lienlien
Navigation
Rp's libres
Rencontrer la meute [ft. Kuragari] (par Wistala)

Une petite marche dans le désert quoi de mieux pour se refaire une santé [ft. All] (par Léatrice)

L'aurore boréale [ft. All] (par Vénus)

Cueillette hivernale [ft. Kuragari] (par Zenaïs)

Marche tranquille [ft. All] (par Zaliha)

Qui je peux embêter moi ? [ft. Kuragari] (par Yrkasi)

L'eclipse [ft. Hikari] (par Chenoa)

Hunter game [ft. All] (par Corpus)

Seul sans vraiment l'être [ft. All] (par Nehëmah)





 

« Reality is weirder than fiction. » || PV. Dastan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
94/100  (94/100)
Loup:
LoupDescription
Âge3 ans et 6 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirChoix des Armes
PuissanceAile - Opale
Mercenaire - Vagabond
Messages : 141
Feux Follets : 32
MessageSujet: « Reality is weirder than fiction. » || PV. Dastan Sam 21 Avr - 10:07

« Reality is weirder than fiction. »
PV. Dastan

Pas de limite. Pas de frontière. C'était bien du Akihiko tout craché. Aller au-delà de quelques problèmes, ça ne le gênait pas le moins du monde. C'était peut-être même tout l'inverse. Un problème n'était là que pour être résolu, du moins, de toute évidence, non ? Et ce n'est probablement pas lui qui vous tiendrait un discours tout autre. Il était probablement de ceux né pour semer un joyeux désordre. Ou du moins, il avait grandi pour ce faire. Il était ce que la vie avait fait de lui. Du moins ce que son esprit avait tendu à faire de lui. Après s'être relevé de six mois de malnutrition et d'un trop peu de considération, il prenait sa revanche sur la vie. N'était-ce pas la plus belle de leçon à donner ? N'était-ce pas la survie l'essence même de l'existence ? Le sourire aux babines alors qu'il trottinait doucement sous les premiers rayons du soleil, le gris se laissait griser par la belle journée qui s'annonçait. Et s'il ne dirait à rien ni personne, pas même à lui-même, qu'il était de plutôt bonne humeur, sa démarche légère aurait pu démontrer le contraire. Seulement, si quelqu'un ou quelque chose était là pour le voir. Souple sur ses appuis, se déplaçant à une vitesse des plus raisonnables, il n'avait pas choisi la direction prise. Comme chaque fois, il s'en était remis au présent et au fruit du désireux hasard. Il avait laissé libre court à ce dernier pour choisir la destination. De toute façon, il n'en avait pas vraiment. La seule destination qu'il pouvait prétendre connaître était celle de tout être vivant. Au final, on finit toujours de la même façon. Si parfois les circonstances sont différentes, le résultat est le même. Un jour ou l'autre, on finit tous par être effacé de la surface de cette foutue Terre. Et qui sait ce qui se passe ensuite. Akihiko lui-même ne pourrait pas prétendre le savoir. Et de toute façon, à quoi est-ce que ça pourrait bien lui servir ? Pas à grand-chose. Du moins, c'est ce à quoi il songeait.

Reprenant le dessus sur sa bonne humeur qu'il jugeait répugnante et puérile, le loup se renfrogna en mettant son masque de plomb sur le visage. Morne, sans aucun intérêt, il ne voyait pas d'utilité à exprimer son sentiment dérisoire de bien-être et de liberté. Il ne lui manquait probablement qu'une occupation pour couronner le tout. Son ventre ne réclamait pas à manger, il n'avait donc aucune utilité à aller chasser. Pas besoin non plus de partir à la recherche d'un quelconque endroit pour dormir, il ferait selon la circonstance, lorsque la nuit tomberait. Après tout, il n'était pas difficile. Il n'était pas du genre à jouer la fine gueule sur ce point. Il créchait là où il avait envie de le faire et c'est cette philosophie qu'il suivait depuis belles lurettes maintenant. Certes, ça n'avait pas que des avantages, mais pas que des inconvénients non plus. Et Aki avait bien compris que la vie n'était qu'une joute inébranlable entre ces deux-là. Inutile de tenter de faire triompher l'avantage sur l'inconvénient. Inutile aussi de tenter d'entrevoir le monde comme une seule et unique source de bonté, ni même de malheur. Il fallait faire la part des choses et désillusionné comme il l'était, Akihiko l'avait fait. Et s'il s'était auto-assigné ce rang de Mercenaire qui lui collait aux poils, il ne se décrivait que rarement comme tel aux autres au final. Il l'était sans l'être. Il lui semblait ne pas avoir besoin de le dire pour que cela s'insinue dans l'esprit des autres. De toute façon, s'il avait du boulot à lui proposer, il le faisait. Sinon, il n'avait aucun intérêt aux yeux du gris, à moins d'être la victime du demandeur, auquel cas, il valait mieux tenter de prendre la poudre d'escampette. Aki n'était l'ami de personne. Il n'était pour autant pas l'ennemi de quiconque. Frôlant de ses pattes le sable chaud, il se laissa plonger dans le monde olfactif bien pauvre de cet endroit, jusqu'à repérer la trace intéressante d'un autre loup. Un rien sur le faciès, laissant trôner une simple et banale lueur amusée dans le regard, il trouva sans mal le noir, se plantant à quelques pas de lui. Étirant pour l'occasion un sourire discret sur ses babines.


©️ waize



Merci Hati ♥


Akihiko joue en #a39dcd
Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 7 mois
SexeMâle
MeuteKuragari
RangSentinelle
PouvoirSeigneur des Sables
PuissancePlume - Platine
Delta - Kuragari
Messages : 111
Feux Follets : 186
MessageSujet: Re: « Reality is weirder than fiction. » || PV. Dastan Jeu 3 Mai - 0:47

« reality is weirder than fiction. »
avec akihiko

Une nouvelle période d'exil débutait pour le loup d'ébène. Il avait à nouveau besoin de se retrouver seul. Cela faisait quelques jours qu'il enchaînait les tours de garde et il avait besoin de se détendre un peu.. Et quoi de mieux que sa deuxième maison pour ça. Il ressentait le besoin de la caresse du soleil sur son pelage, de la sensation granuleuse du sable sous ses coussinets. Tout lui manquait. Et même s'il n'était pas vraiment adapté à cet environnement, il était tellement à l'aise qu'il n'en avait pas grand chose à faire.

Sa tranquillité avait duré de longues heures, jusqu'à ce la sensation d'un regard insistant dans son dos le trouble. La mauvaise impression qu'il pouvait percevoir le dérangeait au plus haut point. Il n'aimait pas ça du tout. Qu'est-ce qui allait encore pouvoir lui arriver ? Qu'avait-il fait pour ne mériter qu'un seul jour de tranquillité ? Était-ce encore ce petit louveteau de l'autre fois ? La petite qui était pourtant si mature du haut de ses quelques lunes. C'est ainsi que sans un regard en arrière, le loup d'ébène se matérialisa afin de se déplacer et se retrouver à l'arrière du loup qui avait décidé de l'observer. Il ne s'agissait pas de la petite louve noire, mais bien d'un adulte de couleur grise. Il ne l'avait jamais vu. Son odeur ne lui disait rien non plus. Il ne faisait parti d'aucune des deux meutes. D'ailleurs, le sourire sur ses babines ne lui disait rien qui vaille. Malgré tout, s'il souhaitait l'attaquer par derrière, c'était manqué. L'effet de surprise serait de son côté.

« La vue est pas mal d'ici.  »


© waize.




merci hati ♡
dastan s'isole en #303030.
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
94/100  (94/100)
Loup:
LoupDescription
Âge3 ans et 6 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirChoix des Armes
PuissanceAile - Opale
Mercenaire - Vagabond
Messages : 141
Feux Follets : 32
MessageSujet: Re: « Reality is weirder than fiction. » || PV. Dastan Jeu 3 Mai - 1:20

« Reality is weirder than fiction. »
PV. Dastan

Rien n’avait réellement d’intérêt aux yeux du loup gris. Du moins, rien ne l’intéressait rarement plus que quelques minutes. Il se lassait plutôt vite. Et c’est une chose qu’il avouerait aisément à qui lui poserait la question. Au final, sa vie de saltimbanque lui convenait parfaitement. Il n’avait ainsi aucun petit rituel. Il ne revenait jamais, toujours au même endroit. Il avait d’ailleurs rejeté l’idée d’établir son territoire quelque part, se contentant d’errer entre les terres, qu’elles appartiennent déjà à quelqu’un ou non. La prise de risque avait quelque chose de délicieux lorsqu’on savait la contrebalancer avec sûreté. Et dans ces cas-là, lorsqu’il s’agissait de baratiner le monde et de se trouver des bonnes raisons pour justifier ses faits et gestes, il avait un certain don le petit. Il n’avait pas non plus besoin de rencontre quotidienne ou de voir toujours les mêmes visages. D’ailleurs, sur ce point, aussi, monsieur se lassait bien vite. Il ne s’attachait à rien ni personne, jugeant ceux qui le faisait comme purement matérialiste et stupides. Aucun intérêt à s’accrocher à ce qui était éphémère. Chose comme personne, un corps comme un esprit ne finissait toujours par périr et disparaître. Il n’y avait alors plus que quelques traces d’une incommensurable tristesse dans l’esprit de celui qui avait décidé de s’y attacher. Et la tristesse ne faisait pas parti du vocabulaire, ni même de la façon d’être, d’Akihiko. Il lui sembla d’ailleurs n’en avoir jamais réellement éprouvé. Même lorsque sa sœur fut terrassée par la maladie et que son frère disparu. Il n’avait senti qu’un vide, une ridicule et dérisoire absence. Au fond, il n’avait jamais trouvé ce qui unissait réellement une fratrie, si ce n’est un matériel génétique, foncièrement proche et un sang partagé. Il n’y voyait aucune raison de s’attarder davantage sur ceux qui partageaient quelques similitudes invisibles aux yeux de tous. Et c’est ce qui explique sans doute pourquoi il s’était délesté si facilement de sa mère à six lunes à peine.

Le gris avait finalement marqué une pause à quelques pas de cette ombre lupine. Et s’il en percevait parfaitement l’odeur, il ne s’y attarda pas franchement pour le moment. Ce qui pouvait passer pour une erreur ou une faute d’attention, n’était en fait que partie remise. Il savait parfaitement ce qu’il loupait en ne sondant pas directement l’odeur sur son pelage, une identité et une appartenance probable à un groupe ou à un autre. Était-ce pour autant ce qui le préoccupait le plus ? Pas franchement. Le ridicule et dérisoire rictus qui tordait ses babines en leur extrémité était à peine perceptible, pourtant, il n’exprimait là qu’un sourire de circonstance qu’il offrait à pas mal des nouvelles têtes qu’il rencontrait. Ne sachant comme réellement aborder de la manière la plus convenable qui soit un individu de son espèce, ne l’ayant jamais franchement appris, il se contentait de se morfondre dans son asocialité et dans ce recul qu’il mettait, si ce n’est entre les corps eux-mêmes, entre les esprits. Et si la silhouette apparaissait encore nettement dans le sillage laissée par son imagination, elle ne tarda pas à s’éteindre. Comme s’il n’avait été qu’un spectre depuis le début, une entité faite et créé uniquement par l’imagination du gris, le loup noir qui se trouvait devant lui avait subitement disparu. Un poil étonné, Akihiko n’en ravala pas moins sa surprise, ne laissant rien passer sur son visage toujours aussi monochrome. Ses yeux ne le bernaient pas, le désert ne le bernait pas, du moins, son flair était certain d’avoir senti son odeur et elle était encore bien présente, imprégnant le sable là où il était sans doute passé. Et s’il ne s’attendait pas spécialement à ce que l’autre use de son pouvoir juste sous ses yeux, il devina bien vite le tour de passe-passe ou tout du moins ce qu’il était capable d’en faire lorsqu’il tourna la tête pour poser ses yeux sur une silhouette réapparue au détour d’un rien, bêtement dans son dos. Ne se laissant pas démonter, loin de là, Aki répondit presque instantanément à cet inconnu, laissant un brin de fausse sympathie pointer dans une voix qu’il maîtrisait depuis des lunes :

« Pas mal le tour de passe-passe. Sieur ? »


© waize



Merci Hati ♥


Akihiko joue en #a39dcd
Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 7 mois
SexeMâle
MeuteKuragari
RangSentinelle
PouvoirSeigneur des Sables
PuissancePlume - Platine
Delta - Kuragari
Messages : 111
Feux Follets : 186
MessageSujet: Re: « Reality is weirder than fiction. » || PV. Dastan Ven 4 Mai - 2:08

« reality is weirder than fiction. »
avec akihiko

La méfiance pointait le bout de son nez. Avait-il bien fait de se déplacer ainsi ? Pourquoi ne s'était-il tout simplement pas éloigné ? pourquoi n'était tout simplement pas rentré ? Et si le loup d'ébène n'était pas du genre à faire confiance en deux minutes, il n'allait pas le faire avec un illustre inconnu. Il y a bien des loups qu'il côtoie depuis plusieurs années qui n'ont toujours pas accès à ce privilège. Et quand bien même ce loup gris ne semblait pas bien méchant, il ne pouvait pas se permettre de baisser sa garde. Il n'avait pas la moindre envie de terminer en chair à corbeaux, quand bien même il se trouvait dans le désert. Il savait qu'il manquerait au moins à une personne, et ça lui suffisait amplement pour faire preuve de prudence.

Et lorsque le loup gris se tourna vers lui et posa ses yeux violines sur lui pour lui répondre, le loup d'ébène en eu presque des frissons dans le dos. Sur quel genre d'énergumène était-il bien tombé ? Un tour de passe-passe ? On ne lui avait jamais fait une telle réflexion. S'il était né ainsi, c'était bien pour une raison. Il savait très bien que son pouvoir ne resterait pas ainsi, qu'il allait encore évoluer, il ne lui restait plus que la patience. Lorsque l'interrogation du gris il ne la laissa en suspens que l'espace de quelques instants.

« Dastan.  »


© waize.




merci hati ♡
dastan s'isole en #303030.
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
94/100  (94/100)
Loup:
LoupDescription
Âge3 ans et 6 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirChoix des Armes
PuissanceAile - Opale
Mercenaire - Vagabond
Messages : 141
Feux Follets : 32
MessageSujet: Re: « Reality is weirder than fiction. » || PV. Dastan Ven 4 Mai - 2:32

« Reality is weirder than fiction. »
PV. Dastan

Dans l’art de manipuler les propres émotions de sa voix, il était probablement passé expert. À force de s’entraîner sans relâche, le travail avait fini par payer. Après tout, il fallait bien occuper ses journées. Les minutes passaient si lentement lorsque le travail venait à manquer. La seule occupation qu’il avait alors, était de progresser dans la vie. Monter un à un les barreaux de cette échelle qui le mènerait je ne sais où, mais qui avait au moins le mérite d’exister et de se tenir droite devant lui. Il était encore bien loin du sommet, pourtant, chaque marche était une petite victoire sur ses débuts. Dire qu’il fut un temps, il était comme tous, incapable de masquer le moindre de ses sentiments. À entrevoir cette pittoresque image qui l’avait défini un temps, le gris réprima une nausée. Comme tous les autres, il était passé par cette phase de l’enfance où l’innocence primait sur tout, où l’inconscience faisait partie de sa vie et était même une monnaie courante. Il en avait suffisamment morflé pour finalement réussir à s’en défaire. L’effort à fournir avait été grand, mais la récompense était de taille. Aujourd’hui, il pouvait enfin dire qu’il maîtrisait parfaitement un art. Et s’il ne s’agissait pas du plus beau, ni même du plus efficace de tous, il avait au moins une aptitude que beaucoup ne maîtrisait pas. Et il n’en était pas peu fier. Et s’il pouvait accorder un avantage non-négligeable à ce loup dont le pouvoir semblait le laisser se volatiliser pour réapparaître à sa guise à un autre endroit, il ne baissait pour autant pas les pattes sur son objectif premier. Inutile de revoir ce dernier à la baisse. Il n’était pas question de revenir sur ses attentes lors d’une rencontre. Et ce n’est pas le pouvoir du noir qui l’impressionnerait.

C’était peut-être là un de ses plus grands défauts. Une témérité qui ne déméritait jamais. Une peur qui n’existait pas même dans son inconscient. Un quelque chose qu’il avait subitement perdu avec l’âge, si seulement il en avait été doté un jour. Il lui semblait avoir été toujours aussi infaillible sur ce point. Il ne se souvenait pas avoir tremblé une seule fois. Ni de tristesse. Ni d’angoisse. Ni de stress. Le froid et la faim seuls étaient parvenus à faire vibrer son être tout entier. La fatigue l’avoir parfois également poussé à la tétanie de ses muscles, puis à quelques tremblotements. Mais rien qui ne s’apparente réellement à de la peur. Bien au contraire. Et si cela ne lui attirait pas que des avantages, cela ne lui donnait pas que des ennuis non plus. Il avait ainsi pu faire facilement face à ce départ de sa sœur et de son frère. Ce détachement qu’il avait lui avait également permis de larguer sa mère à la première occasion. Du moins, ce qui devait être sa mère, qui n’était rien d’autre qu’une ombre de génitrice, et encore. Il ne lui en était en rien reconnaissant. D’ailleurs, il ne la reconnaîtrait probablement même pas s’il devait être amené à la recroiser un de ces jours, pour le peu que sa charogne ne soit pas déjà dévorée par les vers quelque part dans une contrée plus ou moins reculée. Et si le souvenir flou d’une silhouette décharnée parvint à son esprit l’espace d’un millième de seconde tout au plus, Akihiko la repoussa avec une violence inouïe, lui faisant ainsi passer l’envie de revenir avant un certain temps. Reportant son entière attention sur le loup noir qu’il n’avait pas quitté des yeux, il s’accorda le droit de faire un petit demi-tour sur lui-même, se postant ainsi de nouveau face à ce loup qui malgré son regard bleu méfiant, lui livra son nom sans l’ombre d’une hésitation. S’accordant à une pseudo-révérence bancale, le gris ne perdit rien de sa superbe éloquence lorsqu’il eut fini sa cabriole désuète :

« Enchanté. Pardonnez-moi de ne pas vous rendre la pareille, il n'est malheureusement pas dans mes mœurs d’en faire ainsi. »


© waize



Merci Hati ♥


Akihiko joue en #a39dcd
Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 7 mois
SexeMâle
MeuteKuragari
RangSentinelle
PouvoirSeigneur des Sables
PuissancePlume - Platine
Delta - Kuragari
Messages : 111
Feux Follets : 186
MessageSujet: Re: « Reality is weirder than fiction. » || PV. Dastan Sam 26 Mai - 1:38

« reality is weirder than fiction. »
avec akihiko

Finalement le loup d'ébène n'aurait peut-être pas dût s'approcher, il aurait peut-être mieux fait de rester où il était, attendre que ce mystérieux loup gris s'approche de lui-même. Et si la méfiance et les regrets venaient à présent tambouriner à la porte de sa conscience, il était trop tard pour faire marche arrière. Il était trop tard pour s'en aller. Il ne devait pas montrer la moindre petite faiblesse, encore moins la moindre petite faille où le loup gris pourrait aisément s’engouffrer. Jamais il ne laisserait quelqu'un entrer dans sa tête, c'était impensable.

Le loup gris semblait se tourner pour faire face au loup d'ébène, Dastan se contentait de rester assit là où il était depuis maintenant quelques minutes. Et puis, qu'était-il en train de fabriquer sous les yeux du loup d'ébène ? Il venait de renverser ses pattes avant, comme s'il... s'inclinait ? Il n'arrivait pas bien à comprendre le pourquoi du comment, jusqu'à ce qu'il prenne la parole. Malgré tout, ce n'était pas vraiment ce qu'il attendait. Comme s'il pouvait espérer quelque chose d'un inconnu. Pourquoi fondait-il des espoirs inexpliqués en quelqu'un qu'il n'avait même pas forcément envie de connaître. Qu'est-ce qui avait pu le piquer pour qu'il se dévoile si facilement alors qu'il avait à faire à quelqu'un qui souhaitait visiblement préserver son identité.

« Je ne peux vous rendre la politesse. Pourquoi vouloir connaître mon nom sans me faire savoir le vôtre ? »


© waize.




merci hati ♡
dastan s'isole en #303030.
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
94/100  (94/100)
Loup:
LoupDescription
Âge3 ans et 6 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirChoix des Armes
PuissanceAile - Opale
Mercenaire - Vagabond
Messages : 141
Feux Follets : 32
MessageSujet: Re: « Reality is weirder than fiction. » || PV. Dastan Mer 30 Mai - 9:59

« Reality is weirder than fiction. »
PV. Dastan

Il n’était pas un grand fan des salutations en bonne et grande et due forme. Non. Habituellement, il était plutôt le partisan de la distance, de la froideur et à la rigueur de l’évitement. C’est ce qu’il faisait avec la plupart de ses congénères. En tant que solitaire, il fallait bien s’y attendre. Non ? Sinon pourquoi avoir choisi ce type de vie, si ce n’est pour préférer la solitude à la compagnie pure et dure ? Les politesses n’étaient vraisemblablement pas son fort et il n’avait pas fait d’effort, outre-mesure, pour masquer cela. Après tout, il pouvait parfois laisser perler quelques détails de sa personne. Quelques détails qu’il jugeait bien inutile, qui découlait directement de sa condition et qui pouvait se voir d’un simple coup d’œil. Donc rien qui ne soit réellement contradictoire avec sa façon coutumière de procéder. Au fond, il n’allait pas cacher ce qui n’était de toutes les façons pas dissimulable. N’importe quel loup, aussi stupide soit-il devait bien s’en douter. Tout cela rentrait finalement dans la mise en scène d’Akihiko construisait au fil des secondes et des minutes qui s’écoulaient. Il n’avait pas franchement besoin qu’on l’aide à faire quoi que ce soit. Il n’avait pas non plus spécifiquement besoin de contact avec des congénères, si ce n’était à des fins de divertissement. Mais bon, pour une fois, on était venu le cueillir. Pour une fois, il avait laissé le destin s’en mêler et choisir si la rencontre devait avoir lieu ou pas. Enfin, il avait laissé le choix à ce loup à la pelisse noire comme le charbon. Et malgré tout, l’autre, semblant n’y voir qu’une occasion de copiner ou d’échanger avec l’un des siens, n’avait pas pris les précautions d’usage et n’avait pas suffisamment jaugé celui duquel il avait daigné s’approcher. En même temps, comment deviner que sous ce corps gris et ses yeux violets, se cachait un être d’une nature perverse prenait souvent le dessus sur les uses et coutumes de ce monde ?

Il avait fait une erreur Sieur Dastan, mais pouvait-il à présent se rattraper ? Pouvait-il faire preuve d’un peu plus de jugeote que les loups rencontrés jusqu’à présent ? Pouvait-il percevoir ce que d’autres peinaient tant à entrevoir avant qu’il ne soit trop tard ? À cette simple question, l’évocation d’un faciès blanc lui étira un peu plus les babines sans pour autant que cela soit réellement perceptible. Cette pauvre loupiotte était bêtement tombée dans les pattes du gris, elle s’y était même jeté tant l’immaturité et la naïveté faisait partie apparente de son être. Au final, ce jour-là, gagner la partie avait été une chose des plus aisée. Même quand la petite paonne avait tenté de reprendre, pendant une seconde tout au plus, l’ascendant sur son adversaire du jour, elle était vite repartie la queue entre les pattes et les joues rouges de honte sous son pelage de neige. Ce loup-là sera peut-être un niveau au-dessus, souffla une voix dans son crâne, tentant de l’en persuader. Et durant les précieuses secondes qui suivirent sa salutation, semblant des plus cordiales, et ses mots s’accordant sur ce point, Aki ne quitta pas des yeux celui qui s’était présenté sous le patronyme de Dastan. Après tout, il avait très bien pu mentir lui aussi. Le gris en savait quelque chose. Il ne rencontrait pas que des loups honnêtes durant ses voyages et ses escapades. Alors pourquoi lui le serait plus qu’un autre ? Parce qu’il porte cette odeur caractéristique de loup de meute ? Ces mêmes loups, qui, par la force des choses, se pensent indemne de toutes les précautions d’usage à la rencontre d’un simple vagabond, simplement parce qu’ils ont des camarades sur lesquels ils pensent pouvoir indéfectiblement compter ? Agitant à peine les oreilles lorsqu’il capta les mots de l’autre, le gris ne songea pas longtemps à la façon de procéder à présent. Au final, ce loup ne semblait pas plus coriace qu’un autre, mais qui sait ? Il laissa un semblant de soupir se tarir à la sortie de sa gueule avant de reprendre la parole avec toujours cette même certitude inébranlable qui pointait dans sa voix :

« Vois-tu, mon cher Dastan, je suis de ceux dont la nature n’est pas de délivrer aussi facilement des informations. Je crois que certains loups appellent cela la prudence. Si au sein d’une meute, vous vous dégagez de certaines précautions d’usage, par assurance certainement. Ce n’est malheureusement pas dans mes habitudes de tenter l’imitation. »


© waize



Merci Hati ♥


Akihiko joue en #a39dcd
Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 7 mois
SexeMâle
MeuteKuragari
RangSentinelle
PouvoirSeigneur des Sables
PuissancePlume - Platine
Delta - Kuragari
Messages : 111
Feux Follets : 186
MessageSujet: Re: « Reality is weirder than fiction. » || PV. Dastan Mer 11 Juil - 0:28

« reality is weirder than fiction. »
avec akihiko

Malgré la sympathie qui émanait du loup gris, Dastan ne pouvait s'empêcher de dresser des murs invisibles entre cet étranger et lui. Il ne l'avait jamais croisé, et loin était son intention lui qui voulait simplement se retrouver en tête à tête avec son très cher désert. Il se retrouvait à présent devant la pire chose qui pouvait lui arriver. Il se retrouvait à discuter avec un illustre inconnu. Ça ne lui ressemblait pas, mais ça ne pouvait pas pour autant lui faire de mal. Après tout, il devait apprendre à prendre sur lui et puis il savait très bien qu'il pouvait s'en aller au moindre mouvement de l'autre.

le silence ne se fit pas très long. Le loup gris n'avait pas une once d'hésitation dans la voix. Il se devait d'être sûr de lui, il se ferait marcher dessus dans le cas contraire et ce serait un bien piètre vagabond. Il porta une attention toute particulière sur ses paroles. Il récoltait les informations qu'il pouvait. Prudent. Dastan hocha la tête, il avait bien raison. L'imitation ne l'amènerait à rien de toute façon. Le loup d'ébène n'apprécie déjà pas vraiment la situation, mais s'il devait côtoyer une marionnette ce serait certainement pire.

« Je vois tout à fait ce que tu veux dire et je dois bien avouer que je comprend ton point de vu vis-à-vis de ton mode de vie. Il faut bien apprendre à se protéger, d'une façon ou d'une autre. »


© waize.




merci hati ♡
dastan s'isole en #303030.
Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
94/100  (94/100)
Loup:
LoupDescription
Âge3 ans et 6 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirChoix des Armes
PuissanceAile - Opale
Mercenaire - Vagabond
Messages : 141
Feux Follets : 32
MessageSujet: Re: « Reality is weirder than fiction. » || PV. Dastan Dim 15 Juil - 12:18

« Reality is weirder than fiction. »
PV. Dastan

Il était rare pour lui d’user autant de ce sens qu’on appelle la parole. Et ce même si ce n’est pas exactement sa façon de faire, en usant du vocabulaire qu’il souhaitait et des mots qu’il avait choisi avec attention, il ne tarissait en rien l’image qu’il s’était construit. Au fil des jours, des rencontres, il avait bien fallu qu’une image ressorte de sa personne. Il lui semblait que c’était le cas de tout être que l’on croisait. Du moins, si l’on avait assez de jugeote et de mémoire pour s’en souvenir. Une image, aussi vague soit-elle, restait toujours en tête, une vague impression dosée sur l’apparence et les faits, un petit goût qui restait finalement en gueule après que chacun des partis soit retourné à ses occupations primaires. Et, bien évidemment, si l’on souhaitait également tenir un tel registre. Akihiko, lui, ne gardait finalement dans un coin de son crâne qu’une infime partie de souvenirs en ce qui concerne ces rencontres, réservant le plus gros à sa façon d’être tout simplement ou à des choses qu’il jugerait peut-être bien plus utile. Il n’y avait pas de quoi faire toute une histoire d’une brève rencontre inutile, d’une ridicule partie de jeu gagnée bien trop facilement. Non. Autant garder cette place si chère et si précieuse pour quelque chose de foncièrement nécessaire et avéré. Et cette rencontre alors ? Sur l’instant, il ne saurait le dire. Incapable de saisir encore le tournant que prendrait cette dernière en si peu de temps et en si peu de mots. Et s’il avait gagné l’identité de l’autre d’une simple demande, il n’en ferait probablement aucun usage ultérieur, à moins de rencontrer de nouveau l’animal ou éventuellement un membre de sa meute si cela pouvait lui servir d’un quelconque alibi ou d’un moyen, éventuel, de pression.

Et une fois sa jolie gueule fermée, Akihiko ne perdit en rien de son attitude sûre et en apparence inébranlable. Il n’y avait pas franchement de lueur de défi, ni dans sa posture, ni dans son regard, mais plutôt un faux-semblant de sympathie doublé d’une certaine neutralité vis-à-vis de cette situation. S’il pouvait tirer quelque chose de ce loup noir aux yeux bleus, tant mieux. Sinon ? Eh bien tant pis. Tout simplement. Il n’irait pas lui tirer des quelconques vers du museau. Et de toute façon, qu’est-ce qu’il ferait si ce loup lui donnait éventuellement des informations dites confidentielles ? Pas grand-chose. Il n’était pas de ce genre-là. Il n’était pas, à proprement parlé, ce que l’on appellerait, dans le jargon, un nuisible. Non. Il était simplement un de ces êtres mis sur cette belle planète sans aucun but précis à accomplir et profitant des éventuelles opportunités qu’on lui tendait dans le seul et unique but de se distraire. De ce point de vue-là, il n’avait aucune vocation à tenter de soumettre un quelconque loup à une quelconque autorité. La seule chose dont il voulait être implacablement être le maître, c’était sa propre existence. Ni plus. Ni moins. Inutile de tenter de se soulever au-dessus des autres. Inutile de tenter de créer un quelconque lien hiérarchique. Et il avait poursuivi sa vie d’errance en ce sens, donnant ainsi un peu de sens à une existence bien archaïque et anarchique. Son regard violacé toujours planté dans celui bleuté de cette rencontre fortuite d’un moment, le gris ne perdit pas une miette de son élucubration. Et à l’écoute de ses paroles qui auraient pu sonner comme belles et honnêtes dans la tête d’un autre, une espèce de sourire étira les babines du vagabond. Si ce rictus ne semblait pas totalement honnête, il n’apparaissait pas spécialement comme complètement tordu pour autant. Non, aussi complexe que la façon penser de sa propre personne, il ne laissait que de vagues émotions tressaillir de ses faits et gestes. Et faisant un pas de plus, physiquement et moralement parlant, vers Dastan, Akihiko laissa sa voix claironner de nouveau :

« Vraiment ? Non pas que je veuille paraître intrusif, mais. Que penses-tu donc comprendre de cette pseudo-égide ? Et de ce « mode de vie » comme tu l’articules si bien ? »


© waize



Merci Hati ♥


Akihiko joue en #a39dcd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Reality is weirder than fiction. » || PV. Dastan
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [3ème année et +] #Cours 1# Le sortilège de stupéfiction
» PEtite fiction de Punxy pour les fans de Green Day ^^
» [Fan-fiction] Plasma, Wiret, Rhad'... et les autres.
» info sur docu fiction
» Cold fact, hot fiction [Setsuna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryûtora :: Terres Neutres :: Terres du Sud :: Désert d'Albâtre-
Sauter vers: