèrent pour ensuite se mettre face au loup, toutes ailes battantes. Ils ne menaçaient pas, ils prévenaient tout simplement. Elle avait l’impression qu’ils faisaient cela de leur propre conscience, mais c’était totalement différent. C’était elle qui venait de les envoyer, tout simplement pour se protéger, mais aussi pour exprimer des émotions qu’elle avait du mal à évacuer. Elle observa la scène, tout en finissant par s’asseoir sur le sol. Les oiseaux, sentant la patience de leur maîtresse, finirent par faire demi-tour & venir se poser sur le sol, face à elle.
(c) DΛNDELION


PLUS DISPONIBLE EN RP.
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
70/100  (70/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 8 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangAsahi
PouvoirOracle d’Émeraude
PuissancePlume - Argent
Vagabond
Messages : 158
Feux Follets : 134
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Jeu 25 Jan - 8:35


Douceur naturelle ~
Feat Meerly -  

L'inconnu s'était arrêté au loin, sûrement par méfiance ou pour analyser la situation. Après un temps de latence, trois oiseaux étaient venus face à moi, m'observant, me jugeant. Je ne prêtais pas réellement attention à ces volatiles, ne comprenant pas leur langage. Mes paupières se fermèrent un instant, réfléchissant à la manière dont je pouvais aborder ce loup. Un soupir sortit de ma gueule. Quelle idée de rencontrer quelqu'un maintenant. Le formalisme ou les discours de politesse n'était pas mon for. Quelle plaie cela pouvait être, mais c'était la dure réalité des choses et m'y confronter était ma priorité.

D'un pas lourd, mon corps se leva et mon regard se reporta sur le canidé me faisant face à plusieurs dizaines de mètres. Une fois descendu du rocher où je me trouvais, je m'avançais vers ce nouvel inconnu afin d'en apprendre plus par curiosité. Lorsqu'il restait seulement 5 mètres nous séparant, je m'arrêtais, plongeant mon regard émeraude dans le sien, jaugeant le loup se trouvant face à moi. Une atmosphère assez tendue se dégageait de nos deux corps, cherchant à éviter tout conflit. Mon regard se porta par la suite vers les oiseaux se trouvant à côté du canidé. Je ne pus m'empêcher de lâcher un petit rire avant de briser le silence.


« Tu n'as pas à être aussi angoissé, je ne mords pas ou du moins, je ne suis pas en appétit. Donc tu peux te détendre. »

Lentement, je m'éloignais du loup, montrant le peu d'intérêt à une nouvelle rencontre. Je préférais retourner sur mon rocher pour m'y reposer un peu. Malgré tout, je ne quittais pas l'inconnu des yeux, non pas par peur d'une éventuelle attaque, mais pas curiosité. J'étais comme Wakanda, curieux, mais feignant. Ma venue face à ce canidé était simplement dans le but de "gagner" en partie sa confiance afin d'éviter tout conflit.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 5 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissancePlume - Charbon
Vagabond
Messages : 54
Feux Follets : 188
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Mer 31 Jan - 2:19



douceur naturelle

libre

La Nature a créé les fées pour qu'elles guident les bonnes âmes au delà de l'entre monde. Elle t'a créé pour que tu parles à ces fées.

Les monstres existent vraiment, les fantômes aussi.
Ils vivent en nous, et parfois ils gagnent.


Le loup s'approcha. Plus les mètres se raccourcissaient entre eux, plus les oiseaux se faisaient méfiants. En fait, elle n'avait plus la parole depuis un bon moment, mais elle avait vraiment l'impression que ses compagnons de route lui ressemblaient comme deux gouttes d'eau. Elle avait le sentiment qu'ils ne lui voulaient que du bien, qu'ils voulaient la protéger autant qu'elle, elle pourrait le faire pour eux. Elle ne savait ni pourquoi, ni comment cela pouvait arriver, tout ce qu'elle savait c'est qu'elle était heureuse. Elle ressentait ce bonheur croissant d'être protégée, ce bonheur d'avoir une famille sans même comprendre pourquoi. Elle se rappelait parfaitement la première fois que c'était arrivée, la première fois qu'elle avait découvert ces volatiles. Elle se promenait tranquillement dans la forêt, de son pays natal, ne se souciant de rien et soudain, un être étrange : un cochon sauvage s'était approché d'elle. Au départ, elle avait voulu jouer avec elle, mais lorsqu'elle voulu aussi jouer avec son petit, le cochon se jeta sur elle. Elle hurla, grogna, n'osant utiliser ses crocs et ils étaient arrivés. Les trois moineaux avaient débarqué de nul part pour ensuite se jeter sur le cochon, volant autour de lui, piaillant pour ensuite lui crever un oeil avec l'une de leur serre. Le cochon partit alors en couinant et la louve se retrouvait au sol, ne comprenant pas tout. Tout ce qu'elle comprenait c'est que des oiseaux venaient de lui sauver la vie et qu'ils la suivaient maintenant partout où elle allait. Je pense qu'elle ne comprend pas encore qu'elle est maîtresse de ces oiseaux. Oiseaux qui finirent par s'envoler de nouveau, se posant sur la tête de la blanche, tout en regardant avec désapprobation le loup en face d'eux qui riait. Il se moquait d'eux.

Je crois qu'en tout homme, il y a un autre homme.
Un inconnu, un Conspirateur, un rusé.


Lorsque le mâle, car c'était un mâle au vu de son odeur, lui adressa la parole, la petite fée pencha alors la tête sur le côté. Elle incrusta chaque mot dans un coin de sa tête, chaque phrase dans un tiroir de son esprit. Il n'était pas là pour lui faire du mal ? Il ne lui voulait vraiment aucun mal ? Elle était heureuse de l'entendre. Puisque elle non plus. Elle était simplement là pour découvrir la vie, pour découvrir un monde qui n'était pas encore le sien. Elle le regarda s'éloigner, restant assise et ne sachant pas encore comment réagir. Elle leva alors les yeux vers les oiseaux sur son crâne, la faisant loucher, comme espérant qu'ils lui donnent une réponse. Devait-elle le suivre ? Devait-elle rester là ? Mais si elle restait là, la rencontre ne servirait donc à rien ? Si elle le suivait, elle ressemblerait à une harceleuse, et peut-être que cet acte s'accompagnerait d'un conflit ? Elle finit par soupirer, se lever timidement et finalement marcher vers le rocher. Elle le suivrait donc. Elle ne pouvait utiliser la parole, alors elle utiliserait les actes. Ne dit-on pas que le jugement d'autrui vient souvent des actes qu'il fait ? Alors, sans hésiter une seule seconde, elle monta sur le rocher, marcha vers le loup et finit par se positionner à côté de lui : debout comme une statue. Elle s'était détendue quelque peu. Ne lui en veux pas Saeba. Elle est jeune, elle ne sait pas encore comme s'y prendre avec ses partenaires.
(c) DΛNDELION


PLUS DISPONIBLE EN RP.
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
70/100  (70/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 8 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangAsahi
PouvoirOracle d’Émeraude
PuissancePlume - Argent
Vagabond
Messages : 158
Feux Follets : 134
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Ven 2 Fév - 10:52


Douceur naturelle ~
Feat Meerly -  

Après être retourné sur le rocher où ma sieste m'attendait, la jeune louve se rapprochait petit à petit de moi, hésitante à venir proche de moi, cherchant un moyen de se disculper de cette obligation de rencontre. Personnellement, cela m'était égal de savoir si quelqu'un souhaitait me rencontrer ou pas. La solitude faisait partie de ma vie. Malgré tout, après un long temps d'hésitation, cette dernière s'était rapprochée de moi sans hésiter, conservant malgré tout une pointe de méfiance à mon égard, puis au bout d'un temps, cette hésitation se volatilisa comme le vent pouvait venir et disparaitre sans crier gare. D'un pas vigoureux, elle monta à mes côtés. Que faisait-elle ? N'était-elle pas effrayée à la base ? Mes sens étaient en éveils, j'étais prêt à réagir en cas de geste violent.

Pourtant, chose surprenante, elle s'arrêta à côté de moi. Seule une patte de distance nous séparés. Elle semblait assez jeune, peu connaisseuse des difficultés de ce monde, mais surtout de sa cruauté. Si c'était Wakanda, elle l'aurait probablement attaquée et tuée. Quelle idée de ne pas se méfier d'un inconnu. Elle ne semblait pas vouloir bouger ou parler. Mon regard émeraude se plongea dans le sien, cherchant une once de peur dans ses pupilles, mais ceci était vain. Un sourire en coin vint se glisser sur ma gueule, laissant transparaitre un moment de rire. Puis je lui dis.


« Tu n'es donc pas effrayée par ma présence ? Beaucoup aurait pu t'attaquer, tu devrais faire attention à l'avenir, certains ne sont pas comme moi. Mais bon, je m'appelle Saeba, ravis de te rencontrer. »

Dès l'instant où je m'étais présenté, je posais ma tête sur mes pattes, regardant le paysage délabré et désolé, pauvre en végétation. C'était assez différent du lieu où je vivais, étant donné que le cratère recelé d'une végétation luxuriante et d'un lac s'étendant sur tout le bas du cratère.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 5 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissancePlume - Charbon
Vagabond
Messages : 54
Feux Follets : 188
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Lun 5 Fév - 23:05
Ils étaient rendus sur le continent où vivent les parents en deuil.
Cet endroit ressemble au reste du monde, mais ne l'est pas. (c) Louise Penny - Une illusion d'Optique.

Elle était là, assise sur son promontoire, à observer l'horizon mais surtout à se laisser aller à ses émotions. Des émotions qu'elle n'avait pas ressentit depuis bien longtemps. Des sensations, des sentiments, des émotions qui naissaient au fur et à mesure que le temps avançait. Elle avait l'impression de renaître à chaque instant de la journée, à chaque moment qu'elle passait loin de son pays natal. Sa mère l'avait abandonné comme une lâche, certes, mais n'avait-elle pas fait le bon choix finalement ? Ne l'avait-elle pas aidé en faisant cela ? Je pense que si. Car grâce à cela, elle en était revenue grandit. Elle était devenue une meilleure personne, une meilleure louve. Elle avait réussi à découvrir un moment de sa vie qu'elle ne connaissait pas, mais surtout une partie d'elle qu'elle ignorait. Elle s'était découverte chasseuse, discrète mais surtout tueuse. En fait, elle avait découvert une nature qu'elle ignorait. Car soyons francs, lorsqu'elle était encore auprès de sa mère, elle était dépendante, fragile mais surtout beaucoup trop gentille. Et en vivant seule, elle était devenue rustique, indépendante, mais surtout adulte. Malheureusement pour elle, elle était devenue adulte avant l'âge. Elle avait grandi bien trop vite. Je ne saurais vous dire si c'était une bonne chose, tout ce que je peux dire c'est que ça lui faisait du bien. Son regard se glissa sur un nuage qui passait par là. Ce nuage représentait tout et rien pour elle. Il représentait la vie qui défilait bien trop vite. Il représentait un être éphémère. Et en même temps, il n'était qu'un nuage : qu'une chose naturelle qui ne fait que passer furtivement dans le ciel sans qu'on ne s'en rende réellement compte.

" Tu n'es donc pas effrayée par ma présence ? Beaucoup aurait pu t'attaquer, tu devrais faire attention à l'avenir, certains ne sont pas comme moi. Mais bon, je m'appelle Saeba, ravis de te rencontrer. "

La jeune louve tourna de nouveau son regard sur le loup qui était posé à côté d'elle, sursautant presque tellement elle l'avait oublié. Elle avait réellement oublié sa présence lorsqu'elle s'était laissé aller à la contemplation du nuage. Mais il n'avait pas tord. Il fallait qu'elle fasse attention. A être trop curieuse comme elle était, elle finirait un jour par se mettre dans de beaux draps, à s'attirer les foudres de certains mais surtout à se faire tuer. C'était peut-être pour ça que sa mère l'avait abandonné non ? Peut-être avait-elle eu trop peur pour sa propre vie ? Peut-être avait-elle imaginé qu'avoir une telle fille serait un fardeau ? Elle n'avait peut-être pas tord. Bref. Elle finit par poser son regard sur Saeba, hochant la tête en guise de compréhension. Puis, elle ouvrit la bouche pour prononcer son nom mais ce qui en sortit ne fut qu'un couinement, un bruit strident alors elle referma la gueule et baissa la tête, comme confuse. Ses cordes vocales étaient définitivement mortes.


PLUS DISPONIBLE EN RP.
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
70/100  (70/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 8 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangAsahi
PouvoirOracle d’Émeraude
PuissancePlume - Argent
Vagabond
Messages : 158
Feux Follets : 134
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Mar 6 Fév - 16:53


Douceur naturelle ~
Feat Meerly -  

La conversation n'allait pas extrêmement loin. Mon esprit semblait intrigué par cette jeune louve qui n'avait pas peur de m'approcher, qui se tenait à quelques centimètres de moi. Une patte, voire moins nous séparait. Sa force d'esprit semblait soit extrêmement forte pour ne pas être effrayée par la présence d'un inconnu, soit elle était stupide. La solution idéale devait se découper entre les deux, mais son regard me disait que c'était en partie la deuxième solution. Difficile de dire, de lire son esprit. Après mes paroles, celle-ci s'était mise à sursauter. Une seule chose me venait à l'esprit, qu'elle était réellement gourde.

« T'es assez tête en l'air, toi. »

L'instant d'après, la jeune louve me regardant tenta de prononcer quelque chose, ouvrant que légèrement sa gueule et laissant échapper qu'un petit bruit strident. Mes yeux s'écarquillèrent l'instant d'après, me demandant ce qu'elle avait essayer de dire. Je réfléchissais pour savoir pourquoi elle ne disait rien. Plus j'y pensais, plus je me demandais quelle était la raison. Mais dès lors qu'elle tenta de me parler, la solution la moins évidente à comprendre me vint aux yeux. Elle ne savait pas parler ? Elle ne pouvait pas parler ? Quelle solution ? À son âge, chaque loup serait capable de parler, quel qu'il soit. Donc cela serait la pire solution ? Un regard triste m'envahit, laissant transparaitre mon émotion et ne pouvant m'empêcher de murmurer.

« Ta vie ne doit pas être facile petite. Mais tu m'as l'air d'être une battante. »

Je lui adressais un compliment juste après ma déduction, ne cherchant même pas à l'interroger pour éviter de lui faire révéler des choses qu'elle ne souhaitait probablement pas énoncer ou acquiescer. Quelle drôle de vie et surtout dure vie que de ne pas pouvoir énoncer une seule parole. J'aurais aimé savoir son passé.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 5 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissancePlume - Charbon
Vagabond
Messages : 54
Feux Follets : 188
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Lun 12 Fév - 1:43
Il était toujours à genoux, les ailes affaissées sur les draps blancs, la tête basse. Ses tatouages se détachaient brutalement sur sa peau dorée. Un prince ténébreux et déchu... 

Elle était là, délicate comme la brise d'automne mais tout aussi campé sur ses pattes comme une statue. Elle laissait le vent venir tendrement caresser sa fourrure, tandis qu'il faisait pleurer ses yeux. Le froid touchait ses pupilles avec autorité tandis que ses coussinets tremblaient à cause de la fraîcheur sous ces derniers. En fait, elle avait l'impression d'être à sa place, tout en ayant aussi l'impression d'être dans un endroit qui ne devrait pas être chez elle. Elle se sentait bien tout en se sentant apeurée. Mais apeurée de quoi ? De qui ? Pourquoi ? Comment ? Elle ne savait absolument pas pourquoi. Elle ne comprenait absolument rien à la situation. Ne dit-on pas que c'est en rencontrant l'inconnu qu'on finit par s'y attacher ? Que l'étranger finit souvent par devenir une connaissance ? Qu'un étranger peut rapidement pénétrer dans notre esprit sans qu'on ne sache réellement pourquoi ? Finalement, elle posa son regard sur le loup lorsqu'il lui adressa de nouveau la parole. Elle ne fit que hocher la tête avec vigueur. C'est vrai ce qu'il disait, réellement.
Tête en l'air ? C'est vrai. Elle l'avait toujours été en vérité. Elle avait toujours été un peu tête en l'air, que ce soit dans sa tendre enfance autant dans sa nouvelle vie de jeune adulte. En fait, elle se souvenait parfaitement de la première fois où elle avait été réellement tête en l'air. Elle se souvenait de ce jour-ci où elle était partie en suivant sa mère. Sa mère était partie chasser et elle était allée la suivre, se demandant ce qu'elle faisait. Cependant, bien évidemment, comme toute petite loupiotte, elle s'était extasiée devant un papillon, l'avait suivi du regard pour ensuite courir derrière. Soudain, elle ne vit pas la branche et se rétama comme une bleue. Ce qui en suivit fut d'une logique implacable, la proie de sa mère s'était enfuie à cause du bruit, faisant rager la louve qui vint rapidement rejoindre sa progéniture. Là, elle la mordit de colère pour ensuite la refoutre dans sa tanière, lui ordonnant de rester. La petite resta, en pleurs.
Soudain, elle sursauta de nouveau en entendant la voix du loup. Dure vie ? Effectivement. Battante ? Bonne question. Elle ne savait pas même elle si elle l'était. Etait-elle réellement une battante, ou simplement une jeune louve qui ne savait réellement pas ce qu'elle faisait dans ce bas monde ? Je ne sais pas. Finalement, elle referma la gueule de dépit et là, elle se coucha, la tête contre ses pattes avant et l'une de ses pattes frôlant celle du loup, innocemment. Elle ne savait pas ce qui se faisait ici. Elle ne savait absolument pas que sa beauté renversante pouvait perturber certains loups. En fait, elle ne se rendait réellement pas compte que sa beauté pouvait attirer les regards. Ses oiseaux vinrent délicatement se poser sur son dos, tout en faisant leur toilette : comme totalement détendus.


PLUS DISPONIBLE EN RP.
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
70/100  (70/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 8 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangAsahi
PouvoirOracle d’Émeraude
PuissancePlume - Argent
Vagabond
Messages : 158
Feux Follets : 134
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Mar 13 Fév - 0:24


Douceur naturelle ~
Feat Meerly -  

Il était difficile d'établir une réelle discussion dans ses conditions. Je m'en doutais, son regard m'avait exprimé son entière appréhension quant à ma question. Pourtant, mon regard ne changeait aucunement, n'ayant aucune pitié pour cette jeune louve. Que pourrait inspirer la pitié envers un être étant au bout du rouleau ? Ma pensée ou mes actions ne pourraient que la rendre encore plus triste. Mon sérieux et ma franchise s'imprégnait dans mes pupilles. Après un instant, cette dernière se mit à mes côtés, s'allongeant. Ma première réaction ? Rien de bien spécial, je me contentais de fixer le paysage morbide, pauvre en végétation. Un sourire vint se greffer à ma gueule, car c'était exactement ce à quoi je ressemblais. Un loup vide et ayant peu d'intérêt.

Mon ventre se mit à gronder quelques temps après. Il était facile de percevoir une part de gêne si l'on m'observait. Un soupir s'en suivit, tandis que j'essayais de trouver un sujet de conversation afin de me faire passer ma faim. Un ou deux jours ? Je ne savais plus exactement quand avait été mon dernier repas. J'eus une petite idée. Je pris une voix un peu plus sérieuse et me mis à la regarder.


« Je suppose que tu as faim toi aussi ? Ne bouge pas d'ici, je vais chercher de quoi manger. Je devrais pas en avoir pour longtemps. »

Je me levais lentement, m'étirant dans toute ma longueur et pris un élan assez fort pour pouvoir sauter cinq mètres en avant et me mis à courir afin de pouvoir partir en direction d'une odeur que j'avais flairé depuis un moment. Si je me souvenais bien, un petit terrier de lapins étaient proche de nous. Après un temps de chasse, j'avais vu juste. Par-chance, l'un d'eux était en dehors de son trou et je me mis à le poursuivre. Ayant pris peur, une course de deux minutes commença. Mais je finis par gagner et tuer l'animal. Son sang rougeâtre vint se greffer à mes papilles. Revenant vers l'inconnue, je lâchais la proie devant le rocher et lui dit de manger à sa faim. Retournant moi-même en hauteur pour me reposer un peu et manger par la suite, dès qu'elle aurait fini.

« Mange à ta faim, je dois récupérer un peu. »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 5 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissancePlume - Charbon
Vagabond
Messages : 54
Feux Follets : 188
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Sam 17 Fév - 4:12
Trop tard. Je me suis perdue dans ta souffrance, jusqu’à ce moment où j’ai pris conscience de la mienne ; j’ai voulu te guérir et je n’y suis pas parvenue. La flèche était enfoncée trop profondément, et j’ai compris, trop tard aussi, que tu ne désirais pas vraiment t’en débarrasser, plus effrayé encore par le vide qui allait prendre sa place que par la douleur qu’elle te causait.


En fait, elle était bien. Non sincèrement, elle se sentait bien aux côtés de ce loup inconnu. Elle ne savait pas vraiment pourquoi d'ailleurs, mais elle avait l'impression que plus rien ne pourrait lui arriver à ses côtés. Elle avait le sentiment qu'il l'aiderait, qu'il la défendrait. N'avez-vous jamais ressenti cela ? Qu'en présence d'un inconnu vous vous sentiez beaucoup plus en sécurité qu'auprès de votre propre famille ? Qu'avec cet inconnu vous ayez l'impression d'avoir un lien créé depuis bien longtemps ? Que cet inconnu ressemblait plus à quelqu'un que vous avez connu dans une vie antérieure ? Une vie que vous ne vous connaissiez pas. Une vie que vous aviez vécu sans même le savoir ? Une vie qui ne vous ressemble pas présentement mais qui pourtant est celle que vous avez toujours voulu avoir. Alors, oui, ce loup était cet inconnu pour elle. Cet inconnu qu'elle voulait connaître davantage, mais que pourtant elle avait l'impression de connaître depuis des années. Elle avait du mal à comprendre pourquoi elle ressentait cela, mais elle était si heureuse de le ressentir. Elle aimerait tellement lui dire son âge, son nom, d'où elle venait, mais la Nature le refusait. Elle refusait qu'elle se confie à lui, qu'il connaisse des choses qu'elle aimerait lui confier.
Soudain, le ventre de l'inconnu se mit à gronder : elle pencha alors la tête sur le côté. Il avait faim. Il se leva brutalement, lui ordonnant de rester là tandis qu'il allait chercher à manger. Elle garda alors la tête sur le côté, ne comprenant pas bien. Pourquoi tant de bonté soudainement ? Pourquoi voulait-il lui donner à manger ? Attendrait-il quelque chose en retour comme ce loup noir rencontré dans la forêt ? Etait-il comme lui ? Allait-il l'emprisonner de nouveau ? Mais un sentiment de faim s'empara d'elle, lui faisant comprendre qu'elle devait réellement profiter de cette occasion pour se repaître. Alors lorsque le loup brun revint vers elle, déposant un pauvre lapin à ses pattes, elle posa un regard sur lui pour ensuite ouvrir la gueule et venir déguster le met. Un bonheur. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas dévorer de la viande chaude, du sang chaud, mais surtout un petit coeur ayant terminé de battre. Coeur qu'elle dévora de la même manière. C'était son organe favori, que ce soit dans le sens littéral ou dans le sens culinaire. Il était chaud, mais il représentait aussi tellement de chose dans le corps des animaux.
Ayant fini de manger, elle n'attendit pas que le loup se réveille de sa sieste. Non, bien au contraire, elle prit ce qu'il restait de la proie dans sa gueule pour ensuite monter sur le piedestal. Là, elle se mit à côté de son prophète et vint déposer le lapin à ses pattes, avec un regard empli d'une reconnaissance non dissimulée. Enfin, elle s'assit à ses côtés et commença à faire la toilette de son jabot. Elle détestait avoir du sang sur son corps : ça faisait d'elle une meurtrière selon elle, et elle n'en était pas une. Elle n'en avait jamais eu la carrure.


PLUS DISPONIBLE EN RP.
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
70/100  (70/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 8 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangAsahi
PouvoirOracle d’Émeraude
PuissancePlume - Argent
Vagabond
Messages : 158
Feux Follets : 134
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Jeu 22 Fév - 10:06


Douceur naturelle ~
Feat Meerly -  

Après avoir déposé le met devant ses yeux, la faim s'empara de son être. Un sourire se greffa sur mon visage, mais je ne le montrais pas, je le cachais derrière mon visage sombre. Je finissais par fermer les yeux, attendant qu'elle finisse. Je ne cherchais nullement à amadouer ou à convaincre, juste à rendre service. Je savais bien que je ne gagnerai rien en échange, mais on pourrait dire que j'aurai effectué ma bonne action de la journée. Entre-temps, je me disais que je n'avais pas réellement faim. Le sang de l'animal s'était déjà glissé dans ma gueule, son nectar avait apaisé ma faim.

La jeune louve semblait avoir terminé son repas. Je pouvais malgré tout sentir une once de méfiance à mon égard. Cela ne m'étonnait pas réellement. Pourtant, lorsque mes paupières s'ouvrirent et que je croisais son regard, je pouvais y lire de la reconnaissance. Pourquoi était-elle reconnaissante ? Je ne comprenais pas vraiment. Elle venait seulement de manger un simple repas et des plus maigres. Il n'y avait pas de reconnaissance à avoir. Lorsqu'elle déposa la carcasse à mes pattes, je la repoussais du museau, montrant que je n'avais plus faim.


« Tu n'as pas à te méfier de moi, je ne veux rien en échange. »

D'un geste lent, je me levais et me déplaçais un peu plus loin pour la laisser faire sa toilette tranquillement. Elle ne devait pas connaitre mon véritable caractère. Ce rongeur m'avait permis de contrôler ce monstre qui était en moi. Seul Wakanda connaissait l'être mauvais qui était en moi. Personne d'autre ne devait le connaitre. Ce démon qui souhaitait juste assouvir sa soif de sang. Je me dégoutais moi-même. Pourquoi j'étais fait ainsi ? Je ne souhaitais pas faire souffrir. J'étais, certes, un loup, je devais me nourrir de chaire et de sang. Mais je ne voulais laisser sortir cet être qui sommeillait en moi.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 5 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissancePlume - Charbon
Vagabond
Messages : 54
Feux Follets : 188
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Ven 23 Fév - 17:32
Il m’a dit : « Assieds-toi dans le trou de l’aiguille et ne bouge pas : si le fil est entré dans l’aiguille, ne le touche pas ; s’il sort, ne l’allonge pas ; sois joyeux car je n’aime que les hommes de joie. »


En fait, je vais vous raconter quelque peu l'histoire de la petite louve. Cette petite louve est née dans une portée de louveteaux. Au départ, elle fut aimée par sa famille comme on peut aimer l'unique fille d'une fratrie. Cependant, rapidement, sa mère se rendit compte que sa fille était complètement différente des autres, elle avait un handicap. Et comment voulez-vous élever correctement une gamine alors qu'elle ne ressemble pas aux autres ? Alors qu'elle n'entre pas dans le moule des autres ? C'était tout bonnement pas possible. Ca ne devait exister. Alors, elle l'a aimé, mais plus tard, elle l'abandonna. Tout simplement car ce n'était pas possible pour elle d'aimer une chose aussi faible, surtout quand on est un loup. Elle est partie, sans même un dernier au revoir, se rendant compte que cette loupiotte ne lui manquera pas. Elle ne lui manquera jamais. Mais tout cela avait fait en sorte de briser une louvette. Elle l'avait brisé car elle se retrouvait seule, car elle allait vivre seule. Mais un louveteau n'était pas capable de faire cela. Elle découvrait le monde seule. Elle découvrait ses congénères seule. Elle découvrait ses peurs, seule. Mais c'était ainsi : la vie était faite ainsi, malheureusement.
En fait, cela faisait maintenant un mois qu'elle avait perdu sa mère, qu'elle s'était retrouvée seule et elle se rendait compte qu'elle était plus heureuse ainsi. Elle pouvait vivre sa vie comme elle le désirait, elle pouvait rencontrer les loups qu'elle voulait, elle pouvait vivre une vie qui représentait réellement ce qu'elle était. Elle était muette que depuis la perte de sa mère, certes, mais elle avait déjà un soucis depuis sa naissance. Depuis sa naissance, elle avait du mal à parler. Elle ne parlait que par monosyllabes. Elle ne parlait que lorsque sa bouche acceptait de s'ouvrir. Elle ne parlait que par peur, colère ou simplement amour. Et quand elle a hurlé la perte de sa génitrice, quand son hurlement se percuta dans la colline, son handicap devint permanent. Il devint une vie qu'elle n'aurait jamais imaginé. Mais finalement, elle se rendait compte qu'elle était bien plus heureuse ainsi. Ses sens étaient beaucoup plus développés. Son intelligence était devenue beaucoup plus sensorielle que cognitive et son regard sur le monde avait changé. Elle était beaucoup plus mûre que la moyenne, il fallait se rendre à l'évidence, mais elle le vivait réellement bien.
La jeune louve eut un mouvement de recul, comme déçue, lors de la réaction du loup. Il n'avait pas faim. Il n'acceptait pas son offrande ? Elle ne comprenait pas. Pourquoi ne voulait-il pas manger un petit bout ? Même sans faim ? Pourtant, depuis sa naissance, on avait cessé de lui dire que donner une offrande, à celui qui nous avait aidé, était la base de tout. Alors, oui, c'était pour cela qu'elle l'avait fait. Non par fayotage, non par méfiance, mais simplement par habitude et parce qu'on lui avait apprit. Finalement, elle le laissa s'en aller à quelques mètres de là. Elle s'assit sur son derrière et commença sa toilette : tout d'abord par son jabot, ses pattes avant, ensuite son dos, sa queue et pour finalement, elle se coucha et termina par son ventre. Ceci fait, elle se remit debout et monta vers le loup, s'asseyant de nouveau à côté de lui. Tu veux m'éviter ? Je vais te coller alors. Un pot de glue, je suis d'accord avec vous, mais bon .. N'est-elle pas attachante, pour autant ?


PLUS DISPONIBLE EN RP.
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
70/100  (70/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 8 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangAsahi
PouvoirOracle d’Émeraude
PuissancePlume - Argent
Vagabond
Messages : 158
Feux Follets : 134
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Lun 26 Fév - 14:24


Douceur naturelle ~
Feat Meerly -  

Il était facile de sentir une pointe de déception dans le regard de la jeune louve qui espérait me voir manger le met que je lui avais rapporté. Mais il n'en était rien. J'étais déjà rassasié de ma chasse et du nectar rouge qui avait pénétré mes babines. Je m'étais légèrement éloigné du lieu de notre rencontre pour m'y asseoir et me reposer en toute tranquillité. La présence de cette inconnue ne me dérangeait pas tant que ça, mais je n'appréciais pas dormir à côté d'une carcasse dont l'odeur pouvait m'incommoder.

Après un temps, la jeune louve vint me revoir, probablement lassée d'être seule sur le rocher. Qu'allais-je pouvoir faire d'elle. Elle semblait assez enjouée de me coller comme ça. Un véritable pot de colle. Je levais les yeux vers le ciel mi-brumeux avant de l'interroger. Mon regard se tourna vers elle et je pris une voix calme comme à mon habitude et moins repoussante que l'habituel.


« Ca ne te dérange pas de coller un inconnu ? Je pourrais te vouloir du mal ? N'as-tu réellement pas peur ? Es-tu téméraire ? »

Je me levais afin de me placer en position assise et de plonger mon regard dans le sien. Ses yeux semblaient sincères et non pervertis par une quelconque animosité. Rester sincère était une force, mais aussi une faiblesse dans ce monde. Car tout n'était que mensonge. Rien ne pouvait faire exception. Le monde n'était que perverti par une haine certaine, par des êtres nourris par le désir de vaincre ou d'avoir plus. Je ne faisais pas exception. Au fond de moi subsistait un être noir et peu désireux de la paix. Je ne souhaitais pas le laisser sortir pour détruire ce qui l'entourait. Wakanda avait réussi à le vaincre. Mais qui pourrait m'arrêter si je revenais à cet état.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 5 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissancePlume - Charbon
Vagabond
Messages : 54
Feux Follets : 188
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Mar 27 Fév - 2:05
Ce doit être bien agréable quand tout le monde vous aime!


En fait, je vais vous expliquer quelque chose de très simple : Meerly est une louve complètement différente des autres. Oh, je suis d'accord avec vous, cela se voit dés le premier regard. Mais ce que je veux dire par là, c'est qu'elle est réellement différente, comme ailleurs. Comme si une autre nature, que celle des loups basiques, lui dictait ses gestes. Lui faisait comprendre qu'elle doit vivre autrement, mais surtout que son handicap n'est pas un vice, bien au contraire. Il est un don. Il fait d'elle quelqu'un d'exceptionnel, quelqu'un de sincère, mais surtout quelqu'un de réellement bon. En fait, elle représente la pureté en elle-même. Elle représente tout ce qu'il y a de bon sur terre, tout ce qui est peut être beau. Soyez francs, ne la trouvez-vous juste pas magnifique ? Ne restez-vous pas subjugué quand vous la voyez ?  Bien sûr, une déesse existe sur cette terre : Rakuen. Mais si elle n'existait pas, n'auriez-vous pas imaginé que cette déesse était Meerly ? Moi oui, très sincèrement. Car pour moi, elle est un véritable ange tombé du ciel. Un don du ciel. Dieu lui-même doit s'en vouloir de l'avoir laisser tomber de son nuage. Alors, pourquoi sa mère l'a-t-elle abandonné ainsi ? Tout simplement car la nature se comporte autrement. Un louveteau handicapé est un louveteau condamné. Alors plutôt que lui laisser une chance, il faut l'abandonner avant d'en avoir le fardeau.
Le loup brun était méfiant vis-à-vis d'elle, elle en était consciente et pouvait parfaitement le comprendre. Comment peut-on resté indifférent face à une louve qui nous colle sans raison ? Comment pouvait-on resté impassible face à une louve inconnue qui nous paraît si soudainement envieuse ? Mais de quoi était-elle si envieuse ? De quoi avait-elle réellement envie ? Mais surtout, pourquoi voulait-elle du contact à ce point ? Peut-être parce que pour une fois, depuis sa plus tendre enfance, on faisait réellement attention à elle. On prenait soin d'elle sans qu'on ne la connaisse, mais surtout on voulait lui parler. Elle avait tellement eu l'habitude qu'on se moque d'elle, qu'on l'envoie bouler, mais surtout qu'on l'évite. Et oui, ça lui faisait réellement du bien qu'on lui parle, qu'on lui donne à manger sans rien attendre en retour, mais surtout qu'on fasse tout simplement attention à elle. Car soyons francs, elle reste tout de même une femelle, une fille et elle a besoin de se sentir en sécurité. Besoin de se sentir entourée. Finalement, elle laissa le regard du loup plonger en elle, le laissant volontiers sonder son âme, et écouta attentivement ses paroles. Sans hésiter une seule seconde, elle secoua la tête : non elle n'avait pas peur de lui.
Pourquoi aurait-elle peur de lui sincèrement ? N'a-t-on pas souvent peur de quelqu'un de l'on connait ? De quelqu'un dont on suppose les réactions ? Elle ne le connait pas assez, voire pas du tout, pour pouvoir se permettre de le juger, encore moins d'avoir peur de lui. Et de toute façon, depuis son abandon, elle n'avait plus peur de ses congénères. Elle savait qu'ils étaient capables autant du pire que du meilleur. Finalement, elle resta assise à plonger, à son tour, son regard bleu dans celui du mâle. C'était à son tour de le sonder dorénavant.


PLUS DISPONIBLE EN RP.
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
70/100  (70/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 8 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangAsahi
PouvoirOracle d’Émeraude
PuissancePlume - Argent
Vagabond
Messages : 158
Feux Follets : 134
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Dim 4 Mar - 0:34


Douceur naturelle ~
Feat Meerly -  

Nos regards se croisèrent à nouveau. Chacun faisait en sorte de pouvoir apprendre le plus possible avec cet échange. Nous ne cherchions aucunement à nous faire du mal ou à se méfier de l'autre désormais. Se connaitre et apprendre à connaitre l'individu nous faisant face était la chose essentielle. Cette dernière avait un regard qui en disait long sur son passé, un regard craintif. Son passé devait être assez douloureux. Le mien ne l'était pas ou peu. Je ne cherchais aucunement à ressasser le passé. Laisser le temps faire disparaitre mes souvenirs étaient essentiel. Si nous cherchions à fuir notre passé, ce dernier allait obligatoirement ressurgir et nous hanter. Cette réaction était tout à fait normale, car nous allions simplement nous focaliser dessus et y prêter attention.

Le temps était un élément difficile à manipuler. Rester dans l'ignorance était par-moment plus sage que connaitre le déroulement des évènements. Je me disais que c'était peut-être intéressant de se faire des nouvelles connaissances pour pouvoir avoir quelques relations. C'était assez drôle de rencontre de nouvelles personnes. Même si côtoyer le calme et la solitude restait mon passe-temps favori. Être en paix avec le vent comme seul compagnon était la chose la plus appréciable pour moi. Je pris une voix calme, comme à mon habitude et je m'amusais à briser le silence pour établir la conversation, même si je savais qu'elle n'était pas enclin à pouvoir me répondre.


« Tu sais, je vais devoir bientôt partir. Je dois encore explorer nombre de lieux et repartir chez moi voir ma famille. Mais je suis content d'avoir rencontré quelqu'un comme toi, quelqu'un qui n'est pas souillée par la haine et la rancune. »

Je n'exprimais pas réellement un souhait de départ, mais plutôt comme un agissement qui se fera sous peu. J'allais bientôt devoir retrouver Wakanda et lui expliquer pourquoi j'étais si long à m'absenter du territoire. Il n'était pas souvent facile de partir et elle pourrait me penser mort, comme à son habitude. Je ne savais pas comment réagir face aux autres loups. Je ne savais pas comment leur parler ou les appréhender. C'était peut-être idiot, mais je n'étais pas très bon pour me faire des amis ou garder mes amis.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 5 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissancePlume - Charbon
Vagabond
Messages : 54
Feux Follets : 188
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Dim 4 Mar - 16:39
Aucun travail ne pourra effacer ton immense douleur. Mais, il t’aidera à l’adoucir. Mets-toi au travail. Où tu le voudras, en faisant ce que tu jugeras opportun. Ne reste pas désœuvré. Ici commence ton libre arbitre.


Depuis sa plus tendre enfance, Meerly n'avait jamais rencontré de loups mâles. Elle en avait entendu parler, elle avait entendu qu'ils étaient complètement différents des femelles, mais elle ne savait pas qu'ils l'étaient réellement. Oh bien entendu, sa maman lui a souvent parler de ces derniers. Mais elle ne se souvenait pas vraiment de ce qu'elle avait pu lui dire : en vérité, elle ne se souvenait pas réellement de sa mère. Elle ne savait pas qui elle était, elle ne savait pas ce qu'elle était devenue, mais surtout elle ne savait pas pourquoi elle l'avait abandonné de cette manière. Elle se demandait souvent, même trop, si c'était à cause de son handicap. Etait-elle muette depuis sa naissance ? Elle ne saurait vous dire. Etait-elle muette du à un traumatisme ? Elle en était convaincue. Mais tout ce qu'elle savait, c'est que ce loup était complètement différent des préjugés qu'elle avait pu se faire sur les mâles. Car selon elle, les mâles n'étaient dirigés que par leur instinct, ils ne laissaient aller qu'à cause de leurs hormones et surtout ne côtoyaient les femelles que lorsqu'ils voulaient des petits. Mais ce loup bousculait tous ces préjugés, il massacrait tout ce qu'elle avait pu croire sur eux, et heureusement. Ainsi, ça lui permettait de croire que le monde était étranger à ce qu'elle avait pu imaginer. En fait, c'était même une évidence selon elle.
Un regard sur le ciel et elle se rendit compte que le soleil commençait petit à petit sa descente. Il allait bientôt devoir rejoindre sa compagne pour l'embrasser et ensuite lui laisser sa place. La lune était une travailleuse de la nuit, elle appréciait le contact de son amant le Soleil, mais elle préférait jouer avec les étoiles. En réalité, Meerly a toujours préféré la compagnie du grand astre solaire. Elle n'appréciait pas réellement la Nuit. La Nuit pour elle signifiait cauchemars, retour sur son passé mais surtout solitude. Elle avait toujours eu peur de la nuit, que ce soit aujourd'hui ou durant son enfance. La nuit signifiait obscurité et on ne sait jamais ce qui peut bien se passer durant l'obscurité. Des proies disparaissent dans un couinement, des loups chutent dans un fossé en hurlant et des couples se brisent dans une giclure de sang. La Nuit est synonyme de meurtres, défiance, malfaisance mais surtout méchanceté selon elle.
Soudain, une parole. Une parole qui fit tilt dans sa tête tandis qu'elle mit ses oreilles sur le côté en couinant. Non, il ne devait pas partir. Il n'avait pas le droit de la laisser seule, comme une gueuse. Elle avait déjà été abandonnée une fois, alors elle refusait qu'on le lui refasse une seconde fois. Soudain, elle se leva de sa place et prit délicatement la patte du mâle dans sa bouche, pour le retenir, en plongeant son regard turquoise dans le sien, une pointe d'inquiétude y étant. Non, il ne devait pas. Où irait-elle après ? Avec qui discuterait-elle ? Bien sûr, ils ne se connaissaient pas depuis longtemps, mais elle avait le sentiment d'avoir besoin de lui. En réalité, elle avait besoin de tout et tout le monde. Elle avait besoin d'être entourée, tout simplement.


PLUS DISPONIBLE EN RP.
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
70/100  (70/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 8 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangAsahi
PouvoirOracle d’Émeraude
PuissancePlume - Argent
Vagabond
Messages : 158
Feux Follets : 134
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Dim 4 Mar - 18:25


Douceur naturelle ~
Feat Meerly -  

Au moment où je m’apprêtais à laisser la jeune louve seule. Cette dernière se mit à retenir ma patte avec ses crocs. Je ne ressentais aucune envie de me faire du mal mais juste le désir que je reste auprès d'elle afin de ne pas la laisser seule. Je ne comprenais pas vraiment sa réaction, car la solitude faisait partie de ma vie, de mon quotidien. Nul doute qu'elle ne supportait pas les mêmes choses que je pouvais ressentir. Pour ma part, vivre seul ou en ermite n'était pas si difficile à supporter. En tant que mâle, cela ne me causait aucun tord. Dans le cas d'une femelle, peut-être qu'elle avait besoin de compagnie ou de personnes capables de l'aider.

Je fis en sorte qu'elle me lâche la patte, sans la brusquer et sans être violent. Je réfléchissais quelques instants à ce que je pouvais lui dire pour la rassurer. Son esprit semblait assez troublé, voire brisé. Il était aisé de le sentir, tout d'abord dans sa façon d'être, mais aussi à cause de son handicap. Les personnes muettes étaient en général les êtres ayant subi un traumatisme passé. Un léger soupir sortit de ma gueule, exprimant mon incapacité à pouvoir lui promulguer des soins capables de l'aider à avancer. Je n'étais aucunement capable d'aider un autre loup, mais peut-être que ma compagnie allait lui permettre de survivre plus longtemps dans ce monde. Mon regard se tourna vers les cieux, laissant mes pupilles émeraudes se refléter sur la lune, non pleine, qui commençait à apparaitre

Après un temps, je me levais pour lui faire un signe de la tête, lui demandant de me suivre. Il était temps de se reposer pour de bon. J'avançais doucement, lui montrant quelques arbres morts, mais pouvant faire office de logis temporaire. Quand je passais par ici, je venais souvent y dormir. C'était un endroit à l'abri du vent et des intempéries grâce aux arbres qui formaient une muraille, sans oublier les arbres inclinés de manière assez forte permettant de s'abriter en cas de pluie.


« Si tu veux, tu peux dormir ici pour la nuit. Si tu as besoin de moi, je me trouverai à l'extérieur. »

D'un pas assez agile, je me mis à monter sur l'un des troncs inclinés pour pouvoir observer les alentours.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 5 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissancePlume - Charbon
Vagabond
Messages : 54
Feux Follets : 188
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Mar 6 Mar - 0:18
Elle ne s’aime pas trop ; mais elle n’est plus aussi certaine d’être idiote. Elle se débrouille ; c’est une survivante.


En fait, c'était simple à comprendre la petite louve. Elle n'était pas méchante, ne recherchait pas le conflit. Elle ne vivait que pour l'amour d'autrui : que ce soit en donner ou en recevoir. Elle ne vivait que pour la gentillesse : que ce soit par procuration ou non. Elle vivait tout simplement pour connaître le bonheur, que ce soit avec aide de quelqu'un ou non. Elle ne souvenait de rien de son enfance, tout ce dont elle se souvenait c'était son manque d'amour, d'affection et de gentillesse. C'est sans doute pour cette raison qu'elle en avait besoin à ce point-là. Sans doute pour cette raison qu'elle demandait autant d'amour aux autres. Mais aussi, et surtout, pour cette raison qu'elle grelottait la nuit : la solitude n'était pas pour elle. Elle n'était pas née pour être vagabonde, ni même être solitaire. Elle était née pour vivre dans une meute, pour pouvoir être auprès de centaines de loups, pour pouvoir guérir plus d'une dizaine de loups. Oui, elle avait besoin d'être entourée. Elle avait toujours eu ce besoin, que ce soit dans son enfance ou même actuellement. Ne dit-on pas que les personnes les moins aimées sont celles qui offrent le plus d'amour au monde ? Ne dit-on pas que les personnes souffrant d'un manque affectif sont les plus affectueuses ? Mais surtout, ne dit-on pas que les personnes les plus tristes sont celles qui nous font sourire quoiqu'il arrive ?
Car avouons-le, Meerly est une âme brisée. Elle est une louve triste, réellement. Elle pleure souvent seule mais finit par sourire lorsqu'elle croise du monde. Elle porte un masque, elle porte le masque de la gentille petite louve. Elle porte le masque de la bout en train, de la joyeuse louve amicale. Mais au fond d'elle, elle souffre. Elle souffre le martyre d'être seule. Soudain, son étreinte fut interrompue : le loup venait d'enlever sa patte de sa bouche. Une légère déception naquit dans son coeur tandis qu'elle le laissait faire, elle ne pouvait l'obliger à rester avec elle. Elle n'était ni maîtresse de ses émotions, ni maîtresse de ses actes. C'est qui lui choisissait : il avait le libre arbitre. Elle aurait tellement voulu l'avoir, elle aussi. Malheureusement, elle était bien trop faible, bien trop jeune pour l'obtenir.
Finalement, une parole, un geste et une chaleur naquit de nouveau dans son coeur. Il voulait la protéger. Il ne le lui avait pas dit, mais elle le sentait au plus profond d'elle-même, après peut-être se fait-elle des idées comme à son habitude. Mais elle voulait y croire, elle voulait croire que la bonté existait encore chez certains loups. Alors sans même demander son reste, elle accepta. Là, elle entra dans l'abri de fortune en hochant la tête. Elle se coucha et sans même s'y attendre, elle s'endormit brutalement. Peut-être était-elle fatiguée finalement. Mais ce dont elle ne s'attendait pas non plus était ce cauchemar. Ce cauchemar qui la fit s'agiter sans raison, qui fit pénétrer en vitesse ses oiseaux qui tentèrent de la réveiller, mais rien y faisait. Alors, ils volèrent vers le loup mâle et vinrent lui picorer le crâne pour lui faire comprendre qu'elle avait besoin de lui. Mais ce que ne savait pas la louve, c'était que ces oiseaux étaient la représentation même de sa peur. Et que c'était sa peur qui appelait à l'aide le loup.


PLUS DISPONIBLE EN RP.
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
70/100  (70/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 8 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangAsahi
PouvoirOracle d’Émeraude
PuissancePlume - Argent
Vagabond
Messages : 158
Feux Follets : 134
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Ven 9 Mar - 2:37


Douceur naturelle ~
Feat Meerly -  

La douceur des rayons du soleil laissait place à la fraicheur lunaire, période magnifique en cette saison. La lumière de l'astre se reflétait sur nos pelages, nous faisant baigner dans son aura apaisante. En cette douce soirée, je ne m'étais pas fait prier pour rejoindre mon endroit favori, ayant montré à cette jeune louve où dormir. Je me trouvais encore en extérieur, recroquevillé sur moi-même. Mes oreilles posaient sur mon crâne, ne cherchant pas à repérer les sons aux alentours. Mon insouciance n'avait, décidément, aucun égal sur terre. Beaucoup me considérait comme un paria de la société, un individu de mauvaise influence car je ne faisais parti d'aucune meute, mais cela ne me tenait aucunement à cœur.

Après un temps où le voile des ténèbres me gagnait, où toutes les songes s'évanouissaient, des êtres vinrent me troubler dans mon sommeil. En premier temps, je poussais un léger grognement, ne sachant pas qui étaient les protagonistes, mais en voyant les oiseaux me tiraient le poils, je m'interrogeais. Je pris quelques petites secondes pour me lever, avant de suivre les volatiles jusqu'au lieu qu'il m'indiquait, qui n'était autre que le logis de la jeune louve. Des gloussements, un cœur endolori, une souffrance certaine. On pouvait ressentir toutes ces choses dans cette atmosphère de peine et souffrance. Un soupir sortit de ma gueule, me demandant ce que je devais faire pour l'aider. Je m'avançais à quelques mètres d'elle et dit d'une voix assez drôle.


« Tu as donc peur du noir, ma petite ? »

Un petit rire vint se mêler au vent, suivi d'un nouveau soupir mais surtout d'un geste de réconfort. D'un petit coup de museau, je vins frotter son front afin de la soulager l'espace d'un petit instant. Maladroit ? Je l'étais effectivement. Je ne savais pas comment réagir, je ne savais pas comment l'aider ou la soulager de son fardeau. Incapable ? Peut-être bien. Mon esprit était souvent tourmenté par la peur et la haine. Comment un tel individu reclus par la haine pourrait aider un être pur ? Un rire nouveau vint se mêler à la lune et mon corps bougea sans que je le veuille. Je vins me placer à ses côtés, me mettant autour d'elle pour la réchauffer. Mes paupières se fermèrent et je me laissais sombrer dans la démence du sommeil.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 5 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissancePlume - Charbon
Vagabond
Messages : 54
Feux Follets : 188
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE Lun 12 Mar - 18:59
Il vaux mieux mettre son coeur dans la prière sans trouver de paroles que de trouver des mots sans y mettre son coeur.


En réalité, la petite louve n'était qu'un animal sauvage n'ayant connu que la solitude n'est-ce pas ? Elle n'était qu'une petite âme n'ayant connu que la vie isolée, n'est-ce pas ? Après, je suis d'accord avec vous. Elle a été abandonnée à trois mois, elle en a onze, elle aurait pu connaître d'autres loups. Elle aurait pu se balader pour faire des rencontres, pour essayer de créer quelques liens, mais elle n'en avait pas trouvé l'utilité. Ou surtout, elle n'avait pas eu l'envie, ni même la motivation. Elle n'aimait pas la solitude, certes, mais elle avait préféré s'isoler. Sans doute par peur, j'en suis convaincue. Elle est pure, gentille, douce, mais elle est peureuse, surtout. Elle a peur de décevoir des gens, elle a peur de se retrouver seule sans réellement en trouver la raison, elle a peur de vivre quelque chose qui la brisera intérieurement. Mais ne dit-on pas que les épreuves nous grandissent ? Que ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort ? Après, je ne suis pas certaine qu'elle arrivera à vivre longtemps en étant ainsi. Un être peureux ne saurait vivre réellement une vie longue, quoique ... Peut-être que si. Quand on se méfie, on arrive à affronter des obstacles qui semblent insurmontables pour les autres. Mais en étant méfiants, on devient vite paranoïaques malheureusement. Heureusement, elle ne l'est pas encore, mais j'espère qu'elle ne le deviendra pas.
Des cris, des hurlements, du sang mais surtout de la peine. Une torsion de l'estomac se faisait ressentir, tandis que des doigts venaient arracher le coeur d'un corps encore vivant. Des mains venaient briser des os avec douleur, tandis qu'un rire pouvait s'entendre. Une louve blanche était présente, elle avait les yeux bleus mais surtout elle n'avait plus de voix. Un loup noir, quant à lui, était aussi présent. Ce dernier sentait la mort, il avait un force tellement puissante que petit à petit la blanche disparut. Un hurlement, long/trop long, se fit entendre tandis qu'une seconde louve blanche apparaissait dans la scène. Ses pattes étaient collées au sol, elle se déplaçait en rampant et on pouvait entendre son coeur cogner dans sa poitrine. La première louve blanche vint lui lécher le crâne en lui disant un doux je t'aime mais, soudain, au moment où la petite âme voulut la rejoindre, le loup noir l'engloutit brusquement. Un troisième hurlement se fit entendre tandis que la petite, qui n'avait que trois mois, se retrouvait accrochée au sol par des ronces. Elle hurlait, elle pleurait, mais personne ne vint la chercher. Brutalement, une ronce lui ouvrit la gorge, lui arracha les cordes vocales et un rire sinistre se fit entendre tandis que le loup noir disparaissait dans le crépuscule.
La douleur était omniprésente, tandis que l'âme se faisait piétiner avec volonté. Elle était seule, elle était née seule et demeurerait seule toute sa vie, c'était une évidence. Bien sûr, elle serait entourée, comme toute âme. Mais ne dit-on pas : on naît seul et on meurt seul ? C'était pourtant un proverbe connu. Tellement connu. Elle n'entendait plus rien, ne ressentait rien, en fait les ténèbres l'avaient brusquement engloutit sans qu'elle ne puisse rien y faire. Mais bientôt la lumière vint pénétrer le tunnel avec délicatesse, tandis qu'un contact se fit sentir. Elle ne sut d'où ça venait, mais elle sentit précisément cette chaleur qui venait l'entourer, tandis que son museau sentait une odeur de mâle. Elle entrouvrit discrètement un oeil et se rendit compte que l'inconnu venait de la rejoindre et l'entourait volontiers. Alors sans même bouger, elle se colla davantage, poussa un profond soupir de soulagement et referma son oeil. Là, elle s'endormit bientôt, avec un bruit de respiration forte mais apaisée.


PLUS DISPONIBLE EN RP.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Douceur naturelle || LIBRE
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Réveil ... en "douceur" [libre]
» Punition Naturelle [ Libre ]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryûtora :: RP-
Sauter vers: