lienlien
Navigation
Rp's libres
Rencontrer la meute [ft. Kuragari] (par Wistala)

Une petite marche dans le désert quoi de mieux pour se refaire une santé [ft. All] (par Léatrice)

L'aurore boréale [ft. All] (par Vénus)

Cueillette hivernale [ft. Kuragari] (par Zenaïs)

Marche tranquille [ft. All] (par Zaliha)

Qui je peux embêter moi ? [ft. Kuragari] (par Yrkasi)

L'eclipse [ft. Hikari] (par Chenoa)

Hunter game [ft. All] (par Corpus)

Seul sans vraiment l'être [ft. All] (par Nehëmah)





 

En route ! FEAT CORPUS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 9 mois
SexeFemelle
MeuteKuragari
RangEspion
PouvoirAugure des Ombres
PuissancePhoenix - Cuivre
Delta - Kuragari
Messages : 158
Feux Follets : 80
MessageSujet: En route ! FEAT CORPUS Jeu 4 Oct - 19:30
En route


Ft. CorpusImage illustrant le rp

Mon pouvoir est plus puissant. Je contrôle Aven lorsque je l'appelle. Nous ne faisons plus qu'un. Ce n'est pas qu'une vision, c'est aussi un contrôle.  Je n'ai plus à espérer qu'un l'oiseau sauvage soit attiré par le bruit. Je n'ai plus qu'a battre mes propres ailes en sentant Aven qui m'accompagne dans l'esprit. Tellement plus simple. Mieux. Je peux enfin voler de mes propres ailes comme on dit. Cette expression prend enfin un sens littéral. Je suis plus souvent sous la forme d'oiseau pour effectuer mes missions. Qui pourrait savoir que cet oiseau volant au dessus de leur tête est en réalité un loup utilisant son pouvoir ? Il y a tellement de corbeaux et de corneilles dans les forêts et dans les plaines. j'écoute les conversations sans même que quelqu'un le remarque. Un corbeau ? C'est dans sa nature d'observer, pas d'inquiétude.

- Tu viens ? On va observer les terres libres. Des informations peuvent y être intéressantes.

Aven croasse de joie. Il adore espionner, comme moi. Apprendre des choses sans que personne ne le remarque est notre passe-temps. Pour se faire, nous allons proches du territoire qui nous intéresse, je me cache et j'utilise mon pouvoir. Les terres de l'ouest peuvent peut être nous éclairer aujourd'hui. Je ne sais pas si je vais utiliser mon pouvoir d'ailleurs, ou observer de la façon traditionnelle. On verra le moment venu.

- Tu veux voler ou te poser sur mon épaule ?


Avec un rire "spécial corbeau", il s'envole de sa branche en une vrille pour rejoindre les courants d'air chaud. Les airs, il préfère toujours les airs.

- Alors en route !

©️ Teika sur Epicode






Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
65/100  (65/100)
Loup:
LoupDescription
Âge5 ans et 9 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirPeste Vespérale
PuissancePlume - Argent
Mercenaire - Vagabond
Messages : 45
Feux Follets : 34
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS Lun 8 Oct - 22:31


En route


Par Erkayin


La délicatesse n’existe plus dans ce monde. La Nature a reprit ses droits, tandis que les saisons défilaient.
Un loup se déplaçait doucement dans les terres de l’Ouest, tandis que ses oreilles se mouvaient au gré des bruits qu’il pouvait entendre. Corpus était dorénavant bel et bien installé sur cette île. Au départ, il ne pensait qu’être de passage, n’être là que dans le seul but de plaire à sa reine. Mais c’était terminé maintenant. Il avait sa propre personnalité, son propre but, ses propres ambitions. Il voulait être le loup qu’il avait toujours rêvé d’être. Oh je vais vous avouer quelque chose : Corpus n’est pas de ces loups qui rêvent d’être empereur, ou qui rêvent de dominer le monde. Non, lui, ce qu’il rêve c’est surtout mettre la misère à quiconque vienne le voir ou foutre la merde. Il adore voir les autres souffrir, il en rigole même. Mais alors le mieux pour lui c’est qu’ils souffrent grâce à lui, qu’ils pleurent à cause de lui. Ouais … Ca, c’était le pur kiffe pour lui. C’est sans doute pour cette raison qu’il appréciait les faire tourner en bourrique, les chercher et qu’ils finissent par céder à la tentation et viennent le mordre. Venez mes chéris. Et ils pleuraient ensuite.
On pourrait imaginer qu’il n’est qu’un loup maladroit, maigre et sans destinée toute tracée. Mais ça, c’est parce qu’ils ne savaient rien.
Un regard à droite, un regard à gauche et un énorme éclat de rire sortir de ses lèvres. Ils l’avaient cherché, ils l’ont trouvé. Mais tuer une famille de sanglier … Sincèrement, Corpus ? Bon les marcassin, ça avait été simple hein. Une course poursuite, des coups de crocs dans la nuque et bim à terre. Par contre, la mère. Elle avait réussi à le balancer contre un arbre et lui déplacer une vertèbre cette conne. Mais encore plus conne … Elle était venue vers lui achever le travail et bien évidemment, il attrapa sa gorge qui était trop près. Un couinement et elle mourut. C’est bête un sanglier quand même … Et le pire dans tout ça, c’est qu’il n’en mangerait pas une miette. Il avait même pas faim. Il secoua la tête pour tenter d’essuyer ses larmes de rire, posa un dernier regard sur son massacre et fini par partir, sans se retourner. Ils nourriraient les corbeaux.
Une douce odeur féminine et son regard se plissa légèrement. Il n’aimait pas les louves : elles étaient fébriles et inutiles.
Au départ, il crut imaginer cette odeur. Il crut rêver, mais non, effectivement une idiote de louve était présente. Délicatement, il s’approcha et posa son regard mordoré sur la louve. Elle était moche en plus. Non, lui, ce qu’il aimait c’étaient les louves noires ou brunes foncés et puant la méchanceté à plein nez. Elle, elle semblait trop gentille. Après, peut-être se trompait-il … Tout ce qu’il savait, c’est qu’il restait derrière elle, dans l’ombre d’un arbre et seul son regard transperçant la pénombre.


by FRIMELDA


Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 9 mois
SexeFemelle
MeuteKuragari
RangEspion
PouvoirAugure des Ombres
PuissancePhoenix - Cuivre
Delta - Kuragari
Messages : 158
Feux Follets : 80
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS Dim 14 Oct - 14:52
Je ne sais pas que tu es là


Ft. Corpus Deal Image illustrant le rp

Aven vole juste au dessus des arbres, de sorte à ce que je le garde en visuel. Il n'aime pas échapper à mon regard, sinon, il sait que je panique. J'ai toujours peur qu'il se fasse attraper par d'autres loups sans que je sois proche de lui. De plus, il a toujours son aile fragilisée. Elle se répare petit à petit, mais il faudrait que nous voyons Zénaïs pour le soigner totalement. Il y a aussi ces blessures si visibles, à peine recouvertes par une nouvelle peau. Celles au niveau de son cou. Des marques visibles de griffes. Je n'aime pas quand il vole alors qu'il a mal. Je le sens moi aussi. Cette douleur à chaque battement d'aile. Vive. Mais Aven n'est pas du genre à se laisser abattre. Il continue de battre des ailes pour monter dans le ciel et s'y laisser planer pour utiliser le moins possible ses ailes. La douleur y reste constante, mais bien moins forte. Ce ne sont plus les pics de douleur qui manquent de le faire tomber. Je marche difficilement en dessous de lui, mettant à part la douleur qui me dévore l'épaule. Je fais en sorte de la mettre dans un coin de ma tête avant de marcher assez rapidement pour suivre le rythme qu'impose Aven.

Je ne fais pas attention à ce qui m'entoure, même si je sais que les arbres peuvent cacher bien des menaces. Je me contente de marcher, suivant la trajection du plané de mon frère volant. Je ne dois pas me faire distancer, de toute façon il sait parfaitement la vitesse à laquelle je peux aller. C'est d'ailleurs par des regards en arrière qu'il observe ma progression. Je lui fais confiance, et il me donne la sienne en échange, tel deux âmes qui se complètent. N'est-ce pas ce que nous sommes ? Des âmes qui se complètent dans deux corps différents ? Si, c'est exactement ce que nous sommes, sauf que très rare sont ceux qui le savent. Personne ne sait que je suis blessée si Aven l'est. Ils ne sont pas censés le savoir en tout cas. C'est notre secret, et nous le gardons pour nous. Ceux qui sauront, ne sont que ceux que nous avons jugés assez proches de nous pour nous aimer. Si seulement nous voulions être aimés…

Je ne fais pas attention à ce regard que je sens à peine sur moi. je ne sais rien de la menace qui traine juste derrière, et Aven encore moins. Nous continuons notre route, entre les arbres qui peuplent cette forêt, nous fiant à notre instinct.

©️ Teika sur Epicode






Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
65/100  (65/100)
Loup:
LoupDescription
Âge5 ans et 9 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirPeste Vespérale
PuissancePlume - Argent
Mercenaire - Vagabond
Messages : 45
Feux Follets : 34
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS Jeu 25 Oct - 20:23
Rather be the hunter than the prey
And you're standing on the edge, face up

L’oiseau volait tranquillement dans le ciel, tandis que le loup marchait derrière lui. Le Monstre, quant à lui, suivait du regard la progression du duo. Il penchait la tête sur le côté, essayant de comprendre. Il ne comprenait pas. Comment un oiseau pouvait-il être ami avec un loup ? Comment un loup pouvait-il être ami avec un loup ? Mais surtout, comment deux carnassiers peuvent-ils s’entendre aussi bien ? Ils se ressemblent quelque peu, que ce soit dans leur manière de vivre mais aussi dans l’échelon sur lequel ils sont. En effet, dans l’échelle de la Nature, vous avez les prédateurs ainsi que les proies. Soyons francs, les corbeaux et les loups sont des prédateurs. Ils vivent pour tuer, ils vivent pour manger, mais surtout ils vivent pour assassiner. Mais il y a une différence, une unique, pour ces deux prédateurs. L’un chasse en meute, l’autre chasse seul. Le loup chasse en meute, il ne peut vivre seul. Une proie, six loups. Bien sûr, des combats seront présents, mais la famille demeurera. Le corbeau, lui, est seul ou en couple. Sauf qu’il ne chasse pas, il vole. Il n’a aucun mérite. Il ne vit que pour voler les autres, il ne vit que pour accomplir des méfaits. Contrairement au loup.

Finalement, le Monstre se mit à marcher, tranquillement, silencieusement pour suivre le duo sans qu’on ne le remarque. Les ombres le cachaient. On ne pouvait voir que ses deux yeux jaunes. Revenons à nos moutons, ou plutôt, nos prédateurs. Je voulais vous parler d’autre chose aussi. En effet, les loups et les corbeaux ont des différences, mais ils ont aussi un point commun et non des moindres. Ils vivent en couple toute leur vie. Dans une meute de loup, vous avez deux alpha, les seuls qui peuvent se reproduire, qui vivent toute leur vie ensemble. Ils ont des louveteaux, ils créent leur meute, mais surtout ils réalisent des choses ensemble. Les corbeaux, c’est exactement pareil. Ils se rencontrent très tôt dans leur vie pour finalement vivre ensemble tout du long. Ce qui est différent chez les loups et chez les corbeaux ? Quand la femelle du corbeau meure, le mâle se laisse mourir et lui jure fidélité toute sa vie. Quant au loup ? Si le mâle ou la femelle meure, et bien le congénère en trouve un/une autre. La fidélité n’est peut-être pas un concept que les canidés connaissent.

Il le suivait de près, un sourire carnassier aux lèvres, tandis que ses pattes se posaient calmement sur le sol. Il venait de découvrir quelque chose qu’il appréciait particulièrement chez lui : la traque. Sincèrement, il n’aurait jamais imaginé que cet élément de sa vie lui plaise à ce point-là. Mais ça lui permettait d’égayer sa journée, mais surtout lui offrir une certaine distraction. Alors rapidement, il se mit d’avantage dans l’ombre et se mit à fixer le corbeau. En suivant le corbeau, il savait parfaitement qu’il serait sur les traces du blanc. En même temps … Un blanc dans une forêt sombre, forcément ça se voit rapidement. Un rictus moqueur, emprunt d’un certain sadisme, était présent sur ses lèvres. L’odeur du blanc vint s’imprégner dans ses narines, tout en s’incrustant dans son cerveau. Il la mémorisait. Il la gardait en lui, comme un chasseur suivant sa proie. Ses coussinets se posaient sur le sol, avec délicatesse, tandis que sa langue pendait avec envie. Il aimait réellement. Il avait l’impression que la folie prenait la place dans son esprit sans qu’il ne s’en rende compte. Il avait l’impression de devenir, petit à petit, accroc à cette situation.
©️ nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 9 mois
SexeFemelle
MeuteKuragari
RangEspion
PouvoirAugure des Ombres
PuissancePhoenix - Cuivre
Delta - Kuragari
Messages : 158
Feux Follets : 80
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS Sam 27 Oct - 12:48
Erkayin & Aven
Nous sommes de la même famille



Je continue mon chemin, sans penser au fait que je peux être traquée. Je suis vulnérable, et ce n'est pas Aven qui peut me protéger. Aven n'est pas une menace, il peut facilement être écarté. Il peut faire peur, mais que sur le coup de la surprise. Le moindre loup assez vif peut le tuer en un coup de crocs bien placé. Me tuant en même temps sans même le savoir. Mon pouvoir ne me permet pas non plus de me défendre. Si je vais dans le corps d'Aven je ne deviens que plus vulnérable. Je suis alors seule, dans une clairière, sans avoir conscience que le danger guette mon corps. Mon esprit est dans l'oiseau, je n'ai aucun moyen de savoir si mon corps est en danger ou non, aucune voix me le souffle. Tout ce que je dois faire pour le savoir, c'est toujours surveiller les alentours en étant oiseau. Mais à ce moment, je ne peux pas vraiment faire ce que j'ai à faire. C'est pour cette raison que je suis une espionne et non une sentinelle ou une guerrière. Je n'en ai pas le pouvoir, même si je peux me montrer redoutable. Il suffit qu'Aven soit tuer pour que ma vie parte au ciel rejoindre Rakuen. Ma vie ne se porte que sur un fil, et pourtant je suis une louve agressive qui cherche le combat. Tout ce que ma mère adoptive préférée déteste. Elle me dit que cela ne fera que me nuire. Je suis d'accord avec elle, mais j'aime trop le sang pour y faire attention. Et Rakuen sait qu'Aven est dans le même cas que moi. Nous aimons la violence. Nous n'aimons pas la vie de meute. Nous aimons observer, connaitre ce qui nous entoure sur le bout des griffes. Nous sommes juste des vagabonds inconscients au sein d'une meute qui s'en fout de nous.

Je crois que je n'ai qu'une seule véritable amie. Esha. Cela fait un moment que je ne l'ai pas vue d'ailleurs. Elle est bien trop occupée à faire son boulot. Elle est la seule qui ne nous juge pas dans la meute, enfin si on ne compte pas les nourrices qui se sont occupées de nous et qui nous connaissent juste par cœur. Les nourrices savent que nous ne sommes pas un danger en soit. Elles connaissent notre véritable pouvoir, et ne pensent pas du mal de lui. Contrairement à tous les loups de cette meute. Les loups pensent du mal de nous à cause des autres ayant un contrôle sur les animaux. Ils pensent que je ne suis qu'une louve adepte des corbeaux, qui peut appeler un troupeau de ces volatiles noirs pour nuire le camp entier. Sauf qu'ils ne savent pas que je suis vulnérable. Ils n'en savent rien et ils n'ont pas à le savoir. C'ets ma protection. La notre, et je ne la changerai aucunement.

Mes pensées divaguent sur un autre loup qui m'est cher. Nehemiah. Celui qui a fuit. Par ma faute. Celui qui est devenu un vagabond à cause de mes actes. Celui qui me fuit, enfin j'ai l'impression. Je ne l'ai pas croisé une seule fois depuis qu'il est parti. Celui qui l'a possédé semble prendre un malin plaisir à me faire souffrir. Je veux revoir ce loup oméga. Je veux le revoir et essayer de le sauver pour réparer mes erreurs. Un jour peut être que je partirai à sa recherche. Peut être que je le chercherai pour le faire revenir. Je ne sais pas. Je verrais.

Je m'arrête soudainement, prenant enfin conscience de ce regard sur moi. J'ai tendance à sentir avec facilité si on me regarde, et là, ça m'a comme échappé. A force d'être observée de travers, je sais parfaitement qui le fait. Je me retourne soudainement et observe derrière moi. peut être pas la meilleure des idées, mais tant pis. Trop tard pour revenir en arrière, de toute façon je n'en ai pas l'envie. Mon regard scrute les alentours sans rien voir. Très vite, je perds patience et crie presque d'une voix menaçante.

- Sors de ta cachette. Je sais que tu es là. Ose te montrer.
©️ ASHLING POUR EPICODE




Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
65/100  (65/100)
Loup:
LoupDescription
Âge5 ans et 9 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirPeste Vespérale
PuissancePlume - Argent
Mercenaire - Vagabond
Messages : 45
Feux Follets : 34
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS Lun 29 Oct - 16:09
Let me be the one to set them free
I will give them every part of me

C’était une louve, le Monstre venait tout juste de s’en rendre compte. Bien sûr, il s’amusait à la traquer, mais au départ il n’avait pas deviné son sexe. Ca prouvait encore une fois qu’il n’était pas doué, enfin pas encore, là dedans. Il fallait qu’il s’entraîne davantage. Il fallait qu’il s’entraîne avec des proies. Qu’il s’amuse à suivre leurs traces, subtilement, tout en les observant, caché dans l’ombre, et il les tuerait au dernier moment. Ce serait encore plus jouissant en réalité. Les voir vivre leur vie, les voir fouiller le sol en quête de nourriture, les voir nourrir leur petit, et finalement sortir de l’ombre pour les égorger. Ouais, il faudrait qu’il fasse ça. Ca semblait être réellement un bon but. Traqueur … Ouais, ce serait tellement bien. Mais pas suffisant, car il aimait tuer. Alors, il serait assassin. Enfin bien sûr, il l’était déjà depuis petit. Mais là, il faudrait qu’il approfondisse cela. Qu’il surveille ses victimes, mais qu’il les choisisse surtout, puis qu’il les tue. En les faisant souffrir de préférence. Les tuer d’un seul coup de croc … Non, ce n’était pas assez amusant à son goût. Il commencerait par des lapins et finirait par des loups. C’était sa mission dorénavant.

L’hideux continua son chemin, tout en faisant attention de ne pas se faire remarquer. Elle paraissait tellement dans son esprit qu’elle ne le sentait pas encore de toute façon. En réalité, il n’avait jamais traqué de sa vie, préférant se montrer au grand jour pour faire encore plus peur. Mais il se découvrait une véritable vocation maintenant. Une vocation qu’il ferait en sorte d’approfondir, d’agrandir au fil des jours. Son regard glissa sur la louve, tandis que sa langue passa sur ses babines. Elle était belle. Mais pas assez pour amadouer ses envies de massacre, pas assez pour calmer son envie de faire souffrir autrui. En réalité, il n’était pas véritablement attiré par les louves. Ouais, il le devrait, il le sait mais il s’en moque complètement. A quoi bon faire des petits si c’est pour les voir crever ensuite ? Et puis, sincèrement, des louveteaux avec un loup comme lui ? Il n’est pas sûr qu’ils soient viables. Ils mourraient sans doute quelques heures, voire minutes, après la naissance, c’était inévitable. Un regard dans le ciel et il distingua le corbeau. Ils étaient liés tous les deux, il l’avait deviné dés le premier regard. Alors, un sourire naquit sur ses lèvres. Il ne savait pas ce que ça ferait, mais il était certain qu’en tuant ce volatile la louve souffrirait.

Sors de ta cachette. Je sais que tu es là. Ose te montrer. Oh beh merde ! Il était repéré. Un léger rire, légèrement sinistre, sortit de ses lèvres. Le jeu était terminé, il avait perdu. Dommage, c’était marrant pourtant. Il aurait tellement cru pouvoir la choper à la gorge et la faire souffrir, mais surtout par surprise. Bon c’était à croire qu’il n’était, effectivement, pas assez doué pour le moment. Il resta penaud un court instant, se demandant ce qu’il allait faire. Devait-il partir, tout simplement, et la laisser croire qu’elle était folle ? Ou devait-il se montrer ? Quelle position devait-il adopter en se montrant ? Quel sourire devait-il arborer ? Il n’était pas lâche. Il ne l’avait jamais été, alors non, il ne partirait pas. Il ne fuirait pas. Surtout pas devant une louve. Elles ne méritaient pas son respect. Finalement, il sortit calmement derrière la louve, un sourire sadique aux lèvres.

« A vos ordres, madame. » dit-il en rigolant brièvement.
©️ nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 9 mois
SexeFemelle
MeuteKuragari
RangEspion
PouvoirAugure des Ombres
PuissancePhoenix - Cuivre
Delta - Kuragari
Messages : 158
Feux Follets : 80
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS Mar 30 Oct - 15:45
Erkayin & Aven
Nous sommes de la même famille



Pourquoi est-ce que je n'ai pas senti ce regard avant ? Il est portant si présent. Si fixé sur son objectif.  Sur sa proie. Je sais que ce regard me voit comme une proie potentielle. J'ai envie de jurer fortement, mais je me tais, gardant ces jurons dans ma tête, résonner de toute leur puissance. Des fois, ils faudrait que je reste moins dans mes pensées, que je m'ouvre un peu plus au monde qui m'est ouvert. Quoi que, Aven n'a pas non plus senti le regard. En même temps il n'était pas concentré sur lui, enfin je crois. Il a d'ailleurs fait demi-tour quand il m'a entendu crier. Il est revenu vers moi avec de grands battements d'aile pour rejoindre mon emplacement. Il ne se met pas devant moi, pas comme il le ferait d'habitude. Il a encore son aile fragilisée, et il sait que je ne veux pas qu'il se mette en danger tout seul. Je me suis mise en danger, et il ne doit pas l'être également. Il doit être à l'écart étant donné qu'il est ma seule faiblesse, et qu'entre nous deux, celui qui est le plus facile à tuer c'est bien lui. On en va surtout pas donner d'aide à celui qui m'a pris pris pour sa proie. Surtout pas. Ce serait la pire des mauvaises idées.

J'entends le loup qui rigole; Mon instinct ne se trompe jamais. J'étais bien suivie. Je ne réagis pas au rire. Même s'il veut se montrer terrifiant et intimidant, je ne me laisse pas faire. Je suis peut être une louve, mais je suis forte. Je reste statique, à la recherche du loup caché derrière les divers arbres. Je ne le vois pas. Cet idiot semble bien caché. Et silencieux. A première vue, enfin si on peut vraiment le dire, je dirais que c'est un vagabond. Les loups de ma meute ne sont pas assez stupides pour ma chasser de cette façon. Ils savent que je sens leur regard depuis le temps. Et très peu veulent m'approcher avec Aven à côté. Sauf qu'il est toujours présent, donc personne ne m'approche au sein de la meute. Toujours est-il que je suis sur les terres libres. Je suis à découvert. Et aucune odeur ne trahit le loup quant à sa provenance. Il est malin, mais je le suis bien plus. Je ne suis pas une louve espionne pour rien. Je sais comment observer. Je sais comment ne pas me faire repérer, et je ne commets pas la stupide erreur de fixer sans cesse la personne. Il ne faut pas le faire, surtout quand on n'en connait pas le pouvoir. Ce loup à de la chance que je ne veuille pas envoyer Aven le chercher. Rakuen sait qu'Aven déteste que des intrus m'approchent comme celui-ci le fait. Il me prend sous son aile, à croire que ma mère adoptive lui a fait promettre quelque chose. La connaissant elle est capable de tout pour veiller à ma protection. Elle est même capable de faire jurer un oiseau alors qu'elle n'en comprends même pas le langage. on peut dire qu'elle est une grande folle lorsqu'elle veut atteindre ses objectifs. Je défends tout de suite du regard à Aven de faire quelque chose. Il ne bougera pas d'au dessus de moi, c'est le seul endroit où il ne peut être atteint. Il est perché sur une branche, à l'abri de autres. Et tant que je ne connaitrai pas le pouvoir du loup, il ne bougera pas. Même si je suis en mauvaise posture.

A vos ordres, madame.

Je me retourne doucement pour voir le loup sortir de sa cachette juste derrière moi. En vérité, je me doutais qu'il allait faire ça au lieu de m'affronter de face. Les loups sont cruels, ils essayent de tendre des pièges aux plus forts qu'eux. Mon regard se fait glacial, et je sais que celui d'Aven l'est tout autant. Mes iris doivent pétiller de rage face au comportement de ce loup. Qu'est ce qu'il veut faire ? En tout cas, je ne l'attaquerai pas en premier, je veux d'abord savoir ce qu'il veut me faire. Je ne fuirai pas. Je ne suis pas lâche. Je ne me donnerai pas de raison de le faire. Je me contente de grogner tout en le lâchant pas du regard. Je lui montre les crocs.

- Je peux savoir pourquoi tu me suis ? Comme un débutant d'ailleurs.
 
©️ ASHLING POUR EPICODE




Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
65/100  (65/100)
Loup:
LoupDescription
Âge5 ans et 9 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirPeste Vespérale
PuissancePlume - Argent
Mercenaire - Vagabond
Messages : 45
Feux Follets : 34
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS Mar 6 Nov - 1:55
Hope you get a flat tire, get stranded
Know you're leaving here empty-handed

Je peux savoir pourquoi tu me suis. Si elle savait, si elle savait que même le gris ne savait la raison de cette traque. Il aurait pu lui dire que c’est parce que son odeur était bonne, car sa silhouette était délicieuse ou aussi car l’odeur de sa meute la suivait. Mais ce n’était pas le cas. Loin de là, d’ailleurs. Il se moquait pas mal de la meute à laquelle elle appartenait, ainsi que son corps de belle eden. Oh bien sûr, il ne nierait jamais le fait qu’elle soit belle, mais il s’en moquait parfaitement. Il n’avait jamais été véritablement attiré par les femelles, ni les mâles d’ailleurs. En fait, la sexualité ne l’avait jamais véritablement attiré. Avoir des louveteaux ? Pourquoi ? Pour les élever ensuite ? A quoi bon ? Il savait parfaitement qu’il était condamné, qu’il allait mourir de toute façon, alors ne pas voir ses petits grandir ne serait pas bien intéressant. Car soyons honnêtes, malgré qu’il soit comme il est, il n’accepterait jamais de laisser un louveteau sans père. Ils ne méritaient pas cela. Il pouvait paraître sans coeur, paraître fou, complètement fou, mais il avait eu une belle enfance. Tout du moins c’est ce qui lui semblait, alors il voulait que sa descendance vive la même.

« Peut-être parce que t’es canon qui sait ? » dit-il, en explosant littéralement de rire.

Se moquer des autres ? Son pur bonheur. Il adorait se moquer des autres, que ce soit par pure ironie ou tout simplement par envie. Il ne pouvait les tuer en les défonçant, alors il les provoquait en touchant leur limite. Il jouait avec leurs nerfs, sachant parfaitement ce qui en résulterait. Un jour on le tuerait, il en était sûr, mais il en rigolerait presque. La Mort ne lui faisait par peur, car elle lui tendait les bras à chaque nuit qu’il faisait. Elle lui indiquait un chemin qu’il refusait de suivre pour le moment. Il savait parfaitement qu’elle l’attendait, qu’elle hurlait son nom dans la nuit, mais il était hors de question qu’il accède à sa requête actuellement. Il avait autre chose à faire, il avait une mission à accomplir. Une mission dont il ne savait pas encore exactement les règles, ni même ce qu’elle représentait, mais il était certain qu’elle arriverait bientôt. Malheureusement, il ne se souvenait d’absolument rien depuis son arrivée sur ces terres. Il ne savait même pas d’où il venait, ni même le nom de ses parents, mais il avait ces voix dans sa tête qui lui ordonnait de suivre un chemin. Un chemin qu’il ne connaissait qu’à tâtons. Un chemin qu’il suivait sans réellement comprendre pourquoi. Et pourtant, il était heureux de le suivre.

« Ah au passage, t’as un piaf qui te suit, je sais pas si t’es au courant. » dit-il en levant le nez vers le corbeau qui le fixait.

Bien sûr que le gris savait parfaitement que ce corbeau était lié à la louve. Il l’avait comprit dés qu’il avait rejoint la lupine lorsqu’elle l’avait accueilli. Il pouvait paraître faible physiquement, paraître insolent et agressif mais il était loin d’être con. Et surtout, il l’avait tellement observé durant sa traque qu’il avait fini par comprendre. Comprendre que ce corbeau était le seul ami de la blanche. Comprendre que cette louve était seule, mais surtout qu’elle ne l’avait pas vu arriver. Alors, soit elle était complètement idiote, soit complètement inconsciente. Il pencherait plus pour la seconde option puisqu’elle l’avait traité de débutant. Donc elle savait parfaitement reconnaître un loup qui traque, ainsi qu’un loup qui observe de loin. La louve grognait mais le gris n’avait pas peur, loin de là d’ailleurs. Il riait du danger, il en jouissait presque. Côtoyer la Mort à chaque seconde lui procurer une sensation que même une femelle ne lui offrirait jamais. Finalement, il s’assit. Il n’avait ni la crête, ni même le regard menaçant. Il était simplement rieur. Il profitait du moment présent, en réalité. Il était le maître de la situation, comme d’habitude.
©️ nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 9 mois
SexeFemelle
MeuteKuragari
RangEspion
PouvoirAugure des Ombres
PuissancePhoenix - Cuivre
Delta - Kuragari
Messages : 158
Feux Follets : 80
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS Ven 9 Nov - 17:46
Erkayin & Aven
Nous sommes de la même famille



Je ne veux pas me faire avoir par un mâle. Je sais que les loups des meutes disent très souvent que les femelles sont plus faibles que les mâles, mais cela n'est pas toujours vrai. J'ai très souvent fait a peau de plusieurs mâles, dont celui qui soigne avec le soleil. Il est tellement drôle lui, quand il pleure devant ma personne. Quand il a peur de moi, me suppliant d'arrêter. Je devrais apprendre aux femelles de ne pas se laisser faire face à ceux qui nous croient faibles. Et ce loup là, juste devant moi, me croit faible, j'en suis certaine. Il a le regard du loup chassant sa proie. Traquant sans relâche, jusqu'à ce que la mort s'en suive. La mort n'est que la liberté, elle libère les âmes pourchassées. Nous ne faisons que libérer les proies que nous chassons pour nous nourrir, telle est la vision que l'on peut donner des choses.

Pourtant, je ne le sens pas vraiment avec ce loup. Il me semble étrange. Peut être que c'est dû à son pouvoir. Il est vrai que les pouvoirs peuvent rendre les loups bien plus inquiétants qu'ils ne le sont de base. Les loups peuvent être rendus cruels en un simple mouvement de patte. Des fois, le pouvoir contrôle le loup au lieu de le camoufler. Je connais des cas de loups qui ont du fuir à cause de leur pouvoir, ou alors du se faire tuer. Souvent, je dois les traquer, les trouver alors qu'une sentinelle ou un guerrier me suit pour l'achever lorsque je l'aurais trouvé et aurais établi sa position. Le fait que j'ai Aven avec moi aide énormément dans ces traques, et l'Alpha ne s'en prive pas. Mais il y a un loup que je ne traquerai jamais. Même si on me menace de me bannir si je ne le fais pas, jamais je ne traquerai Nehemiah. Au grand jamais. Il ne mérite pas la mot, alors si des traques sont faites, je ferais tout pour sauver ce pauvre loup devenu vagabond de leur griffes tendues vers lui. Jamais ils ne l'attraperont tant que je serais en vie, impossible. Je le jure de ma vie. Je le protégerai jusqu'à ce que je meurs. Si tout cela est de ma faute, je la réparerai. Je changerai les choses pour le ramener.

« Peut-être parce que t’es canon qui sait ? »

Je claque soudainement les crocs à côté de son oreille. Il n'est pas encore l'heure de lui faire du mal, mais je ne le crois pas. Jamais, au grand jamais, je ne laisserai un loup dire ça de moi. Je manque de lui sauter dessus pour le plaquer au sol et lui faire regretter ses paroles, mais je ne le fais pas. Je me retiens. Je ne dois pas attaquer avant d'avoir véritablement une raison de le faire, c'est ce qu'a toujours dit celle qui s'est occupée de moi. Je plante mes griffes dans le sol pour ne pas bouger d'un poil. Je lutte contre mon besoin de me venger. Je ne lâche tout du moins pas du regard le loup qui se moque ouvertement de moi. Je ne le lâcherai jamais du regard. Pas tant qu'il pourra me sauter dessus pour me tuer sans que j'ai me temps de ne rien faire si je ne suis pas préparée. Je me contente de l'étudier, observant la moindre de ses courbes. Observant ce corps plus trapu que le mien qui pourrait très facilement prendre le dessus si je ne fais pas garde. Je l'observe dans les moindres détails. De la couleur de ses yeux au moindre poil qui est accroché à sa peau.

« Ah au passage, t’as un piaf qui te suit, je sais pas si t’es au courant. »

Aven. Un piaf. Sans un regard, j'intime à Aven de ne rien faire, même si je sais parfaitement qu'il a entendu de sa branche juste au-dessus de moi. Ma posture lui intime l'interdit, il le lui hurle plutôt. Il ne bougera pas tant que je l'aurais décidé et tant qu'il peut être pris pour cible. Après tout, attaquer par derrière est bien plus amusant. Je bats le sol de ma patte, produisant un son lourd qui devrait remettre l'attention du loup sur moi au lieu de sur Aven. Très rapidement, le loup s'assoie. Il ne transpire pas la peur, ni le danger. Enfin, l'agressivité je devrais dire. Ce loup est plus fou qu'autre chose, je n'ai pas à craindre de lui. Pourtant, je reste sur mes gardes. Je ne le lâche pas, meme si je lui réponds d'une voix cassante tout en restant sur mes pattes.

" Qui es-tu ? "

©️ ASHLING POUR EPICODE




Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
65/100  (65/100)
Loup:
LoupDescription
Âge5 ans et 9 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirPeste Vespérale
PuissancePlume - Argent
Mercenaire - Vagabond
Messages : 45
Feux Follets : 34
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS Sam 10 Nov - 2:23
My lovely little girl
I continued the "game", you began to scream...

Qui es-tu ? C’est vrai ça, qui était-il au final ? D’où venait-il ? Que voulait-il ? Qu’observait-il réellement ? A quoi aspirait-il ? Il le savait, tout du moins c’est ce qu’il pensait. Mais je pense que ce loup ne se rend véritablement pas compte de ce qu’il est réellement. Il ne se rend pas compte qu’il est un fou dans un monde d’intelligence, un bouffon dans une cour royale, un pion sur un échiquier. Il ne se rend pas compte qu’il n’est pas indispensable à ce monde. Il se pense intelligent ? Il se pense rationnel ? S’il savait. Il transpire la folie, il pue la cruauté mais surtout il empeste la connerie. S’il sait parler correctement ? Non. S’il sait mettre ses sentiments de côté ? Oui. S’il sait mettre un point final à sa vie ? Évidemment. Etait-il né ainsi ? Je pense, mais il n’en a pas conscience. Il ne connaît rien de son passé. Moi oui. Alors, je vais vous conter un épisode de sa vie que personne ne connaît. Sa naissance. Une naissance triste, une naissance qui n’avait pas lieu d’être. Sa mère ne le voulait pas, elle ne l’a jamais voulu. Mais heureusement pour elle, il eut des frères et sœurs. Elle ne l’a jamais aimé sa mère. C’est sans doute pour cette raison qu’elle l’avait laissé dépérir dés sa naissance. Alors oui, c’est sûrement pour cette raison qu’il est maigre au jour d’aujourd’hui.

« La mort, très chère. J’ai un nom particulier, mais un nom qui ne se prononce qu’une fois dans une vie. » dit-il, presque solennellement. « Et toi ? Qui es-tu ? Le sais-tu au moins une fois ? »

Le loup gris n’était pas quelqu’un qui parlait souvent, mais la plupart du temps c’était pour dire quelque chose d’intelligence et surtout quelque chose de nécessaire. Mais ces phrases étaient-elles nécessaires ? Ce discours était-il intelligent ? Etait-ce une bonne chose de se vanter ? De s’inventer une vie ? Mais surtout un nom ? Je n’en suis pas certaine. La Mort se venge très souvent quand on ose parler en son nom, quand on ose prononcer une identité que l’on a pas. Il avait déjà vu plusieurs loups mourir de la main de cette dernière, des loups qui agonisent car ils avaient osé rire de la Mort. Lui, il n’était pas ainsi. Loin de là, d’ailleurs. Mais ici, il était certain d’avoir dit la vérité. En ayant le pouvoir qu’il avait, n’avait-il pas dit la vérité ? La Mort n’était-elle pas en lui depuis sa naissance ? N’était-il pas sa main depuis qu’il avait vu le jour ? Il en était certain. Il s’était toujours vanté d’avoir été la Mort, il avait souvent parlé de ce nom sans pour autant recevoir des représailles et ça le confortait dans son idée : la Mort l’aidait. Elle l’aimait réellement. La louve claqua des dents face à ses oreilles et le Gris eut un grand sourire moqueur. Beh alors, elle était vexée la gonzesse ? Pauvre chérie. Il avait envie de se taper une barre, mais il ne le ferait pas. Pas toute de suite, ce serait gâché du temps et de la salive.

Un bruit se fit entendre. Alors le gris posa un regard sur la patte arrière de la blanche. Elle la tapait pour récupérer l’attention du mâle. Ce dernier gardait son sourire carnassier, tandis que ses pupilles étaient dilatées. Dilatées comme un fou. Dilatées comme un prédateur qui fixe sa proie. Dilatées comme un bouffon qui se rit de son roi. Beh alors, elle avait peur la gamine ? Elle avait peur qu’il s’attaque à son corbeau ? S’il savait. Il n’en avait que faire de son oiseau. C’était pas intéressant de s’attaquer à un piaf. Ca volait, ça puait et surtout ça hurlait. A quoi bon tuer un oiseau quand on peut avoir un loup ? C’est comme si il voulait tuer un faon alors que la biche était à côté du petit. Ce n’était véritablement pas intéressant. Il avait déjà tuer des sangliers, des biches, des cerfs. Il avait même ramené un coeur de biche à une alpha … Alors s’attaquer à une louve. Non, c’était véritablement plus intéressant. Que ferait-il ? La provoquer ? L’attaquer en premier ? Jouer avec ses nerfs ? S’en aller en rigolant ? Battre l’oiseau ? Lui faire peur ? Toutes ces idées étaient tellement alléchantes qu’il ne savait laquelle choisir. Finalement, une idée lui vint en tête. Une idée qui donnerait un véritable tournant dans sa tête, mais surtout dans la situation, mais il avait hâte de vivre ça. Alors, sans hésiter une seule question, il se leva. Là, il avança vers la louve, approcha sa gueule pestilentielle de son oreille.

« Beh alors chérie … Je t’énerve peut-être ? On ne t’a jamais dit qu’il fallait être aimable avec les inconnus ? Surtout pour les recruter ? » murmura-t-il.

Et là, il fit ce que personne n’oserait sans doute faire. Il passa sa langue, perversement, sur l’oreille de la louve. Il se recula en rigolant, avec une folie passant sa gueule. Il savait parfaitement qu’elle appartenait à une meute, c’était évident. Elle puait un clan. Elle puait la famille soudée. Il finit par s’asseoir et lui adresser un sourire carnassier, empli d’une folie propre à lui-même.
©️ nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 9 mois
SexeFemelle
MeuteKuragari
RangEspion
PouvoirAugure des Ombres
PuissancePhoenix - Cuivre
Delta - Kuragari
Messages : 158
Feux Follets : 80
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS Sam 10 Nov - 17:10
Erkayin & Aven
Nous sommes de la même famille



Je n'aime pas ma voix cassante, mais en même temps, je déteste plus que tout qu'on se fiche de moi en ne répondant pas à mes questions. Surtout quand celles-ci sont légitimes. Je ne lache donc pas le loup du regard. En fait, je crois que je le prie de me répondre, comme je le voudrais. Des fois je ne comprends pas les loups qui font attendre les autres alors que tout pourrait être si rapide. S'ils répondaient tout de suite, ils pourraient partir plus vite, de l'endroit ou de ce monde. Je ne comprends pas non plus le fait de mentir. La vérité est bien plus amusante. Surtout que les mensonges peuvent si facilement être retournés contre soi. Le monde devrait être plus simple, et pour le mal et pour le bien. Le bien est si fragile. Si cassable. Une brindille que l'on peut écraser sans aucun mal. Si je devais me mettre dans une catégorie, je dirais que je suis une louve méchante et sans âme. Je n'existe pas à tuer ou alors à briser les os des loups pour qu'ils me disent la vérité. Je ne suis pas gentille. Aucunement. Je pourrais si facilement mettre des loups morts sur ma liste. Je pourrais si simplement les tuer pour les rendre à Rakuen sous état de cadavre. Pourtant je dois le protéger. Je dois protéger Aven, et je sais que s'il m'arrive le moindre mal il pourrait surgir de nulle part pour me sauver. Sauf qu'il est faible. Il est si facilement cassable. Il n'aime pas faire le bien, il aime sentir le sang des autres sur sa langue, comme moi, mais il peut être si facilement brisé à cause de sa condition d'oiseau. Un oiseau au plumage aussi noir que le monde pourrait être si le mal prenait le contrôle. Il est vulnérable au oindre coup de crocs, ce qui me tuera en même temps que lui. Ma condition de loup ne peut pas nous sauver tous les deux de la mort.

- La mort, très chère. J’ai un nom particulier, mais un nom qui ne se prononce qu’une fois dans une vie. Et toi ? Qui es-tu ? Le sais-tu au moins une fois ?

J'ai envie de rire. J'ai envie de rire avec une puissance inimaginable. Si ben qu'un ricanement m'échappe avant de se transformer en le même rire fou que le loup auparavant. Qui est assez stupide pour se nommer comme la mort qui dirige les cieux ? Mon rire redouble, si bien qu'on aurait dit que la folie avait pris part de mon corps. Je retourne rapidement mon sérieux, avant de laisser mes yeux se poser dans le regard fou du loup adverse. Mon rire n'est plus qu'un écho dans la forêt qui nous entoure, protectrice de la vue des autres. Je vois le loup qui se rapproche de moi avant une lueur de défis dans le regard. Je gronde violemment en une menace pure. S'il ose faire quoi que ce soit, je jure que je lui fais beaucoup de mal. Et cette fois-ci je ne referais pas la même erreur qu'avec l'autre vagabond, ce ne sera pas Aven qui attaquera, mais moi, et moi seule.

Beh alors chérie … Je t’énerve peut-être ? On ne t’a jamais dit qu’il fallait être aimable avec les inconnus ? Surtout pour les recruter ?

Je sens son souffle dégueulasse sur mon oreille. J'ai envie de me retourner pour lui mordre brutalement le museau, mais je ne le fais pas. Attends le bon moment, il n'est pas encore venu. Et niveau amabilité avec les inconnus, je ne la donne qu'à ceux qui la mérite. Il ne fait certainement pas partie de ceux là. Je sens soudainement la langue du loup s'abattre sur mon oreille, avant de s'éloigner de quelques pas, un rire sortant de la gorge. Je vois rouge. Vraiment rouge. Je sais qu'Aven ressent la même chose. Nos deux colères, nos deux haines se partagent dans mon crops, se renforçant l'une et l'autre. Sauf qu'Aven ne bougera pas, contrairement à moi.

Avec un cri de haine pure, je m'élance vers le loup. Mes crocs s'abattent d'un seul coup sur la gorge du pauvre loup que j'ai à ma merci. Je serre de toutes mes forces avant d'arracher un morceau de sa chair, le recrachant sans attendre. Si je remords, je suis certaine d'emporter sa vie. Je me recule d'un bond pour me mettre à l'écart, et surtout à une bonne distance de ses crocs. J'ai fait une attaque rapide, mais cela soulage un peu cette violente haine qui jahissait en moi.    
©️ ASHLING POUR EPICODE




Revenir en haut Aller en bas
PNJ - Esprit
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
ÂgeInconnu
SexeInconnu
MeutePNJ
RangEsprit
Pouvoir//
PuissanceInfinie - Illimitée
PNJ - Esprit
Messages : 1762
Feux Follets : 2640
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS Sam 10 Nov - 17:10
Le membre 'Erkayin' a effectué l'action suivante : Allégeance au Rakuen


'Dé de Combat' :


PNJ - NE PAS MP

Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
65/100  (65/100)
Loup:
LoupDescription
Âge5 ans et 9 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirPeste Vespérale
PuissancePlume - Argent
Mercenaire - Vagabond
Messages : 45
Feux Follets : 34
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS Dim 11 Nov - 3:24
I'm friend with the monster that's under my bed
Get along with the voices inside of my head

Corpus était peut-être fou mais il n’était pas menteur. Il n’avait jamais été menteur en réalité. Ne dit-on pas que les fous parlent d’une vérité qu’ils pensent réelle ? Ne dit-on pas qu’ils se sentent réellement la parole de Dieu ? Ou alors qu’ils ont la science infuse ? Selon lui, Corpus est réellement la Mort. Bien sûr, il n’est pas l’entité que tout le monde pense, c’est évident, mais il est son plus fidèle serviteur. Les serviteurs portent souvent le nom de leur maître, pour n’avoir aucune identité, alors oui il portera son nom. Il le portera toute sa vie, jusqu’à ce que la Mort, la vraie, décide de lui reprendre son identité, décide de lui rendre sa véritable personnalité. De base, il aimait prononcer son véritable nom. Dire qui il est. Mais au jour d’aujourd’hui, il le refusait. Tout simplement car cette louve ne le mérite pas, elle ne mérite pas de savoir son prénom ni même son histoire. Corpus. C’est un nom tellement simple, beaucoup trop simple pour aujourd’hui. Deal. L’autre composition. Mais une composition qui n’avait rien à faire là selon lui. Alors, non, il était hors de question qu’elle sache la vérité. Surtout qu’elle appartenait à une meute, alors ce serait dommage de dire son prénom trop rapidement, facilement.

Un ricanement se fit entendre. Elle se moquait de lui, ouvertement. Il aurait pu facilement perdre patience, grogner et la mordre, mais il ne le ferait pas. Ce n’était pas à lui d’attaquer en premier, oh non. Ce serait bien trop facile, mais surtout beaucoup moins amusant pour lui. Il était celui qu’on mordait, qu’on mettait à terre et qu’on piétinait sans vergogne. Il aurait pu détester cela, si il n’était pas doté de la bénédiction de ses voix. Elles le protégeaient et le protégeraient sans doute toute sa vie. Mais que disaient-elles ? Que prononçaient-elles ? Et surtout, que lui ordonnaient-elles ? Il ne comprenait pas encore totalement. Ou tout du moins, il arrive à les comprendre seulement lorsqu’il dort. Cependant, comme n’importe quel être vivant, il ne se souvient pas bien des rêves qu’il a pu faire durant son sommeil. Le gris se souvenait surtout d’un seul : le premier qu’il avait fait. Le premier qui lui avait fait découvrir son pouvoir. Il avait rêvé d’un loup à la carrure assez imposante, il se souvenait le provoquer, mais surtout attendre son attaque. Heureusement pour le vagabond, elle vint rapidement. Le loup inconnu se jeta sur lui, les crocs en avant et Corpus lui tendit son épaule. Ce dernier, trop imbu de sa rage, se jeta sur cette dernière. Il mordit, le sang coula. Quelques minutes plus tard, le voilà qui couinait, des ganglions apparaissant et ses pattes le lâchant. Corpus comprit. Deal aima.

Sa langue retourna dans sa gueule tandis qu’il fixait la louve, attendant patiemment sa réaction. Attaquerait-elle ? N’attaquerait-elle pas ? Et elle attaqua. Elle se jeta sur lui, comme le loup dans ses rêves, et lui arracha un bout de chair. Bien sûr, le loup couina de douleur, mais sa motivation n’en prit aucun coup. Loin de là, elle était remontée d’un cran. Il voyait déjà son sang se déverser dans la gorge de la louve, même si elle n’avait pas gardé bien longtemps sa chair dans sa gueule et sentit ce propre liquide glisser sur son jabot. Elle était tombée dans son panneau. Comme une bleue. Un grand sourire sadique naquit sur ses lèvres, tandis qu’il s’assit. Il souffrait le martyre, était à deux pattes de tomber dans les vapes mais il se retenait pour voir sa haine naître dans les entrailles de son adversaire. Si elle savait. Si elle savait qu’elle venait de se contaminer sans même réellement le savoir. Lui, il le savait, parfaitement. Dans quelques minutes, la louve sentira ses pattes la lâcher, sa gorge la gratter, sa gorge la brûler et une sombre fièvre la prendre. Bien sûr, sa maladie ne tiendra pas bien longtemps, il le savait mais elle sera assez fulgurante pour la faire flipper, pour lui faire penser qu’elle allait mourir.

« Je m’appelle Corpus Deal. Souviens-t-en et dis-le à ta meute. Bientôt ils me connaîtront aussi. » dit-il en attendant la réaction de la louve et surtout de voir la peur dans son regard.
©️ nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
PNJ - Esprit
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
ÂgeInconnu
SexeInconnu
MeutePNJ
RangEsprit
Pouvoir//
PuissanceInfinie - Illimitée
PNJ - Esprit
Messages : 1762
Feux Follets : 2640
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS Dim 11 Nov - 3:24
Le membre 'Corpus Deal' a effectué l'action suivante : Allégeance au Rakuen


'Dé de Pouvoir' :


PNJ - NE PAS MP

Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 9 mois
SexeFemelle
MeuteKuragari
RangEspion
PouvoirAugure des Ombres
PuissancePhoenix - Cuivre
Delta - Kuragari
Messages : 158
Feux Follets : 80
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS Lun 19 Nov - 21:43
Erkayin & Aven
Nous sommes de la même famille



Pourtant, cette haine est toujours présente, prête à me ronger de tous les coins. Elle est là, dans mes veines, à circuler avec e sang qui me donne vie. Cette haine fait partie de moi depuis que je suis avec ce loup. Depuis qu'il me traque comme si j'étais une débutante. Depuis le tout début. J'ai envie de rire. De ricaner. De devenir folle. De paraitre comme un monstre que je ne contrôlerai pas, alors que je contrôle tout. Tout dans ce monde est à ma merci. Je suis partout, et tout est sous ma patte. Je fais ce que je veux, je sais ce qu'il se passera ensuite. Je sens le regard d'Aven sur mon pelage. Un regard heureux. Un regard puissant. Il veille. il me protège. Il se méfie.

Je secoue la tête. Il se méfie. Aven ne se méfit jamais pour rien. Aurait-il senti quelque chose qui m'a échappé ? Après tout, j'y suis allée bien trop vite. Je n'ai pas réfléchi. Je ne réfléchi jamais lorsque je suis en colère, or je n'ai jamais eu de colère aussi violente depuis un bon moment. Je ne peux pas me contrôler, je deviens le monstre que je veux être, pour me monter plus violente et plus forte. Je deviens celui que je ne veux pas être. Je grogne sous le coup de la colère. Je crois que je suis tombée dans un piège. Maintenant que je remonte toute la durée de cette rencontre dans ma tête, je vois bien une chose. Ce loup voulait que je l'attaque. Pourquoi ? Pour qu'il meurt sous ma patte ? Il aurait pu me le dire, je l'aurai fait sans pitié. Je pouvais le délivrer s'il le voulait tant. Je ne suis pas un monstre, quand il s'agit de répondre à une demande. Non, ce ne peut pas être ça, Aven ne serait pas aussi méfiant. Il a le don de mieux observer. Il se contente souvent d'observer des hauteurs, il a du voir quelque chose…

Je m’appelle Corpus Deal. Souviens-t-en et dis-le à ta meute. Bientôt ils me connaîtront aussi.


Mes pattes lâchent soudainement, sans que je puisse comprendre un autre traitre mot de ce que raconte ce loup. Je ne sens plus le sol sous moi alors que mon ventre s'y cogne fortement. Je sens une vive brulure dans ma gorge, accompagnant mes lentes respirations. J'ai envie de lui hurler d'arrêter, mais je ne peux rien faire. Non loin, j'entends Aven qui tombe de son arbre sous le coup de la douleur, à la portée de la moindre attaque de ce loup. J'espère qu'il n'a pas entendu la chute de mon frère. Je l'entends battre de ses ailes alors que je sens le froid autour de moi. Je lève difficilement la tête vers le loup, comme pour le supplier. Je n'ai pas peur pour moi, j'ai peur pour Aven.
©️ ASHLING POUR EPICODE




Revenir en haut Aller en bas
Mercenaire - Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
65/100  (65/100)
Loup:
LoupDescription
Âge5 ans et 9 mois
SexeMâle
MeuteVagabond
RangMercenaire
PouvoirPeste Vespérale
PuissancePlume - Argent
Mercenaire - Vagabond
Messages : 45
Feux Follets : 34
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS Mar 20 Nov - 18:59
Wanna feel one last time
Take my pain away

Elle était là, couchée de tout son long sur le sol, à sa merci tandis que le Fou rigolait à gorge déployée. Il l’avait prévenu pourtant. Pas forcément de vive voix, mais il avait fait en sorte d’émettre tous les indicatifs. Ne s’est-elle pas posée de questions lorsqu’il n’a pas riposté ? Ne s’est-elle pas demandée pourquoi il se laissait si facilement faire ? Pourquoi il provoquait si facilement ? Mais surtout pourquoi il ne l’avait pas mordu en retour lorsqu’elle lui avait arraché un bout de chair ? Elle aurait du se demander pourtant. Elle aurait du se poser la question. Lui-même, malgré qu’il en soit le précurseur, si ça lui était arrivé, il se serait sincèrement posé une question. Imaginez, un loup qui s’approche de vous, qui vous provoque sans raison et qui vous tend sa gorge, vous réagiriez comment ? Vous vous demanderez s’il était suicidaire ? S’il avait une maladie ? Ou là, présentement, un pouvoir en rapport avec une maladie, n’est-ce pas ? Alors pourquoi avoir agi de cette façon ? Pourquoi s’être précipitée si facilement dans la gueule du loup ? Est-elle si débile que cela ? Est-elle si inconsciente ? Il ne le saura sans doute jamais. Il saura en tout surtout qu’elle est sa première victime et pas la dernière sans doute.

Un regard vers l’arrière et il distingua un corbeau qui tomba sur le sol. Un fin sourire, carnassier, naquit sur ses lèvres. Il avait donc raison, en réalité. Il avait superbement bien deviné. Ce corbeau était, effectivement, lié à cette louve. Tant mieux, ainsi il devine parfaitement le point faible de cette dernière. Si il s’attaque à la louve, le corbeau meurt et ainsi de suite. C’était juste parfait. Une idée lui vint en tête. Que ferait-elle s’il utilisait la torture ? Car avouons-le, Corpus est fou mais il est loin d’être débile. Il sait parfaitement utiliser son pouvoir, ainsi que sa méchanceté et son sadisme. Il se souvenait parfaitement d’un jour où il avait utilisé son sadisme. Il n’avait pas eu besoin d’utiliser son pouvoir, puisque sa violence avait été suffisante ce jour-là. En effet, il avait rencontré un jeune louveteau. Un louveteau complètement abruti et naïf. Il l’avait fait marcher des heures pour lui montrer un endroit qu’il qualifiait de beau, mais s’il savait. Ils avaient fini par arriver près d’une falaise. Corpus lui avait expliqué de regarder vers le bas car le paysage était beau. Cet abruti l’avait fait. Alors, il l’avait poussé. Le louveteau était tombé, se cognant la tête et se cassant le bassin. Il avait pleuré, implorant de l’aide. Corpus l’avait attrapé, lui faisant croire qu’il l’aiderait et finalement il l’avait lâché, riant. Oui il était fou et il l’assumait pleinement. On était tous différents.

« Alors comme ça ce corbeau est à toi ? Il est ton pouvoir ? Intéressant. » dit-il en marchant calmement mais sournoisement vers le piaf.

Un petit ricanement sortit de ses lèvres tandis qu’il s’approchait du corbeau. Il était inconscient. La louve non, en même temps vu le gabarit c’était pas étonnant. Plus l’animal est petit, plus il tombe facilement dans les vappes. Avec délicatesse, il prit les ailes de l’animal et vint le déposer devant la face de la louve. Là, il le griffa avec sa patte au niveau de l’aile en murmurant de fausses excuses. Il s’en moquait parfaitement de lui faire du mal. Il s’en moquait parfaitement de faire souffrir les autres. Finalement, il se décala légèrement et fit le tour entier de la louve. Ses pattes étaient faibles et tremblaient. Des petites boules étaient présentes sous sa gorge, des ganglions et ses yeux paraissaient vitreux du à la fièvre. Il avait donc réussi. Il l’avait contaminé. Bien sûr, ça ne durerait pas longtemps mais assez pour qu’elle panique, pour qu’elle comprenne qu’il n’était pas totalement innocent. Il n’était pas inoffensif. Enfin, il approcha sa langue de son oreille et la passa vicieusement pour se reculer.

« Avant de t’attaquer à des cons comme moi, pose-toi des questions. Sinon tu risques de perdre ton piaf. Mais crois-moi la prochaine fois, tu mourras au pied de ton alpha et je rigolerai face à ton cadavre. » murmura-t-il. Ensuite, il tourna le dos et déguerpit dans les buissons en couinant, du à la douleur. Il fallait qu’il se soigne. Mais il la laisserait seule, pour qu’elle comprenne.
©️ nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
PNJ - Esprit
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
ÂgeInconnu
SexeInconnu
MeutePNJ
RangEsprit
Pouvoir//
PuissanceInfinie - Illimitée
PNJ - Esprit
Messages : 1762
Feux Follets : 2640
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS Mar 20 Nov - 18:59
Le membre 'Corpus Deal' a effectué l'action suivante : Allégeance au Rakuen


'Dé de Combat' :


PNJ - NE PAS MP

Revenir en haut Aller en bas
Delta - Kuragari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge4 ans et 9 mois
SexeFemelle
MeuteKuragari
RangEspion
PouvoirAugure des Ombres
PuissancePhoenix - Cuivre
Delta - Kuragari
Messages : 158
Feux Follets : 80
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS Jeu 22 Nov - 12:50
Erkayin & Aven
Nous sommes de la même famille


Je laisse ma tête retomber sur le sol, je n'ai même plus la force de la porter. Elle se fait bien trop lourde et ma respiration devenue sifflante n'aide en rien. Je ne peux pas protéger Aven dans ce cas-là, et je ne pense pas qu'il puisse le faire pour lui. Il doit être dans le même état que moi. Quelle idée de se laisser aller à la haine ? Ce n'est pas la première fois en plus, Aven a déjà pris énormément à cause d'elle, et là, il va tout autant prendre, si ce n'est plus.Il est déjà affaibli par mon état, est-ce qu'il pourra survivre ? Peut être que cette erreur nous causera la mort, peut être que nous sommes destinés à mourir sur cette terre, souffrant le martyr. Nous ne pouvons plus rien faire, nous sommes totalement démunis. Je n'entends plus rien, la fièvre monte de trop. Je me contente de regarder le sol qui disparaît dans des couleurs floues. Les oiseaux ne chantent plus. Je vois une forme noire, je vois une autre forme. Je vois un mouvement. C'est à peine si je sens cette nouvelle douleur. Je sens les larmes couler, je sens tant de choses qui sont pourtant loin. Je suis démunie, et tel sera mon lieu de mort.  
©️ ASHLING POUR EPICODE




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: En route ! FEAT CORPUS
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Un nouveau compagnon de route
» Sur la route des caravanes
» "La Route Perdue"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryûtora :: RP-
Sauter vers: