lienlien
Navigation
Rp's libres
Rencontrer la meute [ft. Kuragari] (par Wistala)

Une petite marche dans le désert quoi de mieux pour se refaire une santé [ft. All] (par Léatrice)

L'aurore bauréale [ft. All] (par Vénus)

Cueillette hivernale [ft. Kuragari] (par Zenaïs)

Marche tranquille [ft. All] (par Zaliha)

Qui je peux embêter moi ? [ft. Kuragari] (par Yrkasi)

L'eclipse [ft. Hikari] (par Chenoa)

Hunter game [ft. All] (par Corpus)

Seul sans vraiment l'être [ft. All] (par Nehëmah)





 

L'appel de la nature [PV - Esha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Guérisseur - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge6 ans et 7 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangGuérisseur
PouvoirDélivrance de l'Entité
PuissanceAile - Opale
Guérisseur - Vagabond
Messages : 106
Feux Follets : 7
MessageSujet: L'appel de la nature [PV - Esha] Ven 6 Avr - 18:59

«L'appel de la nature»
Avec Esha

À l’aube, la guérisseuse sort de sa tanière. La vie semblait moins monotone, pour une raison inconnue. Elle marchait le long des cascades pour se retrouver au milieu de la neige permanente. Le temps était idéal pour une promenade, ou une récolte. Aujourd’hui, Vénus n’allait pas sur la tombe de ses enfants, elle sentait que ce serait une journée chargée, et même si elle aimait prendre soin de la pierre qu’elle avait déposé en leur honneur, elle devait aussi s’occuper des vivants.

Avec douceur, elle laissait ses traces dans la neige qui recouvrait le sol de cette terre qu’elle chérissait de tout son cœur. Dans sa vie, vénus n’avait pas toujours de bon moment, mais cela n’était rien comparé au bonheur qu’elle avait pu vivre. Son amant hivernal, les montagnes de glaces, lui avait accordé la vie d’un être, qu’elle ne pensait pas avoir et pourtant, il lui a été offert.

La tête dans les nuages, la guérisseuse marchait sans se préoccuper de ce qui pourrait lui arriver. Cela faisait plusieurs mois qu’elle n’avait pas croisé son congénère, un guérisseur vagabond qui vivait sur cette même terre. Cela ne préoccupait pas vraiment la femelle qui ne cherchait pas non plus sa compagnie. Elle préférait rencontrer des jeunes loups, remplis de curiosité et de sentiment positif. Non pas qu’elle était couguar, mais elle aimait offrir son savoir, qui lui avait accordé autant de sagesse et d’amour. Vénus à toujours était une louve remplis de curiosité qui aimait par-dessous tout le monde. C’est la liberté qu’elle à choisis, non pas qu’elle n’aimerait pas la compagnie d’une meute, mais avec sa fourrure très épaisse, elle a toujours eu du mal à vivre dans le monde où la chaleur était permanente. Sans même parler de ça, la guérisseuse avait besoin de vivre sans règle pour la freiner et découvrir par soi-même le mystère du monde.

Tout n’était pas parfait, elle en était bien consciente, même elle ne frôlait même pas la perfection, mais sans aucune peur, elle s’aventure sur des terrains dangereux et va à la rencontre des inconnus, qu’ils soient malveillant ou de très bonne fois, Vénus ne faisait pas la différence et les aidaient tous sans exception. Aujourd’hui en fut encore la preuve.

Alors qu’elle retrouvait ses esprits à l’aide des chants des oiseaux, elle apercevait au loin un tâche noire au milieu de cette pureté qui recouvrait le sol de toute sa splendeur. Elle avança dans la même direction que cette silhouette qui se transformait peu à peu en une forme nette et précise.

« Bonjour, êtes-vous perdue ? Je ne vous ai jamais vu par ici. »

Une voix douce comme d’habitude, un sourire sur le visage, Vénus était la représentation parfaite d’un ange tombé du ciel. On avait beau lui faire les pires horreurs, c’est avec le sourire qu’elle vous tendra la patte si vous en avez besoin.
© Codage par Zagan.



Merci maman de m'avoir aidée ♥️

Merci Hati ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge2 ans et 4 mois
SexeFemelle
MeuteKuragari
RangSentinelle
PouvoirFaucheuse de l'Au-delà
PuissancePhoenix - Ambre
Delta - Kuragari
Messages : 357
Feux Follets : 187
MessageSujet: Re: L'appel de la nature [PV - Esha] Jeu 12 Avr - 20:48

L'appel de la nature.
PV. Vénus

Ce jour-là, elle s’était levée à l’aube. Peut-être parce qu’elle avait eu envie de croiser un instant ce regard bleu particulier. Peut-être parce qu’elle voulait paraître des plus motivés du camp. Peut-être pour se donner bonne conscience alors qu’elle n’avait pas pris la garde toute la nuit. Toujours est-il que lorsque le soleil laissa ses doux rayons orangés s’étendre sur la voûte étoilée, elle avait déjà les mirettes grandes ouvertes. Profitant du calme qui régnait au sein du camp, elle n’avait pour autant pas choisi d’aller de suite à la charge de ce loup noir qu’elle se contenta de guetter de loin. Elle le faisait suffisamment fuir comme cela. Inutile de foncer tête baissée, elle se heurterait à un vide méconnaissable. Autant se tenir à l’écart et profiter tout de même se renfrogna la louve, toujours de bonne humeur et toujours aussi positive. Elle n’avait pas encore tout à fait saisie qu’on n’avait pas tout ce que l’on voulait, c’était peut-être l’un des faits de ses parents qui lui avaient toujours tout passé. Mais elle commençait à songer combien une relation pouvait être délicate, précieuse pour un être. Et combien cette relation méritait d’être chérie, réfléchie et protégée. Et c’est peut-être pour la protéger elle, qu’elle s’était levée pour s’éloigner. La noire avait pris le plus grand soin pour contourner ceux qui dormaient encore, se rendant la plus légère possible pour ne déranger nul être en ce lieu. Ils méritaient tous cette considération, et ça, Esha le savait parfaitement. Glissant comme une ombre, elle louvoya autour de la réserve de gibier, jeta un coup d’œil aux alentours comme pour se rendre compte que la sentinelle ne s’était pas avachie dans sa torpeur, avant de lui offrir un sourire vrai et amical. Elle était comme ça. Pas besoin de demander quoi que ce soit, pas besoin de supplier pour qu’elle vous inonde de sa bonne humeur. Certains pouvaient trouver ça lourd, enfantin, puéril, tout ce qu’ils veulent. Elle ne changerait pas pour eux. Pas pour devenir comme eux.

Elle resterait une enfant. Aussi longtemps qu’elle le pourrait, elle garderait ce regard-là sur le monde qui l’entourait. Aussi, longtemps, qu’il le faudrait, elle percevrait ce monde comme un immense terrain de jeux, minés de quelques obstacles et quelque ronchons, par-ci, par là. Ce qui était une faiblesse aux yeux de certains, pouvait faire sa force. Ne craignant nullement son prochain, son pair comme son aîné, elle était de ceux qui n’avaient que rarement froid aux yeux. Elle était de ceux qui aimaient se rendre utile. De ceux qui prennent tant les choses à cœur qu’elles sont faites complètements et correctement ou pas du tout. Elle était de ceux qui n’avaient pas encore été pris dans le piège hasardeux de la réalité. Elle faisait encore parti des rêveurs idéalistes, ceux qui bien que préoccupé par ce que la vie leur offrait, pouvait voir un peu outre ce fait. Et si elle n’entrevoyait pas exactement le monde comme un rêveur ordinaire le ferait, elle s’amusait avec le passé et l’avenir dans cet autre monde auquel elle avait accès. Son exutoire était là. Le seul, l’unique. Et si l’idée d’y plonger égaillait son esprit toute la journée, elle refoulait cette envie pour ne jamais montrer ce côté d’elle au reste du monde, pas même à ses camarades, pas même à ses parents, pas même à lui. C’était son jardin secret. Le sien. Et elle le garderait comme cerbère gardait les enfers. La jeune louve avait finalement fait le choix de ne pas rester au camp. Adressant un bonjour joyeux et un sourire tout aussi avenant à tous ceux qu’elle eut le plaisir de croiser, elle ne s’attarda sur personne en particulier aujourd’hui. Elle alla jusqu’à laisser le hasard de la destination à ses pattes, qui prirent la direction du nord, là où la neige était encore. Elle ne saurait dire pourquoi elle était venue ici, pourquoi se reculer du monde alors qu’il l’attirait tant. Et comme si une voix l’avait entendu, son désir de rencontre fut assouvi sous la forme d’une louve dont la voix s’éleva juste derrière elle. Prenant le temps de tourner la tête et d’offrir un regard franc à son interlocutrice, elle répondit d’une voix pleine de bonnes ondes :

« Bonjour ! Non-non, je ne suis pas perdue. C’est vrai que je vais rarement si loin, mais j’ai laissé mes pattes choisirent la destination si vous voyez ce que je veux dire. Hum… Je m’appelle Esha et vous ? »


©️ waize



Esha blablate en #6D071A.

Merci Dada ! ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Guérisseur - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge6 ans et 7 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangGuérisseur
PouvoirDélivrance de l'Entité
PuissanceAile - Opale
Guérisseur - Vagabond
Messages : 106
Feux Follets : 7
MessageSujet: Re: L'appel de la nature [PV - Esha] Jeu 12 Avr - 21:17

«L'appel de la nature»
Avec Esha

Elle n’avait pas peur, enfin plus surprise de rencontrer quelqu’un dans ce monde remplis de neige et de beauté. Un monde remplis de mystère et comme les roses d’épine tranchante, voulant garder ses secrets pour lui seul ou alors les divulguer au risque de mourir. Vénus adressa un sourire à la jeune femelle, un sourire doux et chaleureux comme à tous ceux qu’elle avait rencontré jusqu’à maintenant, elle n’était jamais différente avec les autres, toujours douce et remplis de bonté. Voilà comment était la guérisseuse. Même si elle devait revoir, soigner de nouveau celui qui lui avait fais subir une nuit remplis de honte et de déshonneur, elle l’accueillerait pour sauver de nouveau la vie.

« Bonjour ! Non-non, je ne suis pas perdue. C’est vrai que je vais rarement si loin, mais j’ai laissé mes pattes choisirent la destination si vous voyez ce que je veux dire. Hum… Je m’appelle Esha et vous ? »

La femelle parlait doucement, mais avec de l’assurance, Vénus y décerna un doux caractère, mélangé à de la détermination. Son magnifique pelage sombre, de beaux yeux dorés, elle y voyait un jeune âge, pas trop jeune, mais pas trop vieux. En tout cas, l’âge d’avoir la tête sur les épaules. Vénus gardait son sourire avant de prendre la parole à son tour.

« Bienvenue sur la terre du Nord Esha, je suis Vénus, guérisseuse Vagabond, ravis de faire ta connaissance. Souhaites-tu marcher à mes côtés ? »

Avec toute la grâce de la guérisseuse, elle invita la femelle au pelage noir en frôlant sa queue contre celle de son invité. Elle l’observait du coin de l’œil, Vénus était connue pour sa bonté et sa générosité, elle pouvait rendre les conversations faciles et donner une confiance absolue en ceux qu’elle rencontrait. Protégeant ses principes et les tombes qu’elle offrait à ceux qui perdaient la vie en ces terres magiques. Elle protégeait ce monde qui l’avait accepté, qui l’avait protégé, son amant, l’hiver éternel veillait sur elle à tout instant.
© Codage par Zagan.



Merci maman de m'avoir aidée ♥️

Merci Hati ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge2 ans et 4 mois
SexeFemelle
MeuteKuragari
RangSentinelle
PouvoirFaucheuse de l'Au-delà
PuissancePhoenix - Ambre
Delta - Kuragari
Messages : 357
Feux Follets : 187
MessageSujet: Re: L'appel de la nature [PV - Esha] Ven 13 Avr - 20:50

L'appel de la nature.
PV. Vénus

Perdue ? Elle ? Quel drôle d’idée. C’est vrai qu’elle ne venait pas souvent ici. C’est vrai qu’elle ne pouvait prétendre connaître ses terres comme elle connaissait les terres des Kuragari. Mais, elle était déjà sortie des limites de ce territoire. Elle était déjà venue en ce lieu, comme elle avait déjà de nombreuses fois foulé le sable chaud du désert. Si les deux endroits avaient quelque chose de notoirement différent que ce soit dans les tons comme dans les températures, la noire pouvait se jurer apprécier les deux. En général, les deux étaient synonymes de calme. Et c’est peut-être ce qu’elle était venue chercher ici, loin de l’agitation et des siens. Histoire de réfléchir un peu, déroger un peu de ce qui était son train-train quotidien au sein de la meute. Des veilles, des gardes, des nuits blanches à garder l’œil ouvert pour le bien de ses camarades, quelques parties de chasse sur son temps libre, des nuits courtes, des discussions avec les plus aimables de ses camarades, quelques moments agréables passé en une charmante compagnie et c’est tout ce qu’il fallait à Esha pour continuer de vivre et de se lever chaque matin. Pourtant. Pourtant, elle était venue fouler ces terres blanches, sans réellement savoir pourquoi. Et lorsque l’attention de la noire se porta un peu plus sur son interlocutrice que sur le monde qui l’entourait, elle laissa son regard faire le tour du propriétaire avant de se poser dans les yeux rouges. Un large sourire barrait la gueule de la louve brune, sourire que ne manqua pas de rendre la plus jeune. Et si elle abaissa aussi facilement sa garde, c’était peut-être à cause de cette apparence chétive et presque identique à la sienne qu’elle dénota chez l’autre. Peut-être que le fait de ne pas être en terre conquise favorisait la discussion et les rencontres sereines. Ici, elle n’avait rien à défendre. Elle ne devait rien à personne. Elle n’avait pas à se soucier du moindre de ses faits et gestes pour ne trahir personne.

Et ce n’était certainement pas elle qui allait refuser un contact aussi chaleureux et bienveillant. Si elle tenta un instant de sonder les émotions de sa compagne d’un moment, elle abandonna rapidement en voyant le sourire ne pas tarir sur ses babines. Sa voix sonnait pleine de douceur et de bienveillance, elle n’avait probablement aucune raison de se montrer méfiante. D’ailleurs, elle ne laissa pas l’once d’une lueur de méfiance trôner dans son regard. Non. Elle profiterait de ce moment comme elle avait toujours voulu le faire. Elle n’était pas de ceux qui se préoccupaient des conséquences des choses avant de les avoir pleinement vécues. Et si on lui mettait si gentiment une bonne âme devant elle, elle n’allait certainement pas la refuser. Et la réponse de la louve à la question d’Esha ne se fit pas prier pour arriver jusqu’à ses oreilles. Muant sa présentation avec une invitation à la suivre, la Sentinelle associa rapidement le nom au physique de la louve et tenta également de retenir sa fonction dans un coin de sa tête. Elle était donc comme Zenaïs. Enfin presque comme Zenaïs. Cette aura qu’elle dégageait, cette bonne humeur, ce côté si bienveillant, ce devait être le fort et possiblement le commun des Guérisseurs. On ne devait probablement pas choisir cette voix si l’on aimait rendre service aux autres de toute évidence. Et puis, pour rendre les soins les plus agréables possibles, peut-être qu’un peu de bonne humeur et d’entrain, pouvait y changer pour beaucoup dans la guérison. Du moins, elle savait qu’elle, ça l’aiderait à se sentir mieux. D’ailleurs, elle était presque aux anges en ce moment. Et décidant de ne rien précipiter pour ne rien risque d’ébrécher, la jeune louve se leva avec la douceur et la grâce que lui avait conféré ce bas-monde. Et empruntant le chemin que la Guérisseuse avait pris quelques secondes auparavant, elle lui répondit non sans un brin de gaieté :

« Marcher ? Pourquoi pas, on risquerait de finir avec le bout des pattes gelé à faire du surplace. »


©️ waize



Esha blablate en #6D071A.

Merci Dada ! ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Guérisseur - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge6 ans et 7 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangGuérisseur
PouvoirDélivrance de l'Entité
PuissanceAile - Opale
Guérisseur - Vagabond
Messages : 106
Feux Follets : 7
MessageSujet: Re: L'appel de la nature [PV - Esha] Ven 13 Avr - 21:31

«L'appel de la nature»
Avec Esha

Vénus appréciait beaucoup la compagnie de cette jeune femelle, elle la trouvait pleine d’énergie et assez marante à côtoyer. Ces derniers temps, elle n’avait pas vu grand monde et cela réchauffait le cœur de la guérisseuse que de rencontrer un être de la même race qu’elle. Vénus eu un petit rire après la réponse de son invité, elle inclina la tête pour lui montrer le bon chemin à suivre. Très peu connaissaient les endroits idéaux pour profiter pleinement de ce monde blanc. Parfois, Vénus aurait préféré avoir cette même couleur, le blanc qui était signe de pureté, cela correspondait parfaitement à son caractère. Avec le temps, elle avait appris à apprécier son magnifique pelage tricolore, il était identique à celui de son père. Le seul qui l’avait aimé durant les 10 mois qu’elle avait passés avec sa famille. Vénus avait hérité de tous ses traits, sa gentillesse, ses yeux, son pelage, son amour pour la nature, enfin tout ce qu’elle est aujourd’hui. Son enfant n’a pas était facile, mais Vénus à su pardonné à sa mère ce qu’elle lui avait fait vivre. C’est le cœur pur qu’elle à menée sa vie, pardonnant toutes les choses que beaucoup aurait maudite en secret. La guérisseuse ne désirait pas ressentir de la haine, c’était le premier pas vers la rancune et tous les sentiments négatifs.

Elle avança en même temps que la noire, côte à côte, comme si elles se connaissaient depuis bien longtemps. Vénus traversait sans cesse les mêmes chemins à la recherche de plante qui ne pousse que dans ce monde hivernale. Elle décida de montrer un paysage spécial à la jeune femelle. Profitant de ce moment qui se faisait rare ces derniers temps. Cela pouvait paraître étrange, mais la guérisseuse considérait tout ceux qu’elle rencontrait comme ses enfants, peut-être parce qu’elle a constamment son côté maternel en activité, mais cela faisait du bien à Vénus qui n’avait pas vu sa progéniture depuis assez longtemps maintenant. Elle avait besoin de contact pour continuer à sourire.

Les deux femelles passèrent dans un petit sentier entouré d’arbre. On ne voyait plus que le petit chemin tracé par les animaux qui passait par là de temps en temps. Les branches d’arbres s’attachèrent au pelage épais de la guérisseuse, laissant quelques poils sur les branches rien de bien douloureux. Vénus passa un regard sur son invité du jour, toujours son sourire habituel sur les babines, avec toujours une pointe de douceur et d’amour dans sa voix.

« Alors Esha, que faites vous ? Êtes-vous vagabond ou faites vous partis d’une famille ? »

Vénus tournait la tête vers son interlocutrice, la voix remplie de curiosité, elle aimait avoir des nouvelles du monde, c'était sa façon de se mettre au courant de ce qui se déroulait hors de son monde enneigé.
© Codage par Zagan.



Merci maman de m'avoir aidée ♥️

Merci Hati ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge2 ans et 4 mois
SexeFemelle
MeuteKuragari
RangSentinelle
PouvoirFaucheuse de l'Au-delà
PuissancePhoenix - Ambre
Delta - Kuragari
Messages : 357
Feux Follets : 187
MessageSujet: Re: L'appel de la nature [PV - Esha] Mar 17 Avr - 20:19

L'appel de la nature.
PV. Vénus

Elle avait toujours eu cette part de gentillesse en elle. Aussi longtemps qu’elle s’en souvienne, elle ne s’était pas de plein gré présenté comme une mauvaise personne face à qui que ce soit. Peut-être que si, cette fois-ci où elle avait rencontré ce loup gris sur ces terres, mais dans la panique et la peur qu’il y arrive quelque chose aux siens, elle n’avait pas réfléchi et avait décidé de mettre la distance nécessaire entre ses émotions habituelles et les conditions particulières pour être le plus juste possible envers les siens. Encore que, quelques-uns de ses camarades n’auraient pas démontré autant de patience à son égard. Certains n’auraient même pas donné d’avertissement ou de chance au loup de fuir. Elle, elle l’avait fait. Elle avait même cédé à son caprice en répondant à sa question bête. Comme si elle pouvait avoir vu cette louve dont il parlait comme semblable à lui. Elle avait beau avoir des yeux partout, quitter quelques fois les terres Kuragari, il était plutôt rare, dans les faits, qu’elle croise une âme qui vive. Et quand bien même, elle devait parfois s’abstenir devant le comportement sauvage et distant des autres. Aujourd’hui ? Elle semblait avoir trouvé son bonheur aux côtés de Vénus. La louve, qui semblait un poil plus âgé qu’elle, agissait d’une façon bienveillante qui plaisait beaucoup à Esha. Un peu comme une mère couvrait ses petits, non pas qu’elle assimile cette louve à sa mère qu’elle ne remplacerait pour rien au monde. Mais, elle ne pouvait décemment dire que ce n’était pas agréable que d’être ainsi entouré d’une personne aussi agréable qu’elle. Combien de loup aimerait être à sa place ? Quelques-uns peut-être. Certainement pas beaucoup au final. Accepter aussi facilement le contact avec l’étranger, ce n’était pas donné à tout le monde. Accepter le contact tout court même. Et à cette réflexion faite, son esprit afficha l’image de son alter-égo, probablement resté sur les terres Kuragari.

Et il y avait probablement de quoi fuir. Combien suivrait aveuglément une louve inconnue, venant à peine de croiser son chemin sur ces terres qu’au final, elle ne connaissait pas si bien que cela ? Certes, elle avait tenu pour discours de ne pas être perdue, mais il suffirait de pas-grand-chose pour que la donne change. Se concentrant au maximum sur le paysage et la beauté de ce dernier, elle capta également l’itinéraire prit, comme pour pouvoir faire demi-tour quand leur rencontre se terminerait. Côte à côte, elle suivit la louve tricolore, ses pattes noires se morfondant à chacun de ses pas dans la neige d’un blanc presque pur. Elle faisait presque tache dans ce décor immaculé, elle portait la teinte la plus opposée à la neige, se détachant que trop bien de cette dernière. Certes, elle avait tenu pour discours de ne pas être perdue, mais il suffirait de pas-grand-chose pour que la donne change. Seule sa cravate portait une teinte pure à son pelage ébène. Pourtant, elle n’était pas gênée de paraître si voyante. Elle ne se préoccupait que trop peu de cela en marchant aux côtés de la louve. Et même lorsqu’elle dut se détacher de cette dernière pour la suivre sur un sentier plus étroit, elle ne se préoccupa pas réellement de ce qu’elle pouvait dégager comme image à ce moment donné, préférant se gaver des bonnes ondes présentes et profiter de l’opportunité que lui offrait son aînée. Et si l’autre avait un gabarit semblable au sien, Esha usa de davantage de souplesse en passant entre les épineux, évitant d’y laisser des poils comme son prédécesseur. Et plus gênée que réellement surprise par la question, un poil intrusive que la louve lâcha, Esha prit quelques secondes pour lui servir une réponse, sur un timbre de voix toujours aussi doux :

« Ce que je fais… Bonne question. Je fais partie d’une des deux grandes meutes de ce bas-monde. »


©️ waize



Esha blablate en #6D071A.

Merci Dada ! ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Guérisseur - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge6 ans et 7 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangGuérisseur
PouvoirDélivrance de l'Entité
PuissanceAile - Opale
Guérisseur - Vagabond
Messages : 106
Feux Follets : 7
MessageSujet: Re: L'appel de la nature [PV - Esha] Mar 17 Avr - 21:04

«L'appel de la nature»
Avec Esha

« Ce que je fais… Bonne question. Je fais partie d’une des deux grandes meutes de ce bas-monde. »

La noire suivait Vénus, sans poser de question. La guérisseuse était au ange et savourait chaques secondes qui passait. Elle lui répondit gentiment sans trop donner d’information, cela n’étonna pas Vénus. Cela prouvait que la petite noire avait bien la tête sur les épaules. Elle souriait devant sa réponse, elle était fière que la jeunesse ne se laisse pas berner et garde la tête froide en toute circonstance. Beaucoup auraient raconté leur, vie, aurait dévoilait leur plus sombre secret à une simple inconnue, mais pas cette femelle.

« Je vois, c’est important de protéger sa famille, c’est la seule chose qui nous rend plus fort, et qui nous offre, la véritable magie. »

Vénus parlait calmement, avec douceur et amour, durant ses paroles, elle sortit du chemin pour passer sous une petite cascade. À la sortie de la caverne, miniature se trouvait la montagne. Elle commença à grimper avec son invité, bien plus haut que les nuages. À la limite des dieux, Vénus voulait montrer son monde, la beauté de la neige éternelle. Bien que ce monde ait tué ses enfants, son amant de glace lui avait accordé deux autres enfants qu’elle aimait. Il la protéger et offrait chaque jour un paysage différent. C’était un amour éternel, à la mort de la guérisseuse, elle savait pertinemment qu’elle resterait auprès de celui qui l’avait protégé, cette terre.

Vénus faisait attention à la femelle, elle ne désirait pas que la petite se blesse par sa faute, elle montrait les endroits sans risque et regardait souvent du coin de l’œil la respiration de son invité. Les coussinets de la guérisseuse s’étaient habitués à la roche tranchante, ce n’était pas donné à tout le monde de grimper sur la montagne.

« Faites attention, sites moi si vous n’arriviez plus à suivre. »

Vénus marchait comme une petite jeunette, elle retrouvait ses 2 ans dans la neige.
© Codage par Zagan.



Merci maman de m'avoir aidée ♥️

Merci Hati ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge2 ans et 4 mois
SexeFemelle
MeuteKuragari
RangSentinelle
PouvoirFaucheuse de l'Au-delà
PuissancePhoenix - Ambre
Delta - Kuragari
Messages : 357
Feux Follets : 187
MessageSujet: Re: L'appel de la nature [PV - Esha] Mar 17 Avr - 21:36

L'appel de la nature.
PV. Vénus

Aussi gentille sois sa camarade d’un instant, aussi bienveillant semblait-elle, Esha n’allait tout de même pas tout débiner comme cela. Quoi qu’il en soit, aussi innocente et parfois naïve soit-elle, elle n’en restait pas moins une louve formatée par une meute. Formaté par un groupe, par un rang qu’on lui avait conféré. Et les directives de ce même rang lui inculquait de ne pas trop en dire sur elle, ni même sur eux. Elle ne pouvait vraisemblablement pas tout livrer comme cela, pas sur un plateau d’argent, à quelqu’un qu’elle ne pouvait même pas prétendre connaître. Elle lui avait déjà fait cadeau de son nom, c’était déjà une aubaine que de laisser entrevoir cette chose si précieuse à un être. Elle avait eu en retour le sien. Mais était-ce le vrai ? Si elle s’était montrée honnête, pouvait-elle en être certainement concernant cette louve qu’elle ne connaissait que depuis quelques minutes ? Et si sur ce point, elle ne se méfiait pas le moins du monde, c’était peut-être là son plus grand tort. S’il suffisait de se comporter gentiment avec elle pour pouvoir la mener par le bout du museau, beaucoup y parviendrait. Et pour changer sur ce point de détail de son comportement, encore, faudrait-il qu’elle en prenne conscience. Pourtant, en ce moment, il n’en fut rien. Elle ne doutait pas le moins du monde de la louve qui se trouvait quelques pas devant elle, lui montrant le chemin. Elle, Sentinelle Kuragari, elle se contentait de la suivre bêtement et simplement, sans se soucier de rien. Elle donnait peut-être trop facilement sa confiance, au risque de s’en mordre les pattes après. Mais tant pis, elle ne se referait probablement pas de sitôt. Et aujourd’hui, pas de quoi s’en faire. Elle semblait être tombée sur une bonne âme en laquelle elle pouvait placer un peu de sa confiance et donner un peu de son amitié. Après tout, pourquoi voir le mal partout ?

Et si elle avait choisi avec tant de soin ses mots, c’était surtout pour ne pas froisser la Guérisseuse Vagabonde. Après tout, il devait être parfois difficile de vivre dans un monde de solitude et de froid. Ces terres en étaient le reflet idéal. Presque seules, perdues toutes les deux dans cette immensité glacée, Esha se sentit dérisoirement petite à y songer. Et si le mouvement de ses pattes l’empêchait de ressentir la vague de froid, elle ne pouvait que s’imaginer le malheur de se retrouver seule. Comment fait-elle, se demanda alors la jeune louve ? Comment faire pour continuer de vivre en solitaire ? Le pourrait-elle un jour s’il arrivait malheur aux autres ? Rien que d’y songer, un sentiment d’effroi lui grimpa le long de l’échine et quelque chose se perdit au fond de son regard. Où qu’elle soit, qu’elle qu’en soit les conséquences, elle ne serait jamais seule. Elle ferait tout pour qu’il en soit ainsi. Elle protégerait les siens au dépens de sa propre existence. À quoi cela lui servirait-il de vivre si elle était seule ? Bien sûr, il lui resterait l’autre monde pour compagnie, mais quelle piètre compagnie contre celle des vivants ? Et en ce moment où l’émotion prenait l’avantage sur tout le reste, elle se rendit compte combien cette louve devait se sentir seule le reste du temps. Devait-elle lui en toucher un mot ? Lui proposer de se rapprocher d’une meute ? Pourrait-elle décemment lui conseiller de venir rejoindre les siens ? Non… Elle n’était personne pour choisir la vie d’une louve. Elle n’était personne non plus pour lui promettre une place là où elle n’avait pas le droit d’y mettre le museau. À quoi cela lui servirait-il de vivre si elle était seule ? Et si la noire ne saisit pas toute l’importance et tout le sens des mots de Vénus, elle en garda un sourire sur ses babines. Et continuant de suivre la louve je ne sais où, elle ne put que tenter d’apaiser l’inquiétude qui semblait poindre chez sa compagnie d’un moment :

« Tout va bien, j’en ai déjà bien plus bavé que cela. »


©️ waize



Esha blablate en #6D071A.

Merci Dada ! ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Guérisseur - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge6 ans et 7 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangGuérisseur
PouvoirDélivrance de l'Entité
PuissanceAile - Opale
Guérisseur - Vagabond
Messages : 106
Feux Follets : 7
MessageSujet: Re: L'appel de la nature [PV - Esha] Mer 18 Avr - 10:21

«L'appel de la nature»
Avec Esha

La réponse de la femelle rassura la guérisseuse, elle continua son chemin à travers les roches et la neige. Ensembles, elle grimpe plus haut pour voir le sommet. Le vent devenait plus puissant et plus dangereux. Sans craintes, les deux femelles contre ses attaques pour continuer leur périple. Cela était dangereux, mais le résultat valait la peine de fournir autant d’effort. Vénus regardait le sommet. Une plate-forme commençait à se dessiner entre les nuages. En quelques minutes, les deux femelles atteignirent leur but. À ce moment-là, Vénus regarde la femelle, bouchant la vue. Un sourire sur les babines.

« Ouvre les paupières et contemple la magie du monde. »

Vénus se recule et laisse la place à la femelle. Par de-là la montagne se trouvais les nuages. Un ciel rosé, mélangé à du orange et du rouge s’offrait aux deux femelles. Les oiseaux volaient jusqu’à leur nid. Le vent pénétrait dans la fourrure des deux louves pour se mélanger à la terre ancestrale. Nos pattes devenaient invisibles, sous l’effet de la brume, une sensation de liberté venait de naître dans le corps de la guérisseuse, comme si elle volait avec les volatiles. Ce monde qui l’avait protégé, elle dévoiler son amant hivernal à une inconnue, mais cela lui faisait chaud au cœur. Vénus aimait faire découvrir son savoir acquit à travers les âges. Elle se rappelle encore de la petite louve au pelage neige qui venait lui rendre visite durant sa formation de guérisseur, elle venait apprendre de nouvelle chose que l’on ne pouvait découvrir au pays des glaces. Elle manquait terriblement à la vieille guérisseuse, cela faisait bien longtemps qu’elle ne l’avait pas vu, mais au fond d’elle la grise savait que sa petite Zenaïs allait bien.

Elle s’asseyait et contemplait le paysage en plus de la louve au pelage nuit. Le temps, c’était comme figeait pour faire durer le plaisir des yeux, tout était si beau que cela semblait presque irréaliste. Vénus ne disait rien, ne voulant pas gâcher ce moment remplis de magie.
© Codage par Zagan.



Merci maman de m'avoir aidée ♥️

Merci Hati ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge2 ans et 4 mois
SexeFemelle
MeuteKuragari
RangSentinelle
PouvoirFaucheuse de l'Au-delà
PuissancePhoenix - Ambre
Delta - Kuragari
Messages : 357
Feux Follets : 187
MessageSujet: Re: L'appel de la nature [PV - Esha] Mer 18 Avr - 20:05

L'appel de la nature.
PV. Vénus

Et ce qui sortit de sa gueule n’était pas des paroles en l’air, mais bel et bien le fruit de son passé. Si elle s’était arrêtée au premier obstacle qui s’était hissé sur son chemin, elle ne serait probablement ce qu’elle est aujourd’hui. Elle ne serait probablement pas une Sentinelle de la meute Kuragari. Elle aurait sans doute été relayée au rang de Chasseuse ou bien de Nourrice. Non pas qu’elle haïsse l’un comme l’autre des rangs, mais maintenant qu’elle était parmi les Sentinelles, tout autre voix lui paraissait désuète et sans intérêt, ou presque, pour elle. Elle ne se voyait nullement faire un autre choix, vouloir revenir en arrière pour corriger le tir. Non. Elle avait fait le bon choix en suivant son cœur. Elle avait bien fait de mettre les pattes où cet autre loup d’ébène l’avait fait. Elle était fière aujourd’hui de pouvoir montrer au combien si elle le voulait vraiment, elle le pouvait. Elle avait, quelque part, défier les lois de la nature. Elle avait fait faux bond au destin que lui promettait un physique si fluet, pour mettre à profit son être à la sécurité des siens. Alors non, marcher sur ce flanc de montagne aussi étroit soit-il, aussi escarpé soit certains passages et aussi tranchants soient certaines pierres qui perçaient la neige, elle n’avait pas le moindre doute sur sa capacité à en venir à bout. Il pouvait lui arriver de renoncer, mais pas aujourd’hui. Pas devant cette louve. Elle ne flancherait pas. Et même si elle ne savait pas exactement où elle mettait les pattes, elle marchait avec une assurance certaine. Et si elle avait affirmé avec brio ne pas peiner à continuer, l’ascension continua de plus belle, mettant à rude épreuve les longues pattes fines de la louve. Elle ne se plaignit pourtant pas. Pas un son, pas une complainte, pas un soupir. Rien ne s’échappa de la gueule de l’enfant davantage si capricieuse et si prompt à lâcher le morceau.

Après tout, si elle la faisait grimper là-haut, c’était probablement pour une bonne raison. Et si elle n’avait pas vraiment donné son accord pour s’éloigner encore davantage des terres qui étaient les siennes, Esha continuait de suivre bêtement le mouvement. Parfois, l’innocence laisse poindre un manque crucial de méfiance et de réflexion. Le souffle nettement plus court qu’en bas, la noire faillit demander où est-ce qu’elles allaient au final et quand est-ce que ça allait arrêter de monter si sec. Pourtant, au moment où ses babines allaient s’entrouvrir, où ses cordes vocales allaient vibrer, les nuages semblèrent avoir rattrapé le sommet. Du moins, c’est ce qu’elle songea à ce moment-là, une chute des nuages. Il ne pouvait s’agir que de cela. Elle ne pouvait pas, elle, être montée si haut. Si ? Et si la jeune n’entrevit d’abord que le corps fin et gracieux de la louve et son sourire presque constant, au détour des quelques mots que l’autre lâcha, elle s’écarta de son champ de vision. D’abord un poil surprise par ce que l’autre venait de raconter, elle prit soin de laisser ses yeux ouverts, comme depuis le début. C’est vrai quoi, elle n’avait pas fermé l’œil une seule fois depuis leur rencontre. Elle avait été attentive au moindre écart, à la moindre direction prise. Après tout, elle voulait retrouver son chemin ensuite et probablement tirer un avantage de cette rencontre et de cette découverte du jour. Et si ce ne serait pas réellement un avantage au sens propre du terme, pour sûr qu’elle garderait en mémoire ce qui se dessinait à présent sous ses yeux d’or. Le vent qui s’engouffra dans son pelage, la couleur si particulière qu’avait pris le ciel, les nuages qui s’amoncelaient si près de ses pattes. Esha grava tout cela dans un creux de sa mémoire. Et ne sachant réellement quoi ajouter à ce qu’elle avait sous les yeux, elle ne lâcha pas une bulle, se contentant d’observer.


©️ waize



Esha blablate en #6D071A.

Merci Dada ! ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Guérisseur - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge6 ans et 7 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangGuérisseur
PouvoirDélivrance de l'Entité
PuissanceAile - Opale
Guérisseur - Vagabond
Messages : 106
Feux Follets : 7
MessageSujet: Re: L'appel de la nature [PV - Esha] Mer 18 Avr - 22:12

«L'appel de la nature»
Avec Esha

La jeune louve observais le paysage, elle s’imprégnait de ce moment qui aller bientôt s’envoler. Toute les bonne choses on une fin, et le temps changeait extrêmement vite en montagne. Vénus regardait le ciel, elle connaissait ces mouvements de nuages, cela annonçait une tempête. Le ciel s’assombrissait peu à peu. La guérisseuse s’approcha de son invité, elle était si heureuse de voir la jeune louve s’émerveiller devant ce monde unique et merveilleux. Elle approcha encore un peu plus, jusqu’au bord de la falaise. Son souffle se mélangeait au parfum de la louve noire.

« Il va falloir rentrer ma chère, je vais vous raccompagner pour pas que vous vous perdiez en chemin. »

Elle ne brusqua pas la jeune femelle, elle attendait que sa mémoire photographie une dernière fois le paysage avant quelle donne sa décision. Dans tout les cas vénus ne laisseraient pas quelqu’un vivant loin de cette terre, rester seul avant une tempête. C’était bien trop dangereux et la guérisseuse ne ce le pardonnerait jamais. Que la petite le veuille ou non, Vénus resterait à ses côtés jusqu’à ce qu’elle soit à leur point de rencontre pour plus de sécurité.

La vieille guérisseuse s’assoyait au côté de la femelle, attendant sa réaction. Elles avaient encore un peu de temps, cela n’était pas pressé, mais il était beaucoup plus sage de faire demi-tour avant que le temps n’empire. Depuis bien longtemps, vénus n’avait pas veillé sur quelqu’un de la sorte, cela lui faisait chaud au cœur.

« Etes-vous prête à descendre ? La glace est très glissante et je ne souhaite pas que vous vous fassiez mal. »

La voix douce de Vénus traversait les tympans de la femelle. Ses paroles faisaient de petit écho à travers le paysage, comme si le monde s’imbibait de la douceur de la vieille guérisseuse tricolore. De la fumée sortait de ses naseaux, s’envolant dans les cieux, pour se mélanger aux nuages, volant à travers le vaste monde.
© Codage par Zagan.



Merci maman de m'avoir aidée ♥️

Merci Hati ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge2 ans et 4 mois
SexeFemelle
MeuteKuragari
RangSentinelle
PouvoirFaucheuse de l'Au-delà
PuissancePhoenix - Ambre
Delta - Kuragari
Messages : 357
Feux Follets : 187
MessageSujet: Re: L'appel de la nature [PV - Esha] Jeu 19 Avr - 15:31

L'appel de la nature.
PV. Vénus

Elle regardait au-delà du bout de son museau. Une fois de plus, elle faisait abstraction à son propre être pour voir plus loin. Pour s’ouvrir tout bonnement au monde. On peut dire que pour profiter du spectacle, elle en profitait. Il lui sembla ne rien louper. Les secondes s’écoulaient si lentement sous ses paupières ouvertes le plus de temps possible. Ses yeux d’or captèrent le moindre battement d’ailes, le moindre mouvement des boules cotonneuses qu’étaient les nuages, le moindre changement de pression. Et elle se rendit compte, avant même que la louve ne l’interpelle, de la fragilité de ce moment. La brise si douce s’était faite un poil plus fougueuse, les nuages avait ternit et les rayons du soleil n’étaient plus vraiment ce qu’ils étaient. Pourtant, la noire avait attendu qu’on vienne la cueillir pour s’en désintéresser. Aurait-elle l’occasion de revoir cela ? De revenir jusqu’ici ? Était-elle certaine d’avoir bien tout capté ? Et surtout, avec qui pourrait-elle revenir en ce lieu ? Avec qui partager ce moment spécial ? Probablement pas n’importe qui. Probablement pas une nouvelle fois Vénus, bien qu’elle ne soit pas en total désaccord avec cette idée. Pourtant, la magie ne devait pas être la même quand on y revenait. La surprise, l’éblouissement, la découverte, voilà ce qui avait dû rajouter à l’éclat de ce mont enneigé. Voilà ce qui avait dû donner un poil plus de fringance à un simple panorama. Si elle s’intéressait par habitude beaucoup au vivant, elle songea en cet instant que ce qui ne l’était pas forcément pouvait également avoir un intérêt. Un intérêt différent, un peu moindre, mais certain chose inanimée et non-vivante pouvait parfois avoir un intérêt. Elle pouvait au moins reconnaître cela. Et si cette rencontre ne lui avait rien apporté de très véridique, peut-être qu’elle n’avait finalement pas besoin de toujours retirer des intérêts de ses faits et gestes. Pour une fois, elle pouvait simplement profiter et vivre l’instant pour le vivre.

Et c’est tout de même la voix de la louve et sa présence si étroite qui réveilla la louve de son sommeil contemplatif. Retrouvant ses esprits, reconnaissant en un clin d’œil la louve, ne laissant aucune surprise la gagner, elle recula prudemment du bord de la falaise sur laquelle elle se tenait jusqu’alors. Prudence, murmura une voix dans sa tête. Il ne faudrait pas qu’elle glisse et tombe, ce serait ridicule et probablement dramatique au vu de la hauteur du sommet. Et si sur un autre timbre de voix, les mots auraient pu blesser la fierté de la louve, elle ne les releva même pas devant la douceur et le côté maternel de Vénus. Elle aurait râlé et envoyé bouler des tas de loups qui auraient employé les mêmes termes. Mais quelque part, elle, avait réussi à se rattraper acrobatiquement. Ne resta dans l’esprit de la louve que le moment de quitter cet endroit était venu et qu’elle n’aurait pas l’occasion de le revoir de sitôt. De toute façon, elle n’en avait pas spécialement envie. La seule personne qu’elle voudrait amener ici se moquerait probablement d’elle d’avoir pris cette initiative. Elle râlerait peut-être même d’avoir fait tout ce chemin pour un résultat pareil. Il n’était pas aussi sensible qu’elle. Il ne fonctionnait pas vraiment comme elle. Alors, elle ne prendrait pas ce risque. Pas maintenant. Imprégnant une dernière fois le souvenir de ces quelques minutes dans un coin de son esprit, elle photographia le paysage et ancra cette impression de liberté grisante qui l’avait gagné au bord du précipice. Elle fut une nouvelle fois rappelée à l’ordre par la louve, toujours d’une façon maternelle, toujours aussi doucement et toujours en prenant soin de la faire passer avant même sa personne. Esha se reconnaissait là, mais il était tellement étrange de voir une sorte de miroir de son être. Au final, elle pouvait peut-être comprendre le malaise de certain lorsqu’elle se comportait ainsi. Enfin, elle n’était probablement pas aussi mère-poule, mais elle pouvait essayer de deviner le poids sur l’esprit des autres. Remerciant la louve d’un sourire, Esha articula de sa voix douce avant de se mettre sur ses quatre pattes :

« Je le suis. Je doute néanmoins de mériter toute cette prévenance à mon égard. »


©️ waize



Esha blablate en #6D071A.

Merci Dada ! ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Guérisseur - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge6 ans et 7 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangGuérisseur
PouvoirDélivrance de l'Entité
PuissanceAile - Opale
Guérisseur - Vagabond
Messages : 106
Feux Follets : 7
MessageSujet: Re: L'appel de la nature [PV - Esha] Jeu 19 Avr - 17:19

«L'appel de la nature»
Avec Esha

« Je le suis. Je doute néanmoins de mériter toute cette prévenance à mon égard. »

La guérisseuse souriait devant les paroles de la jeune femelle. Ensemble, elles commencèrent à descendre de la montagne, elle ne pouvait s’empêcher de continuer à sourire en repensant aux propos de la louve au pelage nuit. Elle ne comprenait pas pourquoi Vénus réagissait de la sorte avec elle. Cela était compréhensible, peu rencontrais une vieille louve comme Vénus, attentionnée, beaucoup trop souvent, mais cela part toujours d’une bonne intention. Elle commença à ouvrir la gueule, laissant sa voix sortir pour répondre à la louve qui se trouvait toute proche d’elle.

« Peu importe vos actions passées, je ne les connais pas, et même si je le savais, tous mérite la même attention. Que vous ayez choisis le bon ou mauvais chemin, ce n’est qu’un chemin, l’arrivée est souvent différente de ce que vous prévoyez. Je sais parfaitement que vous ne placerez jamais une totale confiance en moi, je ne le demande pas. Si vous êtes ici, c’est parce que vous l’avez décidé, je ne souhaiterais jamais le malheur d’un être vivant, comprenez-vous ma philosophie ? »

Elles continuèrent ensemble le chemin, descendant bien plus rapidement que l’allée. Le retour se fit dans la bonne humeur comme toujours, c’était le petit plus de Vénus, tout se passait dans la bonne humeur et la fraîcheur. En bas de la montagne, la guérisseuse observait la noire avec amitié. Sans dire un mot, supplémentaire, elle l’emmena à leur endroit de rencontre, traversant le petit passage en sens inverse, laissant de nouveau quelques poils sur les branches. Elle se sentait légère, heureuse, pleine de vie. Cela lui avait fait du bien de rencontrer un autre canidé. Son cœur battait doucement, laissant l’air pénétrer à l’intérieur de ses poumons. Son sang circulait à un rythme constant dans ses veines, sa chaleur corporelle sortait par ses naseaux et sa gueule.
© Codage par Zagan.



Merci maman de m'avoir aidée ♥️

Merci Hati ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge2 ans et 4 mois
SexeFemelle
MeuteKuragari
RangSentinelle
PouvoirFaucheuse de l'Au-delà
PuissancePhoenix - Ambre
Delta - Kuragari
Messages : 357
Feux Follets : 187
MessageSujet: Re: L'appel de la nature [PV - Esha] Sam 21 Avr - 8:07

L'appel de la nature.
PV. Vénus

Elle avait peut-être été idiote d’ajouter cette seconde phrase. Peut-être allait-elle froissé la louve en agissant ainsi. Peut-être allait-elle briser ce moment. Peut-être perdrait-elle la gentillesse qu’elle lui offrait sur un plateau d’argent, pour un rien, simplement parce qu’elle était là et probablement aussi parce qu’elle était-elle et qu’elle la laissait impunément faire. Il y avait donc des loups capables d’offrir de leur temps, de leur compassion et de leur bienveillance uniquement parce que les autres étaient des individus de la même espèce. Ils ne demandaient rien de plus, rien de moins. Aucun échange, pas même de bon procédé. Esha devrait pourtant le savoir. Elle qui traînait toujours dans les pattes des autres. Elle qui voulait découvrir le monde. Qui voulait en connaître tous les êtres, qu’ils soient décrits comme bon ou foncièrement mauvais. Elle qui ne regardait nullement les actes passés. Elle qui n’écoutait pas les rumeurs et les on dits pour se faire sa propre opinion. Elle n’aurait probablement pas eu cette discussion avec Nehëmah l’autre soir, si cela avait été le cas. Elle ne se serait pas non plus attaché autant à Dastan, au vu des ragots qu’on pouvait entendre. Certains pouvaient encore prétendre qu’il ne ressentait jamais rien. Pourtant, Esha pouvait démentir avec force et toute la détermination de son être ces affabulations. Au final, ceux qui se basent sur les rumeurs n’ont qu’un piètre aperçu de ce que sont les loups, de même que ceux qui jugent sur l’habit. Mieux vaut se faire sa propre idée. Mieux vaut donc se montrer d’égal à égal avec chacun, qu’importe le reste. Et tant, qu’on ne la brossait pas à rebrousse-poil, tant que l’on ne lui soufflait pas dans les bronches, elle continuait de vouer cette amitié et cette gentillesse sans borne. Un peu, comme semblait le faire Vénus en cet instant précis.

Tant de prévenance de la part de la louve aurait pu paraître bien louche aux yeux de beaucoup. Les affabulations auraient gagné bien des esprits et les auraient probablement embrouillés. Celui de la noire ? Il était parfaitement calme. Un peu surpris tout au plus, qu’on lui offre tant de considération pour si peu. Elle n’était pas certaine d’être d’aussi charmante compagnie du coup. Pourtant, elle ne se montrait pas réticente au contact non plus, elle était chaleureuse également, parlait toujours de sa voix emplit de douceur, toujours de bonne humeur. Mais elle n’était probablement pas aussi maternelle et bienveillante avec son prochain. Peut-être que l’âge ferait. Peut-être que si elle connaissait la maternité, peut-être qu’elle deviendrait comme cela. M’enfin. Ce n’était pas pour maintenant. D’ailleurs, elle n’en avait tout bonnement pas envie. Elle avait encore le temps de songer à tout cela. Elle était encore bien jeune. Et elle n’avait de toute façon personne dans son cœur. Du moins, pas un loup plus qu’un autre. Enfin, elle préférait s’en convaincre ainsi. Redescendant sur Terre au moment où Vénus redonna de la voix, Esha accueillit ses mots en étirant ses babines en un sourire. Au fond, à l’entendre, cette louve lui ressemblait beaucoup. Peut-être était-ce là l’image qu’elle renverrait dans une année ou deux. Peut-être qu’elle serait tout aussi prévenante dans les lunes à venir. Qui sait ? Continuant de suivre sans un mot la louve, Esha profita du voyage du retour pour tenter de mémoriser une nouvelle fois le chemin parcouru. Je pourrais revenir comme ça, s’était convint son esprit. Le chemin du retour sembla bien plus court à la jeune, c’est peut-être parce que le rythme avait changé pour devenir plus rapide. Pourtant, elle ne s’en plaignit pas. De bon train, elle pataugea à côté de la louve brune jusqu’à atteindre ce passage étroit où la Guérisseuse avait laissé quelques touffes de poils. De nouveau, Esha se montra plus souple pour esquiver les épines des ronces et s’en sortie sans trop de mal. Reconnaissant leur lieu de rencontre, la jeune sentit que le moment de l’au revoir approchait à grand pas. Toujours avec ce sourire qui lui était propre, elle lâcha une fois arrivée à hauteur de la louve arrêtée :

« Je crois que c’est le moment de se dire au revoir ? Merci pour ce moment, Vénus. J’aimerais recroiser votre route si l’avenir me le permet. »


©️ waize



Esha blablate en #6D071A.

Merci Dada ! ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Guérisseur - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge6 ans et 7 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangGuérisseur
PouvoirDélivrance de l'Entité
PuissanceAile - Opale
Guérisseur - Vagabond
Messages : 106
Feux Follets : 7
MessageSujet: Re: L'appel de la nature [PV - Esha] Dim 22 Avr - 11:27

«L'appel de la nature»
Avec Esha

« Je crois que c’est le moment de se dire au revoir ? Merci pour ce moment, Vénus. J’aimerais recroiser votre route si l’avenir me le permet. »

Assise l’une devant l’autre, Vénus inclina la tête après les paroles de la jeune femelle. Le sourire aux lèvres, elle était heureuse d’avoir rencontré une nouvelle louve avec qui elle pouvait passer de bon moment ensemble, c’est le cœur lourd, mais l’esprit remplis de magnifique souvenir que Vénus quittera Esha.

« Si votre cœur me cherche, il me trouvera. Je serais heureuse de vous revoir, pour la prochaine fois si vous le désirais, je vous apprendrais deux, trois choses sur les plantes en cas d’extrême nécessité. On n’est jamais assez prudent. J’aimerais aussi que vous me donniez des nouvelles du monde, je ne sors pas beaucoup de cet endroit et savoir ce qui se passe est important pour moi, accepterez vous ? »

La guérisseuse inclina la tête sur le côté, elle voulait vraiment revoir cette femelle au cœur pure. La queue de la guérisseuse vint se placer contre ses pattes, emmenant de la neige avec elle. Elle n’avait plus froid à part durant les températures extrêmes de l’hiver. Toujours le sourire sur les babines un regard doux et attentionné, il n’y avait pas à dire Vénus aimait vraiment tout le monde. Elle aimait offrir son savoir, sa sagesse, tout ce dont elle avait acquis durant ses six années d’expérience pour les offrir aux autres, qui à leur tour les divulgueront à leurs apprentis, c’était un savoir qui se perdurera dans l’avenir et c’est ce que la femelle cherchait par-dessus tout, que sa bonté soit encré dans chacun de ceux qu’elle à pu côtoyer pour qu'a leur tour devienne plus sage. C’était son idéale, un idéale qui ne se réalisera jamais, mais elle ne voulait pas baisser les pattes et continuer à aimer tout le monde. Vivre dans le malheur, le regret, la haine n’était pas synonyme de vivre, mais survivre.
© Codage par Zagan.



Merci maman de m'avoir aidée ♥️

Merci Hati ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge2 ans et 4 mois
SexeFemelle
MeuteKuragari
RangSentinelle
PouvoirFaucheuse de l'Au-delà
PuissancePhoenix - Ambre
Delta - Kuragari
Messages : 357
Feux Follets : 187
MessageSujet: Re: L'appel de la nature [PV - Esha] Lun 23 Avr - 20:32

L'appel de la nature.
PV. Vénus

Elle avait posé cette question comme pour se convaincre que ça allait être le cas. De toute façon, elle le savait bien. Elle l’avait bien vu. Elle était de retour au point de départ, ce n’était pas pour rien. Les chemins qui se croisent, finissent toujours par se décroiser à un moment. Il était l’heure pour elles de rentrer. Et ce voyage du retour, il se ferait chacune de leur côté. Esha retournerait près des siens. Pendant que Vénus retournerait probablement vers cet endroit qu’elle lui avait montré, du moins, elle resterait probablement sur ces terres qu’elle semblait arpenter depuis longtemps pour connaître des lieux aussi précis et imperceptible pour la plupart des loups foulant ces terres. Les aux revoirs, ce n’était décidément pas le fort de la plus jeune. Se dandinant bêtement d’une patte à l’autre en attendant une réponse de l’autre, elle se fit mille machinations dans son esprit. Machinations et pensées étranges qui ne durèrent guère plus de quelques millièmes de seconde, mais qui eurent le don de déstabiliser la louve, du moins intérieurement. Elle n’était pas faite pour rester silencieuse. Elle n’était pas non plus faite pour mettre fin à une rencontre, à un échange. Elle préférait nettement quand d’un commun accord, les séparations se faisaient dans le silence. Ou même si parfois elles étaient brusques, inopinées, comme c’était souvent le cas avec Dastan, lorsqu’elle se doutait de toujours retrouver le loup qui l’avait laissé là, quelque chose en elle lui rappelait de ne pas en tenir compte. Captant le hochement de tête de la Vagabonde comme une réponse à ses mots, elle n’eut guère l’occasion de rajouter quoi que ce soit avant que la brune ne reprenne la parole à son tour. Et les mots qu’elle débita percutèrent en douceur l’esprit de la louve, la sagesse de la Guérisseuse se lisant instantanément dans ces quelques mots.

Et si la jeune capta tous ses mots d’un bon œil, elle ne manqua pas de songer à ce côté un peu rêveur, un peu idéaliste de l’autre. Si son cœur le voulait ? Son cœur avait beau dicter quelques émotions, il ne choisissait jamais l’issue des choses, ni même les rencontre qu’il effectuait. Un peu trop terre-à-terre pour songer à un autre sens à donner à ses propos, la louve noire se détacha finalement de cette réflexion lorsqu’elle s’intéressa au reste de la tirade de Vénus. La louve lui proposait une sorte d’échange. En contrepartie de quelques rudiments de survie, elle devrait, elle, lui offrir quelques ragots sur ce monde. Et si colporter un tissu de mensonges, d’inepties et de rumeurs n’était pas son fort, elle pourrait toujours honorer cette part du contrat en ne fournissant que ce qu’elle avait pu vérifier. Elle pourrait tout à fait demander ces quelques rudiments à Zenaïs qui se trouvait être tout aussi agréable que Vénus, en plus de faire partie de sa meute, mais l’idée de revoir la gentille louve et de partager de nouveau quelques instants avec elle, suffit à faire prendre une décision à Esha. Après tout, elle ne ferait rien de mal à venir ici sur son temps libre. Elle ne faisait rien de mal non plus à échanger quelques nouvelles d’un monde dans lequel elles vivaient, de toute évidence, toutes les deux. Elle se promit néanmoins de surveiller chacun de ses propos et de ne rien tenir qui pourrait mettre en danger les siens. Elle remplirait sa part du contrat. Observant de son regard doux et paisible la louve, Esha ne la laissa pas sans réponse plus longtemps, miroitant quelques mots qui mettrait fin à cette rencontre :

« C’est d’accord. Au revoir Vénus et encore merci. »

Et elle fit volte-face, tournant le dos à cette louve, à cette rencontre, en gardant néanmoins un agréable souvenir. Elles se reverraient si le destin le voulait. Esha laissa un sourire s’étirer sur ses babines, la joie inondait son petit corps qui rentrait vers les siens. Son tour de garde l’attendait.


©️ waize



Esha blablate en #6D071A.

Merci Dada ! ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'appel de la nature [PV - Esha]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [ Saillie ] L'appel de la nature
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» L'appel des limbes ou comment se mettre en danger pour rendre service...
» La nature en sommeil... [pv Hypnos]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryûtora :: RP-
Sauter vers: