lienlien
Navigation

Staff

Elemiah
FondatriceMP

Zagan
AdministratriceMP

Henael
AdministratriceMP

Esha
ModératriceMP

Saeba
ModérateurMP

Meerly
ModératriceMP

Thalia
ModératriceMP

Peut-être vous ?
Poste vacantMP

Peut-être vous ?
Poste vacantMP


Rp's libres
Rencontrer la meute [ft. Kuragari] (par Wistala)

Une petite marche dans le désert quoi de mieux pour se refaire une santé [ft. All] (par Léatrice)

L'aurore bauréale [ft. All] (par Vénus)

Cueillette hivernale [ft. Kuragari] (par Zenaïs)

Du sang, du sang, encore du sang ! [ft. All] (par Naraka)

Marche tranquille [ft. All] (par Zaliha)

Qui je peux embêter moi ? [ft. Kuragari] (par Yrkasi)

L'eclipse [ft. Hikari] (par Chenoa)

Hunter game [ft. All] (par Corpus)

Seul sans vraiment l'être [ft. All] (par Nehëmah)



Forum RPG lupin fantastique. ©Kaala
 

« One is never so enslaved by yourself. » || PV. Nefarian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge3 ans et 2 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirChoix des Armes
PuissanceAile - Acier
Mercenaire - Vagabond
Messages : 108
Feux Follets : 4
MessageSujet: « One is never so enslaved by yourself. » || PV. Nefarian Jeu 10 Mai - 0:13

« One is never so enslaved by yourself. »
PV. Nefarian

Le jour. La nuit. Ces épisodes semblables et éternels semblaient s’enchaîner à une vitesse folle sous les yeux du gris. Au fond, que les jours passent, les uns après les autres, il s’en fichait pas mal. Il se foutait pas mal également du fait de prendre de l’âge avec eux. Il n’aspirait pas à avoir une existence éternelle. Trop réfléchi pour penser une seule seconde qu’il aurait droit à une forme de rédemption, de supériorité sur ce point, il fermait les yeux chaque soir avec l’optique de potentiellement ne pas se réveiller le lendemain. Il était encore dans la fleur de l’âge certes, il n’avait donc naturellement pas à s’inquiéter pour sa survie. D’ailleurs, était-ce vraiment une inquiétude ? Pas franchement. L’idée n’effleurait même pas les bords osseux de son crâne. Il préférait songer à des choses bien plus glorieuses, bien plus intéressantes ou ne penser à rien d’ailleurs. Broyer du noir, très peu pour lui. Il avait ce don de toujours voir dans des teintes diverses et variées, des nuances de gris qu’il captait avec le côté éphémère qu’elles avaient. Et ce soir-là, il n’avait pas fait exception. Le soleil avait disparu derrière la ligne d’horizon depuis déjà de très longues minutes. Il avait pourtant continué de marcher, non pas à la recherche d’un quelque chose, ni pas à la poursuite d’une destination ou d’un quelconque objectif, simplement pour fatiguer davantage son corps qui ne demandait pas encore suffisamment à sommeiller. Il avait ainsi laissé ses pattes le guider, ne choisissant ni vraiment la destination, ni vraiment la cadence. Et finalement, non pas exténué, mais las de continuer à trottiner pour un rien, Akihiko avait pris la peine de contenter son estomac grondant en dénichant un rat bien gras, avant de finalement abandonner toute force de résistance vis-à-vis de la gravité. Avachi à même le sol, couché à la belle étoile, il n’avait aucune peine et aucune crainte à fermer l’œil.

Il passa ainsi une longue nuit sans rêve. Rien ne vit aiguiller son repos, mais rien non plus ne vint le gêner ou lui échauffer l’esprit. Morphée lâcha finalement son emprise au moment où les premiers rayons du soleil parurent à l’horizon, plongeant le monde dans des nuances rouges-orangées. Ouvrant une paupière, puis l’autre, le Mercenaire prit le temps de voir bien net avant d’entamer quoi que ce soit. Laissant un bâillement venir secouer sa mâchoire encore au sol, il finit par relever la tête pour poser son regard violet sur un point fixe au loin. Est-ce qu’il fixait réellement quelque chose ou quelqu’un ? Pour le peu que ce quelque chose ou ce quelqu’un soit le néant, il était bien probable qu’il le fasse alors. Divaguant ainsi pendant une ou deux secondes, il reprit ses esprits en secouant vaguement sa caboche, comme s’il suffisait d’un peu de mouvement pour remettre en ordre ses idées. Se redressant en position assise, le gris prit le temps d’effectuer un brin de toilette rapide, le clôturant finalement par un secouage bâclé à la suite duquel il étira ses membres. Un à un, il tendit et détendit ses muscles jusqu’à retrouver une sensation plus ou moins normale dans les pattes. Et finalement, comme chaque fois, il leva l’ancre sans même un regard en arrière pour l’endroit où il avait passé la nuit, ne laissant derrière lui qu’une vague trace olfactive pour ceux qui passeraient éventuellement par-là, mais dont ils ne tireraient aucune information importante ou préjudiciable pour le solitaire. Un masque froid sur le visage, devant le soleil qui s’annonçait en ce début de matinée, le gris gagna le couvert des arbres, plongeant au cœur d’une forêt comme il en avait déjà vu, pour trouver un brin de fraîcheur.


©️ waize



Merci Hati ♥


Akihiko joue en #655e88
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryûtora :: Terres Neutres :: Terres de l'Ouest :: La Forêt du Crépuscule-
Sauter vers: