lienlien
Navigation

Staff

Elemiah
FondatriceMP

Zagan
AdministratriceMP

Henael
AdministratriceMP

Esha
ModératriceMP

Saeba
ModérateurMP

Meerly
ModératriceMP

Thalia
ModératriceMP

Peut-être vous ?
Poste vacantMP

Peut-être vous ?
Poste vacantMP


Rp's libres
Rencontrer la meute [ft. Kuragari] (par Wistala)

Une petite marche dans le désert quoi de mieux pour se refaire une santé [ft. All] (par Léatrice)

L'aurore bauréale [ft. All] (par Vénus)

Cueillette hivernale [ft. Kuragari] (par Zenaïs)

Du sang, du sang, encore du sang ! [ft. All] (par Naraka)

Marche tranquille [ft. All] (par Zaliha)

Qui je peux embêter moi ? [ft. Kuragari] (par Yrkasi)

L'eclipse [ft. Hikari] (par Chenoa)

Hunter game [ft. All] (par Corpus)

Seul sans vraiment l'être [ft. All] (par Nehëmah)



Forum RPG lupin fantastique. ©Kaala
 

Journée ensoleillé [PV - Akihiko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Zeta - Hikari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an
SexeFemelle
MeuteHikari
RangApprenti Sentinelle
PouvoirMorsure du Démon
PuissanceGriffon - Améthyste
Zeta - Hikari
Messages : 608
Feux Follets : 34
MessageSujet: Journée ensoleillé [PV - Akihiko] Jeu 19 Avr - 16:37

«Journée ensoleillé»
Avec Akihiko

Je sors du territoire de la meute, je m’en vais pour mieux voir et mieux comprendre le monde. Un besoin de liberté naissait dans ma poitrine, je le ressentais comme si elle m’avait frappé. Marchant sur la terre encore humide par la pluie. Le temps s’éclaircissait et je déambulais comme si le monde m’appartenait. La tête droite, j’étais heureuse, je ne savais pas pourquoi, mais j’avais envie de sourire aujourd’hui, comme toujours enfin de compte. Savourant chaque bouffée d’air, je m’enfonçais un peu plus dans la forêt. Une promenade matinale, avant l’entraînement de l’après-midi, je devais laisser ma mère faire son devoir d’Alpha, avant mon entraînement.

Les minutes défilaient, et je ne faisais pas attention à ce qui m’entourait. Depuis plusieurs nuits, mes cauchemars avaient cessé, je me sentais en pleine forme, je n’avais plus peur de ce que je pouvais devenir avec mon pouvoir. Je ne contrôlais pas vraiment ce qui coulait en moi, mais je n’avais plus peur de ce que je pouvais devenir, je devais me faire confiance et cela était un premier pas en avant.

Je regardais chaque fleur qui poussait, je voulais en rapporter une à Jola, notre guérisseuse, elle serait vraiment contente, voir peut-être une autre à la seconde guérisseuse, elles étaient toutes gentilles avec moi. Maintenant que j’étais plus grande, maman était moins souvent présente, je m’étais réfugié auprès de ses deux guérisseuses qui m’apportaient ce dont j’avais encore besoin. Je n’étais pas totalement adulte, j’avais encore besoin de ce petit côté câlin.

Observant les papillons et les oiseaux volait de branche en branche, je sentis l’odeur d’un autre canidé, ce n’était pas celle de mon ami. Je levais les oreilles, curieuse, je n’avais pas vraiment conscience du danger, bien que j’avais déjà tué quelqu’un, mais ce n’était pas intentionnelle, mon pouvoir me contrôlait, il me faisait devenir une personne que je n’étais pas. Je comptais sur lui au final, grâce à lui, je pouvais me défendre, mais sans lui, je ne savais pas trop ce que je valais.

J’attendais que l’individu en question se montre, il avait dû me sentir aussi, je ne faisais rien pour me cacher depuis que j’étais sortie de la meute.
© Codage par Zagan.


Je suis #990000


ancien Kit par maman♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge3 ans et 2 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirChoix des Armes
PuissanceAile - Acier
Mercenaire - Vagabond
Messages : 108
Feux Follets : 4
MessageSujet: Re: Journée ensoleillé [PV - Akihiko] Sam 21 Avr - 9:20

Journée ensoleillée.
PV. Henael

Aujourd’hui comme tout autre jour, Aki déambulait sans trop de buts précis. Vivre au jour le jour, voilà ce qu’il avait toujours fait. Faire au gré des saisons, de la météo, des rencontres. Sa vie n’était pas écrite sur un papier. Elle n’était pas décidée à l’avance. Il avançait comme il le pouvait. Comme il l’avait toujours fait. Il se dépatouillait de son passé. Ne s’intéressait réellement qu’au présent et à ce que demain pouvait lui offrir. Aucun intérêt de marmonner sur ce qui était fait. Aucun intérêt non plus à se plaindre de quoi que ce soit. D’ailleurs, de quoi pourrait-il se plaindre ? Il était vivant. Il était en parfaite santé. Il n’avait aucune attache, donc aucune souffrance n’en ressortant. Voulait-il quelque chose de plus ? Non. Tout cela lui suffisait. Continuer de vivre lui suffisait amplement. Il n’était pas heureux ainsi. Mais il n’était pas malheureux pour autant. Le soleil n’était qu’une infime ligne sur l’horizon quand le vagabond ouvrit l’œil. Silencieux, il prit son temps pour se remettre de la nuit passée. S’il avait dormi d’un sommeil de plomb, la marche laborieuse de la veille et l’inactivité d’une bonne nuit de sommeil avaient endolori ses membres. Au détriment de quelques étirements, il lui sembla retrouver une sensation plus ou moins normal dans ses membres. Et au prix d’un dérisoire effort, il se hissa en position assise. Le temps d’y voir franchement plus net, il décocha un bâillement. Qu’allait-il bien pouvoir se passer aujourd’hui ? Sur quel tordu est-ce qu’il allait pouvoir tomber ? Ou pas d’ailleurs. Il n’avait pas croisé âme qui vive depuis un bout de temps maintenant. Depuis sa dernière mission pour dire vraie. Mission qui avait fini sur les chapeaux de roue pour celui qui avait été sa cible. Un simple rappel à l’ordre, tout au plus. Son client avait été clair sur ce point, il tenait à ce que l’autre garde sa vie. Et en bon Mercenaire, Aki s’était tenu à la parole donnée.

Ne prenant pas la peine de faire une quelconque toilette, le loup se contenta de secouer son pelage une fois sur ses quatre pattes pour se débarrasser de la crasse. Projetant brindilles et surtout des gerbes de poussière, il s’en retrouva tout aussi propre que s’il avait passé des heures à se pourlécher le poil. Inutile de perdre du temps. Inutile de perdre son temps. Il était si précieux. Il passait si vite, broncha quelque chose dans sa tête. Un discret soupir s’échappa de ses babines avant qu’il ne lève l’ancre. Il ne reviendrait probablement pas ici ce soir. Après tout, sa vie ne lui donnait aucune accroche. Et c’est ce qu’il désirait plus que tout. Sans attache pour les autres, il n’allait tout de même pas en avoir pour un endroit où dormir. C’était si futile que de s’attacher à revenir toujours au même point, toujours au même train-train. Akihiko s’y était ainsi refusé, sans même y songer plus que cela. C’était une sorte de continuité de son état d’esprit et de sa façon de penser. Croassant au-dessus de sa tête, un corbeau passa si près de son crâne qu’il ressentit la poussée de ses ailes et le déplacement de l’air. Sautant sur l’occasion de faire une belle prise, les crocs du loup se refermèrent sur le toupet de plumes et sur le croupion du volatile. La mâchoire close, il ne laissa aucune chance à l’oiseau, l’amenant au sol par la seule force de son poids. Se réceptionnant avec brio, le gris savoura sa petite victoire en avalant son piaf tant qu’il était encore tiède. Il ne prit pas même la peine de s’attarder sur son action. Après tout, la vie était futile. Elle ne tenait à rien. Elle n’avait que trop peu de valeur aux yeux du gris pour qu’il s’en préoccupe à juste titre. Le monde était déjà bien gangréné pour ne pas que lui s’entiche d’y rajouter du bien ou du mal. Repérant la présence d’un autre lupin, Aki s’y intéressa seulement après avoir fini sa pitance, laissant quelques restes pour les charognards qui viendraient faire le ménage. Repérant le loup en question en très peu de temps, épris d’une soudaine envie de jouer, l’asocial coutumier du fait fit le premier pas :

« Bien le bonjour, jeune demoiselle. »


©️ waize



Merci Hati ♥


Akihiko joue en #655e88
Revenir en haut Aller en bas
Zeta - Hikari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an
SexeFemelle
MeuteHikari
RangApprenti Sentinelle
PouvoirMorsure du Démon
PuissanceGriffon - Améthyste
Zeta - Hikari
Messages : 608
Feux Follets : 34
MessageSujet: Re: Journée ensoleillé [PV - Akihiko] Sam 21 Avr - 15:58

«Journée ensoleillé»
Avec Akihiko

« Bien le bonjour, jeune demoiselle. »

Le mâle avait l’air gentil, il s’approcha, une odeur de sang commençait à s’élever dans l’air. Je sentais mon poison bouillonnait dans mes veines, comme s’il désirait me prévenir d’un éventuel danger. Je sentais mon poison bouillonnait dans mes veines, comme s’il désirait me prévenir d’un éventuel danger. J’étais faible à côté de mon pouvoir, mon esprit se changeait trop facilement, mais désormais, j’avais pu le développer assez rapidement.

Je le regardais, sans rien dire, un peu méfiante, je reculais légèrement, même s’il était gentil, je préférais prendre mes précautions. Je gardais mes oreilles en arrière, en générale, j’étais plutôt joyeuse et souriante, mais aujourd’hui avec mon poison qui circulait vite dans mon corps, je le sentais devenir très chaud et cela pouvait partir très loin.

« Bonjour… Qui es-tu ? »

Toujours distante, je finis par m’adresser au mâle, hésitant légèrement, on pouvait sentir ma peur, mais ce n’était pas lui qui me faisait peur, bien au contraire, j’avais bien plus peur de moi, peur de faire mal à quelqu’un qui ne le méritait pas, et surtout de lui voler sa vie pour me nourrir. Je finis par m’asseoir, détendant mes muscles, et regardant le loup gris dans les yeux. Mes oreilles finirent par redevenir normal, calmant mon poison. J’étais enfin sereine, mais toujours vigilante aux moindres mouvements du mâle. Prête à fuir s’il le fallait.

Je n’étais plus du genre naïve, mais je ne devais pas mal parler à quelqu’un que je ne connaissais pas, je ne savais rien de lui après tout, je devais garder le maximum de chances de m’en sortir vivante et sans égratignure surtout. J’étais enfin sereine, mais toujours vigilante aux moindres mouvements du mâle. Elle avait déjà tant perdu, me savoir dans un état aussi catastrophique aggraverait sa situation. Je ne voulais pas faire de mal psychologiquement à ma mère, mais je ne pouvais pas non plus rester chaque jour sur notre terre. J’avais besoin de liberté, et surtout de connaître le monde par mes propres expériences.
© Codage par Zagan.


Je suis #990000


ancien Kit par maman♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge3 ans et 2 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirChoix des Armes
PuissanceAile - Acier
Mercenaire - Vagabond
Messages : 108
Feux Follets : 4
MessageSujet: Re: Journée ensoleillé [PV - Akihiko] Sam 21 Avr - 17:05

Journée ensoleillée.
PV. Henael

Cela faisait un moment que la fragrance d’un de ses congénères lui tournait autour du museau. Il l’avait senti dès lors qu’il avait pris cet oiseau de malheur. C’est peut-être ce qui avait expliqué ce coup de chance qu’il avait eu en le rattrapant en vol. Il s’était laissé distraire par cette autre odeur et ça, il pouvait bien se l’avouer à lui-même. Il était si rare de croiser du monde lorsqu’on est un simple et banal Vagabond. Il l’est encore plus lorsqu’on est Mercenaire et qu’il ne s’agit pas là d’une mission. En ce moment, c’était vraiment le calme plat. Le chômage technique le touchait. Il n’avait eu vent d’aucune requête. Personne ne semblait avoir besoin de lui. Alors pourquoi ne pas prendre un peu de repos et de bon temps ? Et cette petite, cette jeune demoiselle qui avait eu l’immense honneur de croiser sa route, en ferait tout bonnement partie intégrante. Il n’avait aucun remord. De toute façon, à quoi est-ce que ça pourrait bien lui servir d’en avoir ? Néanmoins, il ne plaçait aucune attente non plus en cette rencontre. Inutile de se faire de faux-espoir. Il le savait. Il répondrait au tac-au-tac, verrait bien ce que donnerait cette rencontre. Il avait fait le premier pas et en soit, la femelle pouvait s’en voir honorer. Lui, asocial de nature, éternel solitaire, ne jouissait de la compagnie des autres que pour deux raisons : le boulot et le loisir. Et s’il s’était tenu à une certaine distance de la femelle, la laissant tout de même découvrir son être à la lueur de la lumière qui filtrait entre le feuillage des arbres, ce n’était que pour jauger la situation avant de se lancer dans la partie. Après tout, un joueur aguerri est bien plus valeureux qu’un joueur hasardeux.

Ne manquant rien des réactions de la femelle, il put voir que son apparition ne l’avait pas laissé de marbre. De la surprise ? Non. Du moins, ce n’était pas ce qui éclairait si intensément son regard. Il pouvait le deviner. Il pouvait le sentir. Ce malaise qui régnait entre eux. Il s’était pourtant montré cordial, et même poli. Il avait gardé son côté macho enchaîné auprès de lui, n’avait nullement déblatéré sur un fait ou sur un autre. Il l’avait tout bonnement salué. Alors qu’est-ce qui l’effrayait autant ? Lui-même ? Il n’avait pourtant pas cet effet si repoussant d’habitude… C’était peut-être même tout l’inverse. Et si l’hésitation parcourue son esprit pendant un temps, il ne laissa rien transparaître dans son attitude. Le seul reflet qu’il envoyait était celui d’un loup sûr de lui, rien de plus, rien de moins. Il était l’initiateur de la rencontre. Il était celui qui avait les cartes du jeu en main et il comptait bien les garder. Céder les rênes, ce n’était pas pour lui, encore moins à une femelle, encore moins à une gamine. Mimant un léger étonnement au moment où la louve marqua un pas de recul, le gris prit pleinement le rôle d’acteur de son jeu. Et enfin, il entendit le son de sa voix. Il l’entendit répondre à sa salutation et poser la question fatidique à laquelle tous en venaient toujours. Qui était-il ? Le savait-il lui-même ? Pouvait-il réellement prétendre connaître son identité ? Il connaissait le nom qu’il s’était donné. Au fond, il pensait croire que le personnage qu’il était, était bel et bien le reflet de la réalité. Était-ce pour autant le cas ? Ne se laissant pas déstabiliser par la question, s’y attendant après tout, il s’approcha de la louve, jusqu’à ne laisser qu’une infime distance entre leur deux corps. Dans son rôle, il garda la même voie presque amicale qu’il avait empruntée pour la saluer, rajoutant à cela un sourire charmeur sur la commissure de ses babines :

« Un loup, ça ne se voit pas ? Crois-moi, il vaut mieux passer sur ces prérogatives-là. Tu me sembles bien jeune, petite, que fais-tu si loin de tes terres et sans compagnie ? »


©️ waize



Merci Hati ♥


Akihiko joue en #655e88
Revenir en haut Aller en bas
Zeta - Hikari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an
SexeFemelle
MeuteHikari
RangApprenti Sentinelle
PouvoirMorsure du Démon
PuissanceGriffon - Améthyste
Zeta - Hikari
Messages : 608
Feux Follets : 34
MessageSujet: Re: Journée ensoleillé [PV - Akihiko] Dim 22 Avr - 10:17

«Journée ensoleillé»
Avec Akihiko

Il se rapprocha de moi. Il était vraiment près, si près que je pouvais sentir son souffle sur mon pelage, je ne bougeais pas d’un centimètre, s’il tentait quoi que ce soit j’étais prête à redevenir le démon qui sommeillé au fond de mon âme. Son haleine arrivait jusqu'à mes naseaux. Son odeur enveloppait ma fourrure blanche. Ses paroles traversaient mes oreilles, il parlait doucement, me mettant en confiance, mais je ne devais pas me laisser avoir par ses douces paroles. J’effectuais un pas tout de même en arrière, sans aucune peur.

« Eh bien, je cherche des plantes pour mon maître. »

La seule chose qui mettait passé à l’esprit, ma voix ne tremblait pas, mon mensonge était à peine perceptible. Je n’étais pas guérisseuse, mais Jolaona m’avait appris des choses sur les plantes. Je le regardais toujours avec cette courte distance entre nous.« Eh bien, je cherche des plantes pour mon maître. Il était vraiment étrange, mais je ne me sentais pas en danger pour autant.

Mes membres n’étaient plus tendus, ma voix ne tremblait pas, j’étais la louve de tous les jours, mais sans le sourire. Je restais de marbre devant cet inconnu qui était plus que sereins. Assise, je laissais le vent parcourir mon pelage, analysant le mâle qui était en face de moi, à seulement quelques centimètres. Je devais admettre qu’il avait un bon physique, mais ce n’était pas pour autant qu’il fallait me coller dés le début. C’était la première fois qu’on, me répondait de la sorte, en laissant le moins d’espace possible entre nos deux corps. Il cherché quelque chose, un jouet pour se divertir de sa vie monotone ? Ou autre chose ? Je ne comprenais pas vraiment ce mâle qui avait l’air joyeux, mais en même temps sérieux. Je ne pouvais rien décerner, je n’étais qu’une apprentie, pas encore totalement adulte, il l’avait tout de suite remarqué, ce que voulais dire qu’il était bien plus âgé que moi, mais je n’arrivais pas à lui donner d’âge. Pour résumer cette rencontre elle était bizarre en tout point.
© Codage par Zagan.


Je suis #990000


ancien Kit par maman♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge3 ans et 2 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirChoix des Armes
PuissanceAile - Acier
Mercenaire - Vagabond
Messages : 108
Feux Follets : 4
MessageSujet: Re: Journée ensoleillé [PV - Akihiko] Mar 24 Avr - 21:23

Journée ensoleillée.
PV. Henael

Plus que dans son rôle, la voix du loup ne faillit pas une seule fois. Excellent orateur, capable de tenir un discours sans réel fond avec brio, il était de ceux dont les mots coulaient tous seuls de la gueule. Une sorte de don de ce point de vue-là. Là où certains n’arrivaient pas à aligner deux phrases avec un récit époustouflant, lui faisait d’un rien un oral des plus décontenancent. Et cette facilité, il pouvait bien remercier le ciel de la lui avoir donnée. Elle l’aidait avant tout pour son rang, mais également pour se divertir, chose qu’il était en train de faire avec cette jeune louve. Il avait cruellement amputé cette distance qui les séparait il y a encore quelques secondes, ne laissant finalement que très peu de marge de manœuvre à la blanche. Il n’aimait pas laisser le choix aux autres. C’est en étant entreprenant de la sorte qu’il s’en sortait toujours. Autant mettre toutes les chances de son côté une fois de plus. De ce point de vue-là, il pouvait dire qu’il s’en sortait pas mal. Et puis, si ça venait à tourner au vinaigre, il pourrait toujours s’aider de l’autre don que lui avait fait la vie. Et même après s’être arrêté de parler, son sourire ne s’éteignit pas. Aucune raison pour qu’il recule. Aucune raison pour qu’il fasse demi-tour. Après tout, la partie ne faisait que commencer. Il n’en avait tiré pour l’instant aucun plaisir. Alors à quoi bon renoncer maintenant ? Et s’il avait posé cette question stupide, ce n’était pas franchement pour le fond, mais plutôt pour la forme. Il fallait meubler ce vide auditif entre eux, il fallait bien tirer quelque chose de cette rencontre et de cette petite. Après tout, il n’était pas venu pour rien. Il ne faisait rien pour rien. Il avait ce don de trouver toujours une utilité à tout, ou tout du moins de faire ressortir le potentiel d’un quelque chose apparaissant comme tout bonnement inutile de prime abord.

Et comme il aurait pu le prévoir, il assista à un pas en arrière de la jeune. Première dérobade de cette dernière, mais probablement pas la dernière. Ce peu de scrupule que lui avait avec le sens du toucher et de la proximité, il lui arrivait de ne pas le considérer comme important pour les autres. Et après tout, il se nourrissait de ce mal-être des autres, lui qui jubilait pour si peu au final. Et qu’importe s’il ne put lire aucune peur dans le regard violacé de la louve, son petit manège allait finir par payer et il le savait pertinemment. C’est l’expérience qui parlait. Et il ne fut guère surpris de l’entendre raconter un mensonge gros comme le monde. Elle, une disciple Guérisseuse ? Et puis quoi encore, ricana une voix en son for intérieur. Elle n’était probablement pas certaine elle-même de l’impact de ses mots, ni même de la cohérence de son mensonge. Et si Akihiko capta tout de suite l’entourloupe, il ne pipa mot. Il ne laissa pas même une once de surprise pointer sur son visage. Ses traits inévitablement figés sur cette image qu’il voulait lui donner. Un loup sûr de lui. Il n’en était pas moins. Et s’il affichait clairement un calme déconcertant et un semblant de sympathie, de ce point de vue-là, il n’en était rien. Son esprit en ébullition se permettait de vibrer pour le reste de son corps. Cette rencontre promettait d’être palpitante et probablement qu’au final, cet effort qu’il avait fait de venir à sa rencontre, ne serait pas vain. Loin de jouer de toute l’étendue de son côté théâtral, le gris se garda bien de faire dans le superflu. Tout était calculé, maîtrisé. Il n’y avait pas de place pour l’incertitude et le doute. Et si tout cela pouvait paraître irrationnel, pas naturel pour beaucoup, il jouait depuis si longtemps avec ses émotions que rien n’était plus simple que cela. Le sourire toujours collé aux babines, il imita la louve, s’installant juste en face d’elle, droit comme il se tenait souvent, sa voix s’échappant de sa gueule dans un souffle :

« Des plantes ? Vraiment ? De quel genre ? Je pourrais peut-être t’aider, ne sait-on jamais, dans un élan de générosité, un être tel que moi peu tendre la patte à une jeune demoiselle. »


©️ waize



Merci Hati ♥


Akihiko joue en #655e88
Revenir en haut Aller en bas
Zeta - Hikari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an
SexeFemelle
MeuteHikari
RangApprenti Sentinelle
PouvoirMorsure du Démon
PuissanceGriffon - Améthyste
Zeta - Hikari
Messages : 608
Feux Follets : 34
MessageSujet: Re: Journée ensoleillé [PV - Akihiko] Jeu 26 Avr - 20:35

«Journée ensoleillé»
Avec Akihiko

Il me regardait toujours avec le même air. Bizarrement, je n’arrivais pas à quitter mes yeux de son regard, ils étaient comme plongés dans ses pupilles. Il me répondait avec sa voix, remplis de tendresse, toujours avec la même intonation. Je ne savais pas vraiment quoi répondre à cet inconnu qui acceptait de m’aider, moi qui espérais qu’il me laisserait tranquille, mais non, il voulait m’aider. Il était un peu gentleman avec moi, cela était bizarre, mais ça faisait du bien de rencontrer des canidés aussi attentionné avec les autres. Je me mis à sourire, devant ses paroles, me laissant berner par son doux charme.

« Eh bien, si vous insistez. Je cherche une plante rouge, délicate comme les coquelicots et avec une odeur peu désagréable. »

Je continuais à sourire devant le mâle dont je ne connaissais même pas le nom. Je finis par me lever, marchant dans sa direction pour continuer mon chemin à la recherche de cette plante. Je me souvenais parfaitement à quoi elle ressemblait, mais je ne savais pas vraiment où la trouver, mais cela ne poserais pas de problème. Je connaissais trois plantes, cela aller pouvoir m’aider légèrement. En espérant que le mâle ne me pose pas plus de questions sur ce sujet.

J’avais quitté le magnifique regard du mâle pour observer le sol à la recherche de ma belle plante médicinale. Je regardais de temps en temps du coin de l’œil le mâle. Étrangement, j’appréciais ça compagnie, mais mon poison ne cessait de s’exciter. Je ne comprenais pas la raison de tout ce mouvement dans mes veines. Le sang ? Mon poison réagissait de manière très violente à cet effet… Cela n’était vraiment pas normal, pourtant, je me laissais trainer par cet inconnu sans riposter davantage. Je finissais par soupirer, attendant la suite des événements.
© Codage par Zagan.


Je suis #990000


ancien Kit par maman♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge3 ans et 2 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirChoix des Armes
PuissanceAile - Acier
Mercenaire - Vagabond
Messages : 108
Feux Follets : 4
MessageSujet: Re: Journée ensoleillé [PV - Akihiko] Ven 27 Avr - 21:39

Journée ensoleillée.
PV. Henael

Croyait-il vraiment un traître mot de ce qu’il avait servi à la louve sur un plateau ? Non. Pas plus qu’il ne la croyait réellement Guérisseuse. Elle ne ressemblait pas à une de ces louves qui passaient leur journée le museau dans les remèdes. D’ailleurs, c’était peut-être bien ça plus que sa voix en elle-même qui l’avait trahi sur ce point. Comment pouvait-elle se prétendre Guérisseuse alors qu’aucune fragrance de plante ne se trouvait sur son pelage ? Et comment pour être certain de ce que son esprit affabulait depuis qu’elle avait prononcé ce mensonge presque aussi grossier qu’elle, le loup huma de nouveau le parfum posé sur son pelage, sans y déceler quoi que ce soit d’autre que sa fragrance naturelle. Pour le peu qu’il en ait déjà croisé, les loups qui soignaient portaient toujours un parfum plus ou moins amer, plus ou moins doux, un truc qui rappelait les fleurs qu’ils manient pour venir à bout des blessures et des maladies. Certainement un point de détail qui devait échapper à la louve et qu’elle ne pensait pas contradictoire avec ses dires. D’ailleurs, en humant de prime abord son pelage, il n’avait rien sentit de particulier. Mais à bien y ressentir de plus près, il y distingua l’odeur d’une de ces deux meutes qui se partageaient ces Terres. Et si pendant un temps son esprit flancha entre l’une et l’autre, il finit par remettre la patte sur celle qui était la bonne. Une Hikari. Elle faisait donc parti de cette meute-là. S’il ne se souvenait pas en détail de tous les loups qu’il avait pu croiser et de leur appartenance à un groupe et auquel, il se souvenait de cette odeur. En tant que Vagabond, il avait dû apprendre à reconnaître ces odeurs, ne serait-ce que pour ne pas pénétrer inconsciemment sur leurs Terres. Ainsi, chaque fois qu’il passait une frontière, même s’il pouvait feindre le contraire pour s’attirer les bonnes grâces des loups en question, il ne faisait ni plus, ni moins, que de les mener en bateau.

Et dans son mensonge, certainement bien trop préoccupée par l’envie de faire croire à Akihiko que ce qu’elle disait était vrai, elle s’y enfonça davantage. Son regard n’avait nullement trouvé la force de se détacher de celui du mâle, ce qui ravissait l’esprit de ce dernier qui se délectait de cette faiblesse morale de la jeune et de ce pouvoir envoûtant que lui pouvait bien avoir sur la gent féminine. D’ailleurs, ce petit tour de passe-passe ne fonctionnait pas uniquement sur le sexe faible comme il aimait le claironner, mais il lui était arrivé d’user de ses charmes sur l’autre genre. Il n’y voyait aucun mal, un loup était un loup, qu’importe le sexe de ce dernier, il restait un jouet de plus qui pourrait satisfaire la lubie d’Aki et en ça, cela lui suffisait amplement. Et puis, ce n’était pas comme s’il violait quelques morales que ce soit. Les seules qu’il pouvait bien suivre et connaître, c’est celles qu’il s’était lui-même investies, ni plus, ni moins. Et le charme opéra. Puisqu’en plus de patauger dans le pathos du tissu d’inepties qu’elle continuait de déblatérer, son minois se mit à sourire. Ce pouvoir qu’il pouvait bien avoir sur les autres suffisait à le rendre heureux. Pouvoir influencer les choix, avoir une prise sur ce qu’ils disent et font, voilà qui suffit à un loup tel que le gris pour laisser une distraire lueur carnassière se loger dans le fond de son regard. Une fleur rouge qui ressemble à un coquelicot, bah voyons lorgna une voix dans la tête d’Aki. Et elle s’imaginait peut-être qu’il allait suivre ? Elle s’imaginait peut-être qu’il allait l’aider ? Ce n’était pas parce qu’il avait prétendu pouvoir le faire qu’il le ferait. Ce serait bien mal connaître la bête. Suivant la louve du regard, Aki la vit se redresser et faire quelques pas, faisant finalement mine de chercher une plante, se complaisant dans son ânerie. Bâillant distraitement, le gris finit par s’allonger, étirant ses longs membres antérieurs devant lui, gardant un œil aguerri sur la louve blanche, la rassérénant de quelques mots judicieusement choisis :

« Et je peux savoir à quoi elle sert cette jolie fleur ? Non pas que je doute de ta parole, mais on n’est jamais trop prudent, surtout quand on ne connaît pas franchement sa compagnie. »


©️ waize



Merci Hati ♥


Akihiko joue en #655e88
Revenir en haut Aller en bas
Zeta - Hikari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an
SexeFemelle
MeuteHikari
RangApprenti Sentinelle
PouvoirMorsure du Démon
PuissanceGriffon - Améthyste
Zeta - Hikari
Messages : 608
Feux Follets : 34
MessageSujet: Re: Journée ensoleillé [PV - Akihiko] Sam 28 Avr - 9:40

«Journée ensoleillé»
Avec Akihiko

Tout pouvait arriver dans la vie, il ne faillait pas s’arrêter sur les apparences. J’étais consciente de mon mensonge, j’avais peut-être oublié des détails. Je pouvais sentir dans ses paroles une légère méfiance. Peut-être avait-il compris mon manège, peut-être pas. J’avais confiance en mes capacités et je ne risquais rien dans un sens. Rien ne me prouverait que je le retrouverais un jour sur cette terre. On ne se recroisera sûrement jamais, ou l’inverse, je ne pouvais tout décider et prévoir à l’avance, j’assumais pleinement mes paroles qui étaient fausses. Pouvait-il le comprendre ? Je ne mettrais pas mon identité en danger, cet inconnu ne devait pas savoir ce que je faisais réellement.

Je continuais à avancer, le mâle finissait par se coucher sur le sol dur. Je ne m’y attendais pas du tout. Même si je savais ce que faisait cette plante, devais-je lui dire. Je continuais ma route, la tête basse jusqu’à m’arrêter. Un soupir sortit de ma gueule. Ma tête se releva doucement, je ne pris même pas la peine de regarder mon interlocuteur. Je faisais confiance à la palpitation de mon poison qui devenait plus intense.

« Pourquoi faire semblant de vouloir m’aider, alors que vous savez que je mens ? »

Ma voix ne tremblait pas, mes membres restaient de marbre, je n’avais pas peur, bien au contraire, je voulais comprendre et s’il fallait aller plus loin, je n’hésiterais pas une seule seconde. Je ne me retournais toujours pas pour observer son visage. Je ne devais pas me laisser avoir par son doux charme, ce n’était pas digne de mon rang. J’attendais sa réponse sans bouger, regardant l’horizon pour calmer mon poison qui s’excitait. J’avais plus que confiance, il pouvait m’arriver n’importe quoi, mais je restais là, sans bouger. Il pouvait me sauter dessus pour me blesser, mais je continuais à maintenir ma position. Comme si j’étais seule, avec la nature. J’expirais profondément de nouveau. J’étais jeune et je ne comprenais pas vraiment encore le concept du monde. Mentir pour survivre, vivre caché pour que personne ne nous envie. Au final, mes mensonges m’avaient déjà rattrapé et je ne pouvais rien faire contre cela. J’aurais préféré continuer de marcher au côté de cet inconnu, sans dire un seul mot. Dériver entre les arbres et se quitter comme si cette rencontre n’avait jamais eu lieu dans l’histoire. Ca aurait été tellement plus simple, mais j’avais eu peur de souffrir, j’avais peur de tuer encore. J’ai choisi la facilité plutôt que l’affront. Je le regrettais un peu, je ne savais pas comment me sortit de ce pétrin, je ne le connaissais pas et sa mentalité pouvait très bien être complètement différente de la mienne.
© Codage par Zagan.


Je suis #990000


ancien Kit par maman♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge3 ans et 2 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirChoix des Armes
PuissanceAile - Acier
Mercenaire - Vagabond
Messages : 108
Feux Follets : 4
MessageSujet: Re: Journée ensoleillé [PV - Akihiko] Sam 28 Avr - 22:53

Journée ensoleillée.
PV. Henael

Il n’avait pas besoin de bouger. Son attitude seule démontrait son point de vue et sa façon de penser. Pour le coup, s’il agissait dans la continuité de son petit manège, il lui sembla qu’il aurait réagi de la même façon avec tout autre. La naïveté de la louve l’amusait au plus haut point et si ce n’était que le début de leur rencontre, cette petite histoire, ce petit moment, promettait d’être encore plus agréable qu’il ne l’aurait pensé. Voilà donc sa récompense pour avoir fait le premier pas. Et s’il s’en sortait aussi bien que son esprit affabulait, pour sûr qu’il pourrait être tenté de recommencer. Il suffisait finalement de bien tomber et de bien choisir sa proie. Une jeune louve naïve, rien de plus simple. Pourtant, ce n’était pas la difficulté qui ne l'effrayait, pas le moins du monde. Il se frottait à ce qu’il trouvait, grand ou petit, sage ou naïf, mâle ou femelle. Il n’était pas difficile de ce point de vue-là. Mais la satisfaction n’était pas chaque fois aussi grande. Elle était différente selon la nature de son compagnon d’un moment, selon les circonstances et sa réelle motivation. Aujourd’hui, la victoire aurait bon goût, mais elle serait également bien facile à décrocher. D’ailleurs, il avait certainement déjà gagné. Les cartes s’alignaient une à une. Ce n’était plus qu’une question de temps. Une question de minutes, voire de seconde. Il pouvait pressentir cette chose étrange monter le long de son échine et menacer de faire hérisser son poil, sans qu’il n’en fusse quoi que ce soit pour autant. Le sourire aux lèvres, un peu naïvement, il attendait patiemment que ses paroles trouvent écho dans l’oreille de la blanche. Il se foutait pas mal de cette plante. D’ailleurs, il en avait également fichtrement rien à faire de cette louve, cependant, il s’octroyait une pause dans sa vie, un brin de folie. Un écart de temps en temps, cela ne faisait de mal à personne. Enfin surtout pas à lui.

Et si elle s’obstina un temps sous le regard violacé du mâle, elle finit par abandonner. Akihiko s’en aperçue avant même qu’elle ne pousse son soupir, lorsque ses épaules s’affaissèrent légèrement. Voilà qui confirmait donc ce qu’il avait pu déduire de son flair et de ses questions. Elle allait donc renoncer si facilement à son mensonge ? Voilà qui était bien sage. Et peut-être même bien stupide. Après tout, elle aurait bien pu continuer sur sa lancée, le baratiné sur un quelconque effet, quand bien même imaginé sur le tas. Qu’en aurait-il su ? Il n’y connaissait fichtrement rien aux plantes et il s’en contrebalançait pas mal. Il avait suffisamment à faire pour se préoccuper du sort des petites fleurs qui poussaient ici et là. Des choses bien plus intéressantes existaient et nécessitaient toute son attention. Devant une pseudo-victoire si facile, le loup laissa son rictus gagner un peu plus de terrain sur ses babines. Ce rire aux allures de charme, lui n’y voyait qu’une manière de plus de montrer sa toute-puissance à ce monde, de montrer combien il connaissait si bien la nature de ses congénères. Avec elle, c’était tellement simple. Elle était jeune, bien trop jeune pour se frotter à un loup de son âge, surtout sur ce terrain. D’ailleurs, elle ne s’en rendait probablement même pas compte. Elle devait peut-être encore le voir comme un parfait gentleman, néanmoins un brin sage. Si elle savait… Si elle savait qu’il en était l’exact opposé. Il méprisait les femelles. Il méprisait la vie elle-même. La sienne, bien évidemment, avait un tant soit peu de valeur à ses mirettes, mais celle des autres. Il n’y voyait que des pions, des moyens de trouver un travail ou de quoi occuper son temps. Et ne laissant nullement la remarque de la louve l’atteindre, il ne chercha pas même à se relever pour la rejoindre. Si elle pensait sérieusement qu’il aurait bougé le moindre petit doigt pour l’aider à chercher sa fleur, elle pouvait se mettre la patte dans l’œil. Néanmoins, si lui avait menti, il le faisait avec brio et ne se dégonflait pas au premier soupçon venu. Sa voix claironna égale à elle-même alors qu’il cherchait à croiser le regard qu’il devinait rempli de honte de la louve :

« Qui a parlé de faire semblant ? Je n’ai fait valoir aucune aide, j’ai simplement dit que je pourrais le faire. De nous deux, je pense avoir été le plus honnête. »


©️ waize



Merci Hati ♥


Akihiko joue en #655e88
Revenir en haut Aller en bas
Zeta - Hikari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an
SexeFemelle
MeuteHikari
RangApprenti Sentinelle
PouvoirMorsure du Démon
PuissanceGriffon - Améthyste
Zeta - Hikari
Messages : 608
Feux Follets : 34
MessageSujet: Re: Journée ensoleillé [PV - Akihiko] Dim 29 Avr - 9:36

«Journée ensoleillé»
Avec Akihiko

Je ne disais rien à ses mots, rien ne méritait d’être dit de ma part. J’étais entrée dans un tourbillon, et l’œil du cyclone n’était autre que cet individu qui se moquait de moi. Je m’en voulais d’avoir régi de la sorte, être aussi facile à lire, mais cela ne m’importerais peu pour l’avenir, plus jamais je ne le reverrais. Si le destin fait que l’on se recroise, je ferais demi-tour sans attendre le moindre son provenant de sa voix. Maintenant que je m’étais fait, berner avec autant de facilité, il ne me restait plus qu’a m’en aller sans rien dire de plus. Quoi que je dirais, je serais e tors, il trouverait toujours le moyen de me faire avouer des choses que je refuserais de dire. La tête haute, je commençais à m’en aller sans lui offrir le moindre regard. Il avait gagné la première partie de notre jeu, mais pas la partie tout entière.

Non loin de la, j’apercevais la fleur dont j’avais parlé plutôt. Sans me presser, je marchais dans sa direction qui était bien vingt mètres de moi. Observant les pétales de la jolie fleur, je me mis à la renifler comme me l’avait montré Jola lors de notre petite promenade. Son odeur était identique à celle de la dernière fois. Je la cueillais avec soin, puis continuai avec trois autres fleurs identiques. Je les déposais une par une sur le sol. Je venais de trouver ce dont je m’étais donné pour mission de chercher. Enfin, ce n’était pas mon but du départ, mais celui du milieu de mon chemin. Dans tous les cas, ce n’était pas ce qui m’importait le plus. Je repassais devant le mâle sans lui prêter la moindre attention pour mon retour. Les fleurs dans la gueule, je lui donnais néanmoins, un coup de queue sur le visage de ce malotru. Il méritait peut-être plus, mais je refusais de m’attirer le courroux d’un canidé que je ne connaissais pas du tout. Par ailleurs, ce n’est pas comme s’il me sous-estimer. Mère m’avait enseigné tout ce qu’elle savait, j’avais fait beaucoup de progrès depuis la mort de ma sœur qui était aussi mon maître. Mon pouvoir s’était développé et je n’avais plus vraiment peur de l’utiliser.

C’est ainsi que je me pris le chemin du retour, bien que je sentais le regard du mâle sur mon pelage. Je pouvais presque sentir un sourire satisfait de sa victoire. Je ne m’attendais pas à ce qu’il m’arrête ou fasse quelque chose pour que je lui adresse de nouveau la parole. J’étais presque sûr, qu’il rigolerait de notre rencontre quand je serais plus éloignée.
© Codage par Zagan.


Je suis #990000


ancien Kit par maman♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge3 ans et 2 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirChoix des Armes
PuissanceAile - Acier
Mercenaire - Vagabond
Messages : 108
Feux Follets : 4
MessageSujet: Re: Journée ensoleillé [PV - Akihiko] Mar 1 Mai - 20:24

Journée ensoleillée.
PV. Henael

Décidément, cette rencontre promettait d’être une simple partie de plaisir pour le gris. De toute façon, il ne tirerait aucun autre avantage de cette louve. Elle était bien trop jeune et certainement encore une Zêta. Rien qui puisse lui apporter autre chose qu’un peu de jubilation après avoir joué un peu. De toute façon, il ne lui demandait rien de plus. Il ne voulait rien d’elle. Enfin, rien de plus que cette naïveté qu’elle lui offrait sur un plateau d’argent. Le sourire aux lèvres, Akihiko ne se démontait pas. Après tout, s’il était à l’origine à proprement parlé de la rencontre, il n’avait pas dicté à la louve son mensonge. Peut-être que finalement, cette entrevue ne serait pas vaine pour les deux parties. Lui gagnerait son petit plaisir personnel, sa petite et dérisoire victoire sur la blanche, et elle, elle en tirerait probablement un enseignement. Elle ne mentirait probablement plus ou du moins, un peu mieux que cette fois-là. Et à quelqu’un d’autre également. S’il était presque sans âge, le loup avait tout de même trois années d’existence et il pouvait se vanter d’en avoir vu des vertes et des pas mûres durant ces lunes et ces lunes d’errance. Et un petit sourire propice des circonstances clairsema davantage ses traits lorsque ses mots firent mouchent dans les oreilles et la cervelle de la louve, si tenté qu’elle en ait une ricana une voix quelque part dans la tête d’Aki. Ainsi, il ne loupa rien du précieux et délicieux spectacle qu’elle lui offrait. Ayant probablement compris le manège avec cette dernière phrase, du moins ce qu’il en était en surface, elle avait relevé la tête tel un paon ne voulant lâcher pour rien au monde sa fierté. Même mouillé, le piaf continuait de brandir une pseudo-supériorité et un dédain face à son congénère, pourtant victorieux. Elle s’avouait donc si facilement vaincue ? Voilà qui décevait Akihiko.

Pourtant. Pourtant, il ne pouvait pas se dire surpris de la réaction. Il ne l’était pas le moins du monde. Lorsque les loups ont la tête dans l’eau, surtout ceux des meutes, ils trouvent toujours un ton théâtral à donner à leur sortie. Enfin, même ceux qui ne faisaient pas parti des meutes agissaient ainsi. Au fond, il fallait être un sacré crétin pour tenter de se pavaner devant sa connerie. Du moins, ce n’est pas ce que lui ferait. Et quand bien même, il ne perdait que trop rarement pour vraiment connaître la réaction à adopter. Dans la vie, il y avait deux camps : les gagnants et les perdants. Et pendant que les uns s’obstinent à rejoindre les autres, lui les regarde se dépatouiller de son piédestal, connaissant parfaitement les facettes de ce petit jeu qu’il manigance presque de a à z. Et si son regard violet ne quitta pas la louve des yeux, cette dernière ne daigna pas lui rendre la pareille. Se pavanant fièrement, elle finit par faire quelques pas sous l’œil attentif du mâle. Ne perdant pas une miette de la loupiotte qui se donnait en spectacle, Akihiko ne daigna néanmoins pas se redresser pour tenter d’entrevoir ce qu’elle daignait faire la gueule si proche du sol. Après tout, elle pouvait bien ce qu’elle voulait, il s’en fichait pas mal. Il avait touché sa petite corde sensible et le fait qu’elle ne revienne pas sur ses mots et sur ses pas à l’instant même où elles les avaient prononcés en était la preuve. La partie était gagnée d’avance. Et ce n’est probablement pas cette face de garce illuminée de quelques fleurs rouges sorties tout droit de je ne sais où qui y changerait quelque chose. Ni même cette tentative de lui envoyer un coup dérisoire dans la truffe, coup qu’il vit venir à cent mètres à la ronde tant elle était prévisible. Du moins, c’est ce qu’il dirait puisqu’il avait réussi à l’entrevoir et à l’éviter en écartant tout bonnement son visage de sa trajectoire. Loin d’être dépité par la distance que mettait la louve entre elle et lui, il se contenta de marmonner bêtement, un discret rictus aux babines et de la voix qu’il empruntait depuis le début de la rencontre :

« Tu pars déjà ? Voilà qui m’attriste au plus haut point. »


©️ waize



Merci Hati ♥


Akihiko joue en #655e88
Revenir en haut Aller en bas
Zeta - Hikari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an
SexeFemelle
MeuteHikari
RangApprenti Sentinelle
PouvoirMorsure du Démon
PuissanceGriffon - Améthyste
Zeta - Hikari
Messages : 608
Feux Follets : 34
MessageSujet: Re: Journée ensoleillé [PV - Akihiko] Mar 1 Mai - 21:07

«Journée ensoleillé»
Avec Akihiko

En entendant sa voix, je m’arrêtai tout de suite, je ne pensais pas le réentendre de si tôt, mais cela ne prouvais qu’une seule chose, il n’était pas le canidé, qu’il voulait faire croire. Un sourire fendit mon visage. Je déposais mes plantes sur le sol pour pouvoir articuler mes mots. Ce petit jeu ne m’amusait pas vraiment, mais je pouvais toujours essayer de faire en sorte qu’il me divertisse tout autant que lui.

« Tu ne veux surtout pas perdre ton petit jouet. »

Je me retournais pour le regarder dans les yeux, je n’avais pas peur, ce n’était qu’un louveteau inoffensif, qui ne demandait qu’un bâton pour se divertir et passer le temps. Je n’avais pas d’autre but, depuis le début, il n’a jamais voulu m’aider où être gentil avec moi, je n’étais qu’une simple chose qui faisait défiler le temps plus rapidement. Je ne baissais pas le regard devant l’individu qui ne méritait même pas mon attention, mais je ne voulais pas non plus rentrer tout de suite à la meute.

Quelques secondes après, je détournais le regard pour reprendre mes plantes, je me déplaçais de quelques mètres, creusant un petit trou dans le sol et déposai les fleurs que j’avais cueillis pour pas qu’elle sèche avant mon retour. J’approchais du mâle qui était toujours allongé et qui s’amuser à me regarder faire. Assise devant lui. Je le regardais, sans aucun sentiment particulier, rien que l’envie de voir jusqu’ou cette situation pouvait aller.

« Eh bien, jouons dans ce cas. »

Je le regardais avec un air de défis, je savais qu’il ne passerait pas à côté de cette situation qui était bien trop tentante pour lui. Je souriais, toujours en le défiant du regard. Qu’allait-il faire après ça ?
© Codage par Zagan.


Je suis #990000


ancien Kit par maman♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge3 ans et 2 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirChoix des Armes
PuissanceAile - Acier
Mercenaire - Vagabond
Messages : 108
Feux Follets : 4
MessageSujet: Re: Journée ensoleillé [PV - Akihiko] Mar 1 Mai - 22:12

Journée ensoleillée.
PV. Henael

Et si ce qu’il venait de déblatérer ne sonnait pas entièrement faux dans son esprit, tout ne sonnait pas totalement juste non plus. Au fond, il s’en fichait pas mal de la voir rebrousser chemin. Sa compagnie n’était que purement et simplement …. C’est vrai, il ne s’en ferait pas un sang d’encre si elle devait partir. D’ailleurs, il repartirait lui-même vaqué à ses occupations, pour le peu qu’il en trouve quelques-unes digne de ce nom et digne qu’il se bouge un peu pour elle. Peut-être bien qu’il serait finalement resté-là, pavané, un moment. Enfin bon. Il se fichait pas mal de savoir si la blanche allait finalement partir ou rester. Et si dans sa voix, cela sonnait presque comme une déception, dans les faits, il s’agissait bien plus d’un simple constat et d’une énième pique qu’il lui envoyait gentiment et probablement sans qu’elle ne se doute de rien. D’ailleurs, à la voir réagir comme elle le faisait, il savait qu’il avait fait mouche. Et si quelques-uns détestaient avouer avoir raison, ce n’était nullement un problème pour lui. D’ailleurs, n’avait-il pas réussi à l’atteindre un peu plus en faignant d’être attristé de son départ ? Alors qu’au fond. Au fond… Tu t’en fiches pleinement, raisonnas une pensée plus forte qu’une autre dans le crâne d’Akihiko. Et elle avait parfaitement raison cette petite voix. Elle connaissait mieux que personne l’hôte qui l’avait fait naître et s’éteindre. Elle savait parfaitement qu’elle bête, il était et qu’il ne lui en coûtait pas grand-chose d’embobiner la terre entière. Alors comme ça, le paon si fier et si sûr de lui il y a encore quelques secondes avait déjà vacillé ? Il s’écrasait déjà au sol avant même d’avoir décollé, si ce n’est pas lamentable, songea le gris. Lui avoir peur de perdre son petit jouet ? Elle était encore une fois bien naïve la petite. Si seulement elle se doutait ne serait une seconde de ce qu’il pouvait bien penser d’elle…

Voilà qu’elle tentait de passer dans la cour des grands avant même d’avoir appris à marcher la petite. Et s’il n’en disait pas plus, il ne l’a trouvait plus que ridicule à ainsi se donner en spectacle. Le paon pensait-il pouvoir redorer sa ramure en faisant la roue ? Inutile de jouer à ce petit jeu avec lui. Si elle pensait l’avoir déstabilisé ne serait-ce qu’une seconde, elle se fourvoyait lourdement. Au contraire. Le jeu commençait à peine. Et si la première partie avait été simple et sans intérêt, celle qui allait se jouer maintenant promettait de mettre un peu de piment dans les gueules des deux loups. Et celle d’Akihiko ne serait probablement pas la plus à plaindre à la fin de cet échange. Au fond, il ne faisait que jouer. Il n’avait aucune attache envers cette louve. Il n’avait aucune attache particulière envers ce monde. Il n’avait au final pas grand-chose de réellement à lui et pour lui. Alors autant jouer cartes sur table. Et à ce petit jeu-là, il n’en sortait que rarement éméché. Les éraflures ne parvenaient pas même à érafler son épaisse fourrure grise et ses yeux ne demeuraient pas moins plus brillants à la fin de chaque affront qu’on daignait lui faire. Elle qui pensait mener la dance cette fois-ci en ayant fait demi-tour. Elle qui pensait l’avoir probablement eu à son propre jeu en délaissant son lopin de fleurs pour venir le rejoindre, elle se trompait lourdement. Et s’il n’en démontra rien, il la méprisait au plus haut point, elle, son attitude puérile et naïve à en vomir, sa tentative bien vaine de retourner l’échiquier, et même sa pitoyable mise au défi qu’il ne prenait même pas au sérieux. Ne changeant rien de son attitude, gardant son calme olympien, son petit sourire en coin et son air faussement neutre vis-à-vis de la situation, il laissa une fois de plus sa voix mielleuse transgresser le silence, violant le si précieux aux yeux de beaucoup :

« Et à quel jeu est-ce que madame voudrait jouer ? »


©️ waize



Merci Hati ♥


Akihiko joue en #655e88
Revenir en haut Aller en bas
Zeta - Hikari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an
SexeFemelle
MeuteHikari
RangApprenti Sentinelle
PouvoirMorsure du Démon
PuissanceGriffon - Améthyste
Zeta - Hikari
Messages : 608
Feux Follets : 34
MessageSujet: Re: Journée ensoleillé [PV - Akihiko] Mer 2 Mai - 10:16

«Journée ensoleillé»
Avec Akihiko

Jouer ? C’est vrai, que voulais-je faire avec cet individu ? Rien au final, je voulais juste lui montrer que je n’étais pas une louve qui aimait se faire marcher dessus, mais au final, je faisais tout l’inverse… J’arrivais à me faire berner aussi facilement, cela me faisait mal à ma fierté, mais je ne faisais que de commencer à vivre réellement. J’avais encore plusieurs années devant et cette rencontre m’aidait a grandir, mais cela m’énervait vraiment de voir ce canidé, me manipuler comme bon lui semblait. Je me sentais vraiment stupide de régir ainsi, j’avais trop confiance en mon pouvoir qui me protégerais quoi qu’il arrive.

Je ne répondais rien à sa question, à vrai dire, je n’avais rien à dire non plus. Parler pour ne rien dire n’était pas vraiment mon genre, mais je ne pouvais pas laisser passer ça… Seulement, qu’avais-je à dire aussi ? Partir maintenant ? Partir pour qu’il se moque de moi de nouveau ? Il devait bien rire intérieurement, et moi, je pleurais de honte au fond de moi. Je ne laisser rien transparaître sur mon visage, j’avais qu’une envie, le mordre pour lui offrir mon poison, sentir la sensation de sa chair entre mes crocs. Je ne me reconnaissais pas là, désirer du sang alors que je venais à peine de me remettre de la mort de celui que j’avais tué sans aucun scrupule. Ce n’était pas mon genre de faire sortit le démon qui sommeillait en moi, mais en cet instant, c’était ce que je voulais le plus au monde, montrer que je n’étais pas du genre à me laisser impressionner et qu’il y avait des conséquence à jouer avec moi de la sorte. Malheureusement, je ne pouvais pas le faire, il était hors de question que je m’abaissais à cette situation qui tournerais en véritable cauchemar.


Alors je finissais par soupirer devant le mâle, me levant, récupérant mes plantes qui était sous la terre. Je n’avais plus rien à faire ici, et lui avait réussi à obtenir ce qu’il désirait, la victoire de notre rencontre. Je m’en allais s’en dire un mot, le laissant sourire de ce moment de jouissance pour lui. C’était plus que prévisible, il avait réussi à m’amener là où il l’avait désiré et je m’étais laissé avoir comme une louvette de trois mois…

Mon retour à la meute ne fut pas long, j’avais pris plaisir à marcher tranquillement, ne sentant plus la présence de l’individu, mon esprit s’évada, oubliant cette rencontre qui n’avait aucun intérêt à rester dans ma mémoire.
© Codage par Zagan.


Je suis #990000


ancien Kit par maman♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge3 ans et 2 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirChoix des Armes
PuissanceAile - Acier
Mercenaire - Vagabond
Messages : 108
Feux Follets : 4
MessageSujet: Re: Journée ensoleillé [PV - Akihiko] Jeu 3 Mai - 0:43

Journée ensoleillée.
PV. Henael

Elle avait eu un brin de culot la petite. Un petit quelque chose qui aurait pu ressembler à du courage dans les yeux de certain, mais qui ne reflétait que l’inexpérience et l’idiotie dans ceux violets d’Aki. S’il n’était pas profondément mauvais, s’il n’avait pas réellement de raison d’en vouloir à la jeune et d’ailleurs, il ne lui en voulait pas tant que ça, il ne pouvait délibérément s’empêcher de chaque occasion que lui offrait ce monde. Il fallait bien qu’il trouve un peu de divertissement, de quoi agiter un peu ses méninges et user de ses cordes vocales. La vie en solitaire était bien triste, les rencontres bien trop rares, pour qu’il crache décemment sur l’une d’elle. Alors s’il ne lui était pas apparu y être allé violemment, s’il ne lui était pas clairement apparu avec été indécent avec cette jeune, il savait néanmoins capter le côté malsain de son être. Son côté pervers ressortait envers et contre tous. Et si dans ses mots rien n’était apparu comme vraisemblablement mauvais, son être tout entier tendait certainement à amener cette drôle de sensation. Cette sensation que la jeune devait certainement avoir captée pour réagir de la sorte. Mais pourquoi un tel revirement de situation ? Pourquoi est-ce que le paon si fier de se pavaner loin de l’emprise du gris s’était si soudainement rendu à son chevet ? Avait-elle pour objectif de réellement répondre à ses attentes de jeu ou bien était-ce une bête et simple provocation avant de filer ventre à terre ? Parce qu’il savait très bien comment tout cela allait se finir. Du moins, il pensait le savoir. Dans ce genre de situation, il n’y avait que deux issues. L’affrontement ou la fuite. Et s’il avait pu lire dans les yeux de la louve une pseudo-lueur de défi, il doutait réellement de son courage et de sa capacité à montrer autre chose que sa bêtise et son ignorance enfantine.

Il le savait parfaitement. Et c’est peut-être ce qui explique qu’il ne bougeait pas. Allongé là, pavané à même le sol, comme s’il n’y avait tout bonnement rien à craindre de personne. Et c’est peut-être sa témérité légendaire qui le forçait à agir ainsi. Qu’importe qui se trouvait réellement devant lui, il mettait toujours un point d’honneur à ne pas en avoir froid aux yeux pour autant. Ses beaux yeux violets qui pouvaient attirer tant de curiosité, tant de question et qui ne révélaient pour autant jamais rien de ce qu’il était réellement. Après tout, qu’avait-il donné de sa personne durant cette rencontre ? Même sa voix était fausse, son intonation avait peut-être quelque chose de semblable, mais les mots qu’elle léguait, le sentiment qu’elle feignait de faire ressortir, tout cela n’était qu’un tissu de mensonges. Du moins, une déformation plus ou moins abstraire de la réalité. Et s’il savait si bien user de ces derniers, c’est parce que dans sa solitude, s’il ne parlait pas beaucoup, il apprenait à se servir à bon escient de chacun des termes que d’autres appellent encore mots. Il apprenait en silence le langage parlé, ce qui pouvait paraître bien étrange aux yeux de beaucoup, mais qui pouvait dénoter d’une certaine intelligence, ou bien d’une perversité bien ancrée dans les veines, peut-être même un subtil mélange des deux, s’accordèrent des voix dans la tête du loup. Au fond, il se fichait pas mal de l’image qu’il pouvait bien laisser. Il n’avait de comptes à rendre à personne et ça, il le savait pertinemment. Et c’est sans jubilation particulière qu’il la vit se démonter aussi vite qu’elle s’était enhardie. Rebroussant chemin, presque la queue entre les pattes, reprenant son maigre butin de la journée et emportant avec elle une flopée de honte qui imprégnait pourtant encore l’air après son départ. Et s’il ne trouva qu’une maigre saveur à cette rencontre, il enregistra néanmoins le visage de cette louve, mettant ainsi une inconscience et une naïveté toute particulière sur un être, histoire de s’en rappeler si d’aventure il devait y avoir une prochaine fois.


©️ waize



Merci Hati ♥


Akihiko joue en #655e88
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Journée ensoleillé [PV - Akihiko]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Par une belle journée ensoleillée...
» [Ruelles] Une balade par une journée ensoleillée [PV: Eva Hurf & Eliza Trips]
» Une journée ensoleillé (Nuage d'Espoir et Nuage Etoilé)
» Une belle journée ensoleillée et lavage de voiture[ Summer & Nicolaï] ~ HOT~
» Journée ensoleillée [PV : Pandoranix]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryûtora :: RP-
Sauter vers: