lienlien
Navigation
Rp's libres
Rencontrer la meute [ft. Kuragari] (par Wistala)

Une petite marche dans le désert quoi de mieux pour se refaire une santé [ft. All] (par Léatrice)

L'aurore boréale [ft. All] (par Vénus)

Cueillette hivernale [ft. Kuragari] (par Zenaïs)

Marche tranquille [ft. All] (par Zaliha)

Qui je peux embêter moi ? [ft. Kuragari] (par Yrkasi)

L'eclipse [ft. Hikari] (par Chenoa)

Hunter game [ft. All] (par Corpus)

Seul sans vraiment l'être [ft. All] (par Nehëmah)





 

Je veux te revoir /// MEERLY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Zeta - Hikari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge11 mois
SexeFemelle
MeuteHikari
RangZeta
PouvoirFatalité du Temps
PuissanceAile - Granite
Zeta - Hikari
Messages : 79
Feux Follets : 32
MessageSujet: Je veux te revoir /// MEERLY Dim 21 Oct - 22:58
Sitaël
T'aimes les papillons toi ?



J'ai envie de revoir la louve blanche muette. Elle était gentille avec moi, et les adultes de la meute m'ignorent plus qu'autre chose. Peut être qu'elle pourrait m'apprendre quelque chose ? Même si elle ne peut pas parler, la dernière fois je la comprenais ! Elle pourrait me faire progresser sur mon entrainement de chasseuse je pense. Elle était forte la dernière fois ! Elle savait tant de chose que je ne sais pas moi-même ! De toute façon, j'ai envie d'apprendre encore et encore. J'adore ça ! Je veux tout connaitre sur le bout des griffes ! Peut être que je deviendrai une sage comme ça qui sait ? Peut être que les adultes viendront me parler pour savoir ! Je servirai à quelque chose ! Je suis sûre que cela plairait à Shlava ! Je pourrais lui ramener des plantes si la louve sait quelles sont celles qui font des trucs sympas ! Là, il sera fier ! C'est certain ! Sa petite soeur, une chasseuse qui connait les plantes, quoi de mieux ? Faudrait que je lui demande alors même que j'apprends la chasse ! La meute pourra être fière de moi, et maman le sera aussi ! Quoi de mieux que d'avoir une mère fière de soi ?

Je sors du camp et me dirige dans la même direction que la dernière fois. Je me déplace en des sauts gaiement. La dernière fois que je l'ai vue c'était à la frontière, là où les vagabonds peuvent se balader, peut être qu'elle y sera encore ? Je marche d'un pas plus rapide. Je veux vraiment la voir et lui demander de m'apprendre. Elle est comme une mère pour moi en fait. Enfin je la vois comme ça. Une mère. Je frissonne en pensant à ça. Et si elle avait été ma mère ?

J'arrive rapidement à la frontière. Je jète un premier coup d'oeil pour ne voir personne dans les environs. La femelle n'est pas là, elle est sûrement partie depuis le temps... Je vais devoir rentrer au camp, mais avant je veux juste vérifier qu'elle n'est vraiment pas là.

- Louve muette ? Est-ce que tu es là ?
©️ ASHLING POUR EPICODE



Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 8 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissanceAile - Opale
Vagabond
Messages : 122
Feux Follets : 40
MessageSujet: Re: Je veux te revoir /// MEERLY Jeu 25 Oct - 23:10
I wanna feel the way that we did that summer night
Drunk on a feeling, alone with the stars in the sky

Depuis quelques mois, la petite Précieuse se rendait compte qu’elle changeait radicalement. Elle avait le sentiment d’avoir grandit sans même l’avoir imaginé. Son poil de bébé avait disparu depuis un petit moment, certes, mais son mental de gamine, lui, s’était évaporé petit à petit. Elle avait l’impression de découvrir un monde qu’elle ne connaissait que trop bien. Comme si ses yeux s’ouvraient une seconde fois sur un paysage qu’elle connaissait pourtant. Plus le temps passait, plus elle voyait le Soleil briller davantage. Plus elle tentait de connaître davantage le monde, plus ses émotions devenaient méconnaissables. En vérité, elle avait l’impression de ne plus être la même. D’être quelqu’un de complètement différent. Plus elle voyait les lunes se coucher, plus elle découvrait des choses sur elle qu’elle ne connaissait pas. Des choses qui lui faisait peur, des choses qui la terrifiait petit à petit, mais surtout des choses qui lui faisait appréhender l’avenir. Le pire dans tout ça, c’est qu’elle faisait de plus en plus de cauchemars. Des cauchemars qui vous hantent même durant votre réveil. Des cauchemars qui vous tuent à chaque minute de notre vie. Mais surtout des cauchemars qui l’empêchait de dormir, de fermer les yeux, de vivre tout simplement.

Elle ne comprenait même pas pourquoi elle faisait tellement de cauchemars. Elle n’avait pas vécu de choses particulièrement traumatisantes pourtant. Elle n’avait pas vu de meurtres, ni même de tuerie. Mais ses cauchemars étaient presque aussi réels qu’était sa vie. Elle se souvenait surtout de l’un d’eux, le plus terrible, le plus vrai et le plus terrifiant selon elle. La petite précieuse se promenait tranquillement dans une clairière, à la poursuite d’un lapin. Elle ne voulait pas le tuer, elle voulait simplement l’observer. Elle adorait observer les petits animaux. Oh bien sûr, ils avaient peur d’elle, puisqu’elle était un prédateur et ça l’attristait, mais aujourd’hui il ne le voyait pas. Elle était cachée derrière un arbre, un petit sourire aux lèvres, et le vent face à elle, évitant que son odeur soit sentie. Soudain, un grand loup noir apparut dans son champ de vision, il était tapi dans les hautes herbes et se léchait les babines à la vue du petit animal. Elle voulut hurler au lapin de fuir, mais évidemment ses cordes vocales étaient brisées. Plus le loup s’approchait de l’animal, plus la louve tentait d’hurler. Et brutalement, le loup sauta sur sa proie, l’égorgeant devant les yeux de la louve blanche. Elle voulut hurler mais rien à faire. Et là, le loup planta ses yeux dans les siens, roses, et elle crut qu’il l’a tuait sur place. Au moment, où il prit son élan pour venir la tuer, elle voulut hurler et heureusement, ses yeux s’ouvrirent et elle se réveilla. Le cauchemar était terminé.

Elle ne comprenait pas. Elle avait le sentiment de connaître ce loup noir et pourtant, elle savait qu’elle n’avait jamais vu ce regard rose. Vous avez déjà connu ça, vous ? Le fait de croire connaître quelqu’un, d’avoir vécu déjà une scène et pourtant, vous êtes sûrs d’avoir rêvé ? Et bien, c’est exactement ce qu’elle vivait actuellement. Plus les nuits passaient, plus elle voyait ce loup noir dans ses cauchemars. Elle avait l’impression que quelque chose les reliait, et c’est ça qui la terrifiait le plus. Soudain, une voix se fit entendre. La louve, qui marchait sans s’en rendre véritablement compte, s’arrêta immédiatement et observa autour d’elle. Elle était revenue sur les terres où elle avait rencontré une petite louve adorable. Alors, elle leva le museau en l’air, écouta et comprit que la petite louve était revenue. Et de plus, elle l’appelait. Alors, sans hésiter une seule seconde, la petite précieuse se remit en marche, poussa les fougères qui la séparaient de la petite. Ceci fait, elle vint s’asseoir en face d’elle en lui adressant un tendre sourire, ainsi qu’un regard emplit d’un amour maternel. Elle était la fille qu’elle n’avait jamais eu. Ou la petite sœur qu’elle n’avait jamais connu.
©️ nightgaunt



Revenir en haut Aller en bas
Zeta - Hikari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge11 mois
SexeFemelle
MeuteHikari
RangZeta
PouvoirFatalité du Temps
PuissanceAile - Granite
Zeta - Hikari
Messages : 79
Feux Follets : 32
MessageSujet: Re: Je veux te revoir /// MEERLY Ven 26 Oct - 22:40
Sitaël
T'aimes les papillons toi ?



Je crois que j'ai trop d'espoir. C'est souvent ce que me dit Shlava d'ailleurs. L'espoir devrait moins me porter, je devrais vivre avec des certitudes, ou alors attendre que le destin me tombe dessus. Mais moi je m'en fiche ! j'ai l'espoir de retrouver mes parents et de revoir cette louve muette toute blanche ! Enfin, j'ai surtout l'espoir que mes parents soient toujours en vie. Ce n'est pas facile la vie toute seule ! Avec eux peut être que je me sentirai pas toute seule… Enfin, il faut déjà que j'arrive à sortir du territoire, mais je ne pense pas que Maman le veuille. Elle a déjà du mal avec le fait que je me ballade dans le territoire toute seule ! Pour elle je devrais rester sagement dans vers la cascade de cristal. mais j'en ai marre de cet endroit moi ! Je veux pouvoir vivre comme je l'entends ! Maman, ce n'est pas que je ne t'aime pas, au contraire je t'adore, mais je veux vivre en paix si c'est possible. Elle laisse bien Shlava se balader tout seul ! Oui, je sais Astrale ce que tu vas me dire si tu étais là. Shlava est un adulte guérisseur, il peut se défendre tout seul. Je veux savoir me battre et me défendre moi ! Mais personne ne semble là pour le faire. Personne ne veut m'apprendre. Donc j'apprendrais toute seule ! Et je le ferais en sortant ! De toute façon c'est trop tard, je suis déjà dehors, et personne ne me fera rentrer sans que je l'ai décidé ! Je suis grande ! J'ai bientôt dix mois, c'est énorme ! Alors aillez un peu de respect pour moi, et laissez moi me débrouiller toute seule dans le territoire ! Soyez contents, je ne sors pas de la protection qu'offre le territoire ! Je le pourrais hein… Non en fait l'extérieur fait peur. Et je ne veux pas trop désobéir à Maman. Elle ne mérite pas ça. Elle mérite d'avoir la conscience tranquille quant au sujet de sa petite fille adoptive. Je suis gentille après tout ! Je ne veux pas avoir des travaux forcés, c'est pas gentil !

Je ne sais pas si je dois partir. La louve blanche ne semble pas être là. Je sens une larme menacer de couler. Je ne la reverrais jamais, j'en étais sûre. C'était trop irréaliste pour que ça se réalise. Il faut que j'arrête de rêver et d'espérer, ce n'est pas du tout pour moi. C'est pour cette raison que Shlava me dit de laisser faire le destin. Il sait que je suis très émotive, et il sait que si j'espère de trop ça va me détruire. Il a raison, et je le savais aussi. Pourtant, je ne peux pas m'en empêcher. Espérer c'est ma vie. La seule chose dont je sais que c'est réel. Ma famille n'est pas réelle. Ma vie dans la meute n'est peut être pas ma vie d'origine. Je ne sais rien, mais je sais que je peux espérer et que cela peut me détruire. Je suis fragile. Maman le sait et c'est peut être pour cette raison que je ne peux pas sortir. Enfin qu'elle ne le veut pas. Elle ne veut peut être pas me perdre. Je n'en sais rien. Je ne sais même pas si elle me voit comme sa fille. Elle est si différente avec Shlava et Henael ! Sans parler des louveteaux. Je ne peux pas lui en vouloir, elle n'est que ma mère adoptive et je pense que c'ets plutôt un fardeau que de devoir m'élever. Elle est courageuse ma mère, mais cela ne suffit pas pour aimer. Je le sais. Je la vois comme une mère, mais je sais parfaitement que nous n'avons aucun lien de sang.

Je vois du mouvement. Les fougères elles bougent. Et ce n'est pas un petit animal. C'est un truc de la taille d'un loup. C'est peut être un loup. C'est finit. J'ai fait une erreur. Crier n'a que donné ma position à des tueurs. Maman je suis désolée. Si j'arrive à fuir, je te promets que je ne recommencerai pas. Mais je ne pense pas que ça arrivera. Je ne suis pas rapide. Je ne vois pas le pelage de l'animal. Je ne sais pas qui c'est. Je ne sais pas si je dois fuir. Je veux juste savoir si c'ets un ennemi, et après je fuis, promis. Enfin si c'en est un. Pitié que ça n'en soit pas un. Je devrais fuir. Non je veux savoir qui c'est. Allez. Un pelage blanc. Mais attendez, ce n'est pas le seul loup à être blanc. Je devrais fuir. Non. Il est trop tard…

Un pelage blanc. Des yeux clairs. Une louve. C'est elle ! C'est la louve blanche muette ! Elle m'a entendue ! Elle était là ! Mon soulagement doit se lire sur mes traits. Je la vois me sourire tendrement et m'observer d'un regard protecteur. Elle est mon amie, je le sais. Elle est… Je ne sais pas ce qu'elle est pour moi. Elle est plus vieille que moi… On peut avoir deux mères ? Ah, mais c'est déjà le cas… Alors trois ? Oh au pire je m'en fiche.

Sans un mot, enfin pas encore, je me mets à courir dans sa direction. Je traverse la petite distance qui nous sépare en de petites foulées rapides. Elle est loin ! Encore un peu… Je bondis sans prévenir pour rencontrer son poitrail, sans lui faire mal, enfin je crois. Ma tête vient plonger dans son pelage blanc alors que ma voix devenue aiguë résonne.

- Tu es venue ! Tu étais encore là !

 
©️ ASHLING POUR EPICODE



Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 8 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissanceAile - Opale
Vagabond
Messages : 122
Feux Follets : 40
MessageSujet: Re: Je veux te revoir /// MEERLY Lun 29 Oct - 14:39
Regarde comme ta fille est faite, maman
J'trouve pas d'sens à ma quête maman

En fait, cette loupiotte lui rappelait tellement de souvenirs, et en même temps elle l’enviait sans réellement le comprendre. Elle lui rappelait des souvenirs de son enfance, des souvenirs qui ne venaient qu’en bride dans son esprit. Elle revoyait son exploration du monde, seule sans personne à ses côtés. Elle repensait à ses premières nuits sur Terre. Elle pensait pouvoir survivre, pouvoir imaginer des choses qui se réaliseraient. Malheureusement, c’était tout le contraire. Elle était seule depuis pas mal de temps maintenant et elle se rendait compte qu’elle ne comprenait plus du tout le monde qui l’entourait. Elle n’arrivait même plus à comprendre le langage de ses semblables. Elle ne savait comment réagir à leurs côtés, comment pouvoir leur communiquer sa détresse. Bien sûr, les yeux sont le miroir de l’âme comme on dit si bien, mais ils demeurent tout de même impénétrables quand on ne connaît pas la personne. Alors oui, on pouvait lire en elle comme un livre ouvert, mais pour cela, il fallait que la page soit tournée. Oui, on comprenait facilement ses émotions grâce à son regard bleu, mais non, elle ne laisserait plus personne entrer en elle. Trop de loups avaient abusé d’elle. Trop d’âmes impures étaient venues souiller la sienne.

C’est pourquoi elle enviait cette jeune louve. C’est pourquoi elle avait envie d’avoir sa vie, mais elle n’en ferait rien. Elle était bien trop gentille pour cela, la petite perle blanche. Elle l’enviait car elle semblait heureuse, elle semblait entourée mais surtout aimée. Comment le savait-elle ? Ca se devinait. A sa corpulence, à son regard pétillant, mais surtout à sa témérité. Une loupiotte abandonnée, comme elle auparavant, ne courait pas ainsi, mais surtout ne vagabondait pas dans la Nature comme elle le faisait. Quand elle avait été abandonné, elle s’était retrouvée seule, sans repères mais surtout sans personne qui la conseillerait. Alors, elle était devenue timide avec le monde qui l’entourait, elle était devenue complètement apeurée. Elle n’osait plus sortir seule. Elle n’osait même plus regarder le ciel seule. Elle avait bien trop peur que ce dernier lui tombe sur la tête sans qu’elle ne s’en aperçoive. Et surtout, elle était maigrichonne. Pire encore, on voyait sa peau sur ses os. On devinait facilement qu’elle ne mangeait pas à sa guise, pire qu’elle ne mangeait pas tout court. Cette loupiotte brune, face à elle, était complètement différente. Elle avait le ventre rond, le visage fin mais bien proportionné et surtout les yeux pétillant. Elle était en pleine forme, en réalité. Pas comme elle à son âge.

La Perle nacrée avait sentit la peur dans le regard de la petite à son arrivée. Elle s’était méfiée. Tant mieux, cela prouvait que malgré son jeune âge, elle était consciente du danger. Elle savait que des prédateurs pouvaient vivre ici, mais surtout que des loups adultes pouvaient la tuer d’un coup de dent s’ils en avaient envie. Elle sourit. Ca lui prouvait que la jeune avait une mère aimante et surtout qu’elle avait une très bonne éducation. Finalement, le regard de la brunette changea. Elle l’avait reconnu et la Blanche eut un grand sourire. Elles ne s’étaient vues qu’une fois mais Meerly appréciait réellement cette gamine. Elle lui reflétait ce qu’elle n’avait jamais été. Soudain, la petite se mit à courir, heureuse, vers elle et à plonger son museau dans la fourrure blanche de l’aînée. Cette dernière ressentit un pincement au coeur, tout en sentant celui-ci battre très rapidement. Elle n’avait jamais eu de signe d’affection comme celui-ci, elle, étant petite. On ne lui avait jamais prouvé à quel point elle était aimée. A part avec cette petite. La blanche n’hésita pas une seconde de plus et tourna sa gueule vers elle, là, elle sortit sa langue et lui lapa le front avec tendresse. C’est comme si elle lui promettait de toujours rester avec elle, de toujours être là pour elle. Et croyez-moi, Meerly tient toujours ses promesses.
©️ nightgaunt



Revenir en haut Aller en bas
Zeta - Hikari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge11 mois
SexeFemelle
MeuteHikari
RangZeta
PouvoirFatalité du Temps
PuissanceAile - Granite
Zeta - Hikari
Messages : 79
Feux Follets : 32
MessageSujet: Re: Je veux te revoir /// MEERLY Mer 31 Oct - 12:47
Sitaël
T'aimes les papillons toi ?



J'aime vraiment sentir cette fourrure contre ma joue. Elle est si douce. Si chaude aussi. J'aime cette femelle blanche. Comme une mère. Comme une famille. Je sens mon cœur battre fort contre mon poitrail. Comme s'il voulait s'échapper pour rejoindre celui de la louve muette dont je ne connaitrai surement jamais le nom. Elle ne peut pas me le dire, et je ne lui en veux pas. Je m'appuie encore plus contre elle pendant que sa langue me lèche délicatement le sommet du crâne. Comme une mère le ferait à son louveteau. J'ai envie de sourire. De laisser un immense sourire sur mes lèvres. Ce que je fais sans attendre d'ailleurs. Le fait d'être avec cette femelle me permet de ne plus penser à ma famille. Celle que je ne connais pas. Celle que personne ne connait d'ailleurs. J'ai beau poser des questions au camp personne ne peut me répondre et me dire quoi que ce soit sur ma famille. Même la cheffe, qui pourtant devrait tout savoir ne peut me dire mes origines. Ou alors elle ne veut pas me le dire ? Peut être qu'elle sait après tout. Je ne la connais pas assez pour savoir si elle ment. Et puis il y a Astrale qui évite la moindre question que je pose. J'ai l'impression que mon entourage me lâche, me laisse sans réponse alors que je ne fais que les demander gentiment. Peut être qu'ils ont peur que je fasse quelque chose que je regretterai lorsque je le saurais ? Je ne sais pas. J'en sais vraiment rien. Mais je veux être aimée, ça j'en suis certaine. J'ne ai marre de voir les loups me regarder avec un air ignorant. Agacé plutôt en fait. Je veux voir les yeux aimants comme ceux de la louve ou encore comme ceux de Shlava. Il est le seul du camp qui me montre un petit peu d'affection. C'est triste. Vraiment triste.

Je m'écarte au bout de quelques minutes, je crois, de la louve pour la regarder dans les yeux. Je m'assoie juste devant elle et penche la tête vers le côté. Je le vois pas une seule lueur de méchanceté dans son regard. Pas comme les autres. Je ne vois même pas de méfiance. Et après Elemiah veut qu'on se méfie de ceux qui sont à l'extérieur ? Je ne comprends plus, et je ne veux pas chercher à comprendre quoi que ce soit. Je soupire doucement avant de lui demander.

- Tu vis où d'ailleurs ? Pas ici, enfin je pense, mais alors où ? Et je pourrais savoir ton nom ? Je sais que tu ne peux pas le dire, mais… Enfin c'est une question stupide, pardon… Qu'est ce qu'on pourrait faire ? Tu peux m'apprendre des choses ?
©️ ASHLING POUR EPICODE



Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 8 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissanceAile - Opale
Vagabond
Messages : 122
Feux Follets : 40
MessageSujet: Re: Je veux te revoir /// MEERLY Lun 5 Nov - 21:13
No, it's only the beginning
If we hold on to hope

La louve blanche avait l’impression de ressentir quelque chose qu’elle n’avait encore jamais ressenti dans sa vie. Elle avait l’impression de découvrir un amour qu’elle n’avait jamais eu la chance de connaître durant toute son enfance. Elle ne connaissait pas tellement cette petite louve, elle ne connaissait rien d’elle au final, mais elle avait envie de découvrir tellement de choses avec elle. Elle avait envie de découvrir une vie complètement différente, une vie où le bien être prône, où la vie est simple en réalité. Quand elle y pensait, elle avait le sentiment que tout paraissait simple avec cette louve. Que le temps s’arrêtait pour pouvoir faire en sorte qu’elle soit ensemble, que même les oiseaux cessaient de chanter pour leur permettre de profiter de ce moment. Ce moment qui était le leur. Elle ne savait pas réellement ce qu’elle ressentait à ce moment précis, mais elle se sentait bien tout simplement. Elle avait toujours eu du mal à se mettre bien dans sa vie, elle avait eu du mal à prendre des décisions mais surtout à profiter du moment. En fait, elle a toujours eu l’impression de n’être jamais réellement à sa place, de n’être entourée que par des hypocrites, mais surtout de n’être que la spectatrice de sa vie.

En fait, plus le temps passait, plus elle avait le sentiment d’être si différente des autres que ceux-ci l’évitaient complètement. Mais elle ne comprenait pas pourquoi. Elle n’était pas méchante pourtant. Elle ne demandait que de l’amour, que à ce qu’on l’aime, que le fait d’être entourée. Depuis sa naissance, elle avait toujours été gentille avec les autres. En fait, malgré le fait qu’elle n’ait jamais connu sa famille, elle a toujours été aimante envers les autres. Tout simplement car elle a l’impression qu’en étant gentille, on s’attire des amis, on se fait des connaissances, mais finalement, elle se rend vite compte que ce n’est pas le cas. En grandissant, elle se rend compte que les loups ne sont que des hypocrites, que des méchants mais surtout que des bêtes sauvages. Des animaux qui ne recherchent qu’une chose : vivre pour survivre, mais surtout tuer pour faire du mal gratuitement. Elle n’était pas comme eux. Elle n’a jamais été réellement comme eux. Elle, elle ne tue pas, ou alors presque jamais. Mais comment se nourrit-elle, me direz-vous ? Tout simplement elle vole, ou elle cherche. Oh, elle ne volerait jamais à une meute, ayant trop de respect. Mais en trouvant des trous où il y a des carcasses, ou en voyant des animaux morts tout simplement. Elle n’aime pas faire ça effectivement, mais elle n’a pas le choix malheureusement.

Délicatement sa langue passait sur le front de la plus jeune, tandis que ses yeux demeuraient fermés. Elle appréciait réellement ce moment. Malgré qu’elle sache parfaitement que cette louve ne la suivrait jamais, qu’elles ne feraient que se voir en cachette mais, déjà, elle avait l’impression d’apprécier grandement la petite. Finalement, les deux louves se séparèrent à la demande de la plus jeune. Un petit pincement se fit ressentir dans son coeur, tandis que ses yeux se plongèrent naturellement dans les siens. Bien sûr, les questions naquirent rapidement et fusèrent sans qu’elle ne comprenne réellement pourquoi. Elles étaient si bien à rester silencieuses. Elles étaient si bien à profiter uniquement de la Nature. Mais la Blanche lui adressa un tendre sourire, en tentant de mémoriser toutes les question que la plus jeune venait de lui poser. D’où venait-elle ? Même elle ne le savait pas réellement. Où vivait-elle ? Ici et là, en réalité. Elle n’avait pas véritablement de logis fixe. Que pouvaient-elle faire ? Que pouvait-elle apprendre à la petite ? Elle ne le savait pas réellement. Finalement, une idée lui vint timidement en tête. Et si elle lui apprenait ce qu’elle savait tout simplement ? Que ce soit sur la vie, sur l’observation de la Nature et de ses habitants ? Oui ce n’était pas bête. Alors délicatement, elle se leva, tourna le dos à la petite et lui fit signe de la suivre.
©️ nightgaunt



Revenir en haut Aller en bas
Zeta - Hikari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge11 mois
SexeFemelle
MeuteHikari
RangZeta
PouvoirFatalité du Temps
PuissanceAile - Granite
Zeta - Hikari
Messages : 79
Feux Follets : 32
MessageSujet: Re: Je veux te revoir /// MEERLY Ven 9 Nov - 17:24
Sitaël
T'aimes les papillons toi ?



J'ai tout envie de savoir sur cette louve blanche. De quel est son nom à où elle habite en pensant par sa famille et ses amis. Je ne veux aucun secret. On ne vous a jamais dit que les secrets ne sont bien que pour ceux qui ont fait du mal et qui veulent le cacher ? Maman me disait que les secrets ne devraient pas exister, cela peut nuire une amitié. Elle disait aussi que même si on a fait du mal, on devrait le dire, juste pour voir si le loup en face est un vrai ami. Je trouve que Maman a raison la plupart du temps, mais elle me cache pleins de choses elle aussi ! Elle doit savoir pour ma famille non ? Elle doit savoir si je suis une vagabonde ou alors une louve de meute. Elle doit au moins savoir ! Moi je ne sais rien, personne ne veut me le dire ! Pourtant je devrais savoir. Oh, et puis j'ai l'impression de me répéter, ça m'énerve. J'ai l'impression que tout doit tourner autour de ma famille avec moi, et en plus de saouler les autres, je m'énerve moi-même.

La louve me regarde dans les yeux. Habituellement je n'aime pas trop ça, mais avec elle ça ne me dérange pas. A vrai dire, cela me réconforte plus qu'autre chose. Je me sens bien avec cette louve au pelage si blanc que sur la neige elle doit disparaitre. Elle est si maternelle, encore plus que ma mère adoptive. Mais bon, ma famille est là-bas, enfin celle qui a fait de moi leur sœur et leur fille. Je souris en pensant à Shlava. Il me manque déjà, moi qui le suis presque partout ! Il est amusant aussi, il est le frère que je n'ai encore jamais véritablement eu. Je ne sais même pas si j'en ai un en vrai. De sang je veux dire. Si Shlava était véritablement mon frère, cela me plairait. Il est si gentil ! Bon, même si ce n'est pas mon frère, je dis que c'est mon frère. Personne ne changera ça !

Je vois la louve qui semble comme réfléchir avant de se lever et de m'inviter à la suivre. Ce que je fais sans attendre. Je la suis, presque en la collant. Après tout, elle m'a demandé de la suivre, c'est ce que je fais !

 
©️ ASHLING POUR EPICODE



Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 8 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissanceAile - Opale
Vagabond
Messages : 122
Feux Follets : 40
MessageSujet: Re: Je veux te revoir /// MEERLY Sam 10 Nov - 3:57
But something kept me standing
By that hospital bed

Elle, non plus, ne connaissait rien de sa famille, malheureusement. La petite perle Nacrée pensait savoir tout de son enfance, mais ce n’était pas le cas malheureusement. Sa famille lui était totalement inconnue. Son père était-il blanc comme elle ? Sa mère avait-elle les yeux bleus comme elle ? Etaient-ils de deux meutes différentes ? S’aimaient-ils réellement ? Vivaient-ils ensemble ? Etaient-ils morts ? Elle ne savait rien, absolument rien. Mais surtout, pourquoi l’avaient-ils abandonné ? Pourquoi étaient-ils partis ainsi en la laissant toute seule sur un chemin inconnu ? Mais surtout, ce qu’elle se demandait était : qui était ce loup qu’elle voyait constamment dans ses cauchemars en ce moment ? Qui était ce loup noir aux yeux si étranges ? Que voulait-il lui dire ? Car elle se souvenait de tout. Elle le voyait encore s’approcher d’elle, ouvrir la bouche et surtout finir par hurler. Il lui hurler des mots qu’elle ne comprenait pas, mais surtout n’entendait pas. Elle voyait ses lèvres bouger mais ne comprenait absolument rien. Pourquoi lui faire vivre cela ? Pourquoi la faire souffrir ainsi ? Est-ce Rakuen qui tente de lui faire comprendre quelque chose ? Est-ce un loup qui tente de lui faire mal volontairement ? Est-ce tout simplement un loup qui tente de la manipuler ?

En réalité, sans réellement le vouloir, cette petite louve lui faisait tellement penser à elle. Elle lui rappelait tellement de souvenirs. Mais contrairement à ce qu’elle aurait pu imaginer, elle ne lui donnait pas les larmes aux yeux. C’était bien le contraire, justement. Elle lui permettait de devenir quelqu’un d’autre, de devenir une louve bien différente. Elle devenait une mère. Une mère qui aimait ses petits, une mère qui serait parfaitement capable de défendre ses louveteaux. Bien entendu, elle n’était pas bête. Elle comprenait parfaitement qu’elles n’étaient pas du même monde, qu’elles n’appartenaient pas à la même communauté. Elle, petite louve brune, appartenait à une meute. Une meute qui l’élevait avec toute la douceur dont elle était capable, une meute qui l’aimait comme une mère aimerait ses enfants, une meute qui la défendrait de tout et tout le monde. Alors que elle, petite louve nacrée, appartenait à la Nature. La Nature était la seule personne qui pourrait l’apprécier à sa juste valeur, Rakuen serait sans doute la seule louve qu’elle pourrait réellement aimer. Elle en avait mal. Son coeur souffrait et pourtant cette petite chose lui offrait une chaleur qu’elle ne pourrait toucher qu’une fois. Une fois dans sa vie, en sa présence.

Elles étaient si différentes, et pourtant se ressemblaient tellement. Elles étaient le reflet de l’une et l’autre. Elles n’avaient pas le même âge et pourtant, elles semblaient connaître la même vie. Mais la Blanche espérait une chose : pouvoir sauver cette jeunette de l’abandon. Pouvoir la sauver d’une recherche qui ne la mènerait nul part. La petite louve Blanche espérait réellement pouvoir lui éviter tout cela, car elle savait parfaitement ce que c’était. Depuis tous ces jours, tous ces mois, elle n’avait de cesse de chercher ses parents, d’essayer de comprendre qui ils étaient. Et regardez ce qu’elle est advenu : elle a la peau sur les os, elle ne se nourrit que quand c’est véritablement nécessaire, ses yeux sont vitreux et son poil terne. Cette recherche la faisait réellement dépérir. Et elle refusait que cela arrive à la petite, elle ne méritait pas cela. Alors, il est important qu’elle lui fasse penser à autre chose. Il est important qu’elle lui fasse connaître autre chose. Car elle ne savait rien d’elle, mais elle sentait que la petite était heureuse mais perdu. Elle ne savait pourquoi, ne voulait pas le savoir, mais voulait la mener sur un chemin que seules elles construiraient ensemble. Une amitié ? Non c’était bien plus que cela. Elle la considérait bien plus que cela, même si elles ne se connaissaient pas depuis longtemps.

Quand elle comprit que la petite chose la suivait comme son ombre, la perle Nacrée eut un profond sourire. Elle lui faisait confiance autant que elle faisait confiance à la loupiotte. Tant mieux, c’est exactement ce qu’elle recherchait. Ce qu’il y avait de différent chez la Blanche comparé aux autres loups ? Elle était honnête. Jamais elle ne trahirait la confiance de quiconque et surtout, jamais elle ne serait vile. Elle se le promettait. Elle savait parfaitement où elle allait. Elle avait découvert cet endroit en se promenant au hasard et elle avait réellement apprécié. Délicatement, elle écarta les fougères des son chemins avec ses pattes et son museau. Là, elle se fit encore plus subtile. Elle savait parfaitement ce qu’elle y verrait. Des bruits se faisaient entendre, ainsi qu’une odeur d’amour et de tendresse. Ou alors, peut-être est-ce son imagination ? Elle ne le saura jamais. Soudain, elle s’arrêta. Là, elle s’allongea et fit signe à la petite de faire de même. Il y eut un silence pendant de longues minutes. Puis, le spectacle qu’elle observait depuis des jours se produisit devant ses yeux : un cerf et une biche marchaient calmement, suivit de deux faons. Une adorable famille. Un fin sourire apparut sur ses lèvres, tandis qu’elle faisait signe à la gamine de ni bouger, ni faire de bruits. On devait respecter la Nature. Les cervidés ne savaient pas qu’elles étaient là, puisque le vent était contre les proies et n’apportait donc pas l’odeur des prédateurs. Elle adorait ce spectacle, réellement. C’était si beau.
©️ nightgaunt



Revenir en haut Aller en bas
Zeta - Hikari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge11 mois
SexeFemelle
MeuteHikari
RangZeta
PouvoirFatalité du Temps
PuissanceAile - Granite
Zeta - Hikari
Messages : 79
Feux Follets : 32
MessageSujet: Re: Je veux te revoir /// MEERLY Lun 12 Nov - 14:56
Sitaël
T'aimes les papillons toi ?



Je la suis sans la perdre de vue. En fait, je crois que je la colle peut être un peu trop. Elle est à peine à un mètre de moi. Non moins ! Je sens les poils de sa queue qui me chatouillent le museau tant je suis proche de la femelle. Faudrait que je la décolle je pense, mais en fait, je n'en ai pas vraiment envie. Je suis bien près d'elle moi ! Elle est toute proche de moi, et je sens sa chaleur dans le froid qui nous entoure. Elle me réchauffe. Non, elle me guide dans la fraicheur hivernale. Elle veut me montrer le chemin pour la sortie qui ne doit pas être si loin devant nous. Je commence à trottiner pour me mettre à sa hauteur, passant derrière elle quand le chemin ne me permet pas de le faire. Ma mère serait contente de savoir que j'augmente mon endurance pour la chasse de ce fait. Elle pense que je suis faite pour la chasse, peut être que je vais devenir une chasseuse, qui sait ? Moi j'aimerai bien, j'aimerai bien que les autres loups me regardent avec respect quand ils voient les proies que je leur ramène sans qu'ils aient quelques choses à faire. Nourrir les petits aussi, je trouve ça sympa. J'aime bien le faire. Des fois je rapporte des proies du tas de gibier à Anthem, Kyoshi et Ayen. J'aime bien voir leurs yeux émerveillés devant le lapin que je leur amène. Ils se jettent dessus sans attendre à chaque fois. Je les trouve amusant. En fait, je fais exactement ce que faisait Shlava quand j'étais un louveteau trop jeune pour sortir. Il combattait le fait qu'il soit végétarien pour m'apporter de quoi me nourrir, comme le font tous les autres loups de la meute ou les solitaires.

Je touche la queue de la louve blanche du museau, sans pour autant qu'elle le sente. Je sais qu'on ne peut pas sentir une légère pression sur le bas de la queue, je ne la dérangerai donc pas dans sa course pour me mener vers la découverte des choses. Je la vois ralentir pour pousser des fougères sur le côté pour nous laisser passer. Je la suis sans attendre, avant de faire ce qu'elle me demande. M'allonger sans un mot. Pour une fois, je ne pose pas de questions et le fais. Des cailloux s'enfoncent dans mon ventre, mais je ne m'en plains pas. Je laisse le temps faire, meme si les caillons me marqueront la peau pour plusieurs heures. Je lève la tête pour observer les branches au dessus de nous. Sur les branches, il y a des feuilles de différentes couleurs. Je trouve ça joli. Je n'ai encore jamais vraiment vu des couleurs comme celles là. Enfin je n'ai pas vraiment pris le temps d'apprécier. Je les lache du regard quand j'entends des sortes de pas que je n'ai jamais entendu. Je vois la louve qui me dit de ne faire aucun bruit alors que quatre animaux passent et s'arrête pour brouter l'herbe à quelques mètres de nous. Je crois que ce sont des cerfs, mais Shlava n'a pas dit qu'ils ont tous des bois ? Je ne sais pas, mais je crois que ça en est. Peut être pas hein, mais je crois, c'es bien suffisant non ?

Je les observe sans un bruit, n'osant pas en faire pour ne pas les faire fuir. Je ne sais pas combien de temps passe, mais je sais que ça me plait.  
©️ ASHLING POUR EPICODE



Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 8 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissanceAile - Opale
Vagabond
Messages : 122
Feux Follets : 40
MessageSujet: Re: Je veux te revoir /// MEERLY Mer 14 Nov - 17:55
All animals are equal
Where they look at you and you at them

Et les cervidés étaient toujours là, comme si les deux louves n’étaient pas apparentes pour eux. Mais n’a-t-on jamais dit que si les prédateurs et les proies vivent silencieusement, ils peuvent vivre paisiblement ensemble ? N’a-t-on jamais vu des chevaux se rouler dans l’herbe en présence de loup ? Ou encore de gazelles broutant tranquillement en se moquant de la présence des lions près d’elles ? Si les prédateurs et les proies vivent si calmement entre eux, c’est qu’ils savent parfaitement se réguler. Les lions tuent souvent des bébés antilopes car elles sont trop nombreuses souvent. Ou alors les loups s’attaquent aux petits ou aux animaux malades car ils ralentissent un troupeau. Les plus faibles sont souvent éliminés naturellement par la Nature. C’est elle qui dicte aux prédateurs qui attaquer ou non. On ne verra jamais un loup s’attaquer à une femelle gestante ou à un mâle dominant, car ils sont trop importants pour le troupeau. Et que les prédateurs savent parfaitement qu’en les éliminant, ils exterminent un troupeau entier. Les ours sont pareils. Ils tuent un saumon malade ou isolé, mais ils ne toucheront jamais à un essaim entier. Oui, la Nature dicte réellement les faits et gestes de tout être sur Terre, c’est une évidence.

La petite perle Nacrée adorait ce paysage, ce spectacle. Car elle savait qu’il était rare de voir des cervidés de si près. Elle en avait vu des animaux, des proies en étant cachée, mais jamais un troupeau d’aussi près. Elle se souvenait parfaitement d’une scène qui l’avait ému au plus haut point. En effet, lors d’une balade matinale, comme elle faisait à son habitude, elle avait entendu un bruit. Comme un gémissement, un petit bruit de respiration. Alors, elle s’était terrée dans un coin, de peur de tomber sur un monstre, mais ce fut bien plus beau que cela. Une laie était couchée de tout son long, le flanc se soulevant avec difficulté et la tête posée dans la boue. Elle semblait souffrir. On pouvait distinguer de la sueur sur ses flancs, entre ses oreilles et autour de ses yeux. La louve voulut se lever pour l’aider, mais bientôt un sanglier vint la rejoindre. Il déposa une lèche sur le front de sa compagne et s’assit en face d’elle. Et là, le miracle de la vie naquit sous les yeux émerveillée de la Pureté. Huit marcassins virent le jour sous les gémissements de leur mère et surtout la fierté de leur père. La louve était si émerveillée qu’elle ne sentit même pas les larmes rouler sur ses joues. C’était magnifique, si beau. Mais soudain, elle éternua. Le sanglier tourna la tête vers elle, se mit debout et gonfla le corps. La louve comprit, il fallait qu’elle déguerpisse. Alors, elle prit rapidement la poudre d’escampette.

Mais là, le spectacle était tel qu’elle était certaine que rien ne dérangerait. Quand elle sentit la petite louve se coucher à côté d’elle, elle lui adressa un sourire empli de tendresse. N’importe quelle louve aurait pu garder, jalousement, un tel spectacle pour elle, mais Meerly était différente. Elle aimait, avait toujours aimé, partager ce qu’elle connaissait avec ses congénères. Malgré qu’on la traite de folle si souvent. Là, elle se coucha encore plus, disparaissant presque dans les fougères et ralentissant sa respiration. Et ce qui se passa fut merveilleux : une des biches s’approcha à même pas quelques centimètres des louves pour brouter. Les fougères le cacher merveilleusement bien, tandis que le vent camouflait leur odeur. La louve resta là, sans bouger, appréciant davantage le spectacle. Un miracle de la vie, une seconde fois encore. Ses corbeaux vinrent vers elle, se posant délicatement entre les deux louves et observèrent les cervidés avec méfiance.
©️ nightgaunt



Revenir en haut Aller en bas
Zeta - Hikari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge11 mois
SexeFemelle
MeuteHikari
RangZeta
PouvoirFatalité du Temps
PuissanceAile - Granite
Zeta - Hikari
Messages : 79
Feux Follets : 32
MessageSujet: Re: Je veux te revoir /// MEERLY Jeu 22 Nov - 12:31
Sitaël
T'aimes les papillons toi ?



Mon regard ne lâche pas une seule seconde l'animal sans bois. Je crois que c’est la femelle, elle me semble plus fine que l'autre, et les deux autres sont trop petits pour être des adultes. ils sont comme moi, des bébés encore, qui ne peuvent même pas se débrouiller seuls. Des êtres qui apprennent de ce qui les entoure avant de pouvoir tout faire seuls. Un jour, ils seront tout seul, ils seront plus forts qu'ils ne le sont maintenant. Et a ce moment-là, ils pourront peut être partir sans que leurs parents ne les grondent quand ils reviennent. Je connais cette situation. Tout ce que je sais faire, c’est partir dans le dos d'Elemiah pour découvrir le monde moi-même. Shlava me couvre des fois, maintenant qu'il sait que je sors quand l'envie m'en prend, il se plait à dire qu'il m'a demandé de chercher des plantes qu'il m'avait demandé.

Là, personne sait où je suis, mais la louve blanche veille sur moi, je le sais. Elle semble si gentille, mais si seule. Pourquoi est-ce qu'elle n'est pas accompagnée ? Pourquoi est-ce qu'elle reste toujours près du territoire de ma meute, comme à rechercher la moindre attention qu'elle pourrait lui offrir ? Je voudrais venir la voir plus souvent, peut être qu'un jour je pourrais sortir du territoire et passer quelques journées avec elle, qui sait ? Mais ce n’est pas le moment, je continue d'observer le spectacle sans dire le moindre mot, même ma respiration ne trahit pas notre présence. Si bien qu'une biche s’approche au bout d'un moment, et que quelques oiseaux se posent entre moi et la louve, comme pour la protéger. Je les regarde quelques instants avant de me mettre à observer la louve qui ne lâche pas la biche du regard.     
©️ ASHLING POUR EPICODE



Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 8 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissanceAile - Opale
Vagabond
Messages : 122
Feux Follets : 40
MessageSujet: Re: Je veux te revoir /// MEERLY Jeu 22 Nov - 23:26
It's the shine of a precious pearl
It's finding a moment for a thought

C’est marrant mais la louve blanche avait vraiment l’impression de revivre à ce moment précis. Elle avait même l’impression que le temps s’arrêtait au fil des mâchouilles des gros animaux. Comme si la simple présence de ses corbeaux, des cervidés et de la jeune louve à ses côtés suffisaient à son plaisir. Comme si son coeur battait à chaque mouvement de la Nature. En fait, bizarrement, grâce à sa cécité, elle avait le sentiment d’être en communion totale avec la Nature. Comme si cette dernière lui offrait chaque moment qu’elle vivait avec joie, comme si elle lui offrait une nouvelle chance de grandir à chaque jour qu’elle vivait. En fait, plus le temps passait, et moins elle regrettait son handicap. Elle avait presque envie de remercier ses parents de l’avoir abandonner. De l’avoir offert à la Nature. Cette dernière l’avait épargné, pour justement lui faire comprendre qu’elle avait quelque chose à faire sur cette planète. Elle avait un rôle et elle le comprenait dorénavant. Son rôle était de prendre soin de cette Nature qui lui avait sauvé la vie, mais aussi d’apprendre aux louveteaux comment le faire. Elle comprenait maintenant ce qu’elle était. Elle avait eu un doute lorsque Valkyrie l’avait prise sous son aile, mais maintenant elle savait : elle serait une guérisseuse et elle apprendrait aux plus jeunes à l’être.

Les cervidés ne cessaient de manger aux côtés des louves, sans vraiment faire attention à elles. Heureusement, le vent était encore de leur côté et donc les proies ne les remarquaient pas. Un regard sur la droite et elle fut comme complètement subjuguée par ce petit faon venant sous sa mère. Il prit la mamelle droite et se mit à téter. C’était adorable. On voyait sa petite tête qui tapait le ventre de sa mère au gré de ses bruits de sussions. La mère quant à elle, fermait les yeux. La jeune louve rêvait d’être mère un jour. Elle rêvait de pouvoir se coucher sur le flanc, sentant ses enfants s’abreuver de son lait maternel tandis qu’elle serait aimée par un mâle. Etre mère était sans doute son plus grand rêve. Mais pas seulement les éduquer, non, mais surtout sentir des vies grandir en elle, sentir des petites pattes taper son ventre tandis que sept ou huit coeurs battaient au rythme du sien. Elle ne savait pourquoi elle ressentait cela, mais depuis sa plus tendre enfance c’était son rêve. Mais surtout, elle s’était promis de ne jamais être comme sa mère. Elle n’abandonnerait jamais ses petits. Elle les élèverait, au risque d’en mourir, elle s’en fichait. Cette petite louve, à côté d’elle, lui donnait un prémisse d’instinct maternel et elle appréciait réellement le sentiment que cela lui procurait. Elle en remercierait jamais assez de lui procurer cela. Soudain, une idée lui vint en tête et avec un sourire elle posa un regard sur Sitaël. La petite apprécierait sans doute.

Pas les cervidés, pas sur le coup, mais elle s’en moquait. Elle voulait montrer à la plus jeune ce qu’une course avec des quadrupèdes pouvait procurer. Elle voulait lui montrer comme c’était bon de courir à côté d’animaux beaucoup plus grand que soi. De sentir son instinct de chasseur côtoyait sa conscience, mais surtout ne pas y céder. Ne pas y céder et devenir plus grand que soi, plus conscient de nos capacités. Alors brusquement, elle se releva de sa cachette, faisant bondir la biche en face d’elle. Elle jeta un dernier regard vers la plus jeune et ensuite sauta dans le cercle familial en montrant les crocs, mais sans aucun bruit. Les cervidés n’hésitèrent pas une seule seconde et partirent brutalement au galop. La louve, quant à elle, poussa du museau la plus jeune et se mit ensuite à courir derrière les cervidés. On voyait bien qu’elle ne voulait pas leur faire de mal, puisque sa langue était pendante et sa queue bougeant de gauche à droite. Elle voulait juste jouer. Ses corbeaux s’envolèrent, en la suivant. Meerly courut derrière eux, pour ensuite se mettre à côté d’une biche, à plusieurs mettre de distance évidemment, et la suivit en courant. Elle adorait faire la course avec eux. Elle adorait sentir le vent dans son pelage, sentir leur odeur dans ses narines. Mais surtout, elle adorait maîtriser son instinct de chasseuse ainsi. Elle espérait juste que la petite comprenne le message et n’attaque pas les cervidés.
©️ nightgaunt



Revenir en haut Aller en bas
Zeta - Hikari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge11 mois
SexeFemelle
MeuteHikari
RangZeta
PouvoirFatalité du Temps
PuissanceAile - Granite
Zeta - Hikari
Messages : 79
Feux Follets : 32
MessageSujet: Re: Je veux te revoir /// MEERLY Lun 3 Déc - 19:12
Sitaël
T'aimes les papillons toi ?



Je vois la femelle tourner sa tête vers moi. C'est si rare de voir une lueur de gentillesse ! j'en voyais jamais avant, mais avec elle, j'ai à peine à poser le regard sur elle que hop ! Je me sens tellement mieux. J'aime cette sensation de se sentir aimée, au lieu d'être un élément gênant au sein de la meute. J'aime savoir que quelqu'un me porte dans son coeur sans qu'il y soit obligé. Je pense que ma Maman m'aime par obligation. Après tout, je me suis immiscée dans leur vie, elle avait deux enfants qu'elle aimait, mais je me suis rajoutée, comme si j'en avais le droit. Peut être qu'elle ne voulait pas d'un autre louveteau, mais qu'elle l'a quand même pris sous son aile pour ne pas montrer une mauvaise image d'elle à la meute. Je n'en sais rien. Après tout, je ne sais pas comment les loups adultes pensent, ils sont si étranges des fois ! Y'en a qui me rentre presque dedans sans aucune raison, tout en m'accusant sur ma petite taille. Y'en a qui m'offre à peine un regard, jugeant que je suis une petite chose inutile. Ils ont un regard admiratifs sur les louveteaux de ma mère, mais moi je n'ai le droit qu'à un regard noir qui trahit leur haine. Je trouve ça si injuste ! Tout ça parce que personne ne ait d'où je viens. Tout ça parce que je suis une louve sans parents. Pourquoi est-ce que personne ne me dit la vérité en face ? Ils pourraient me dire que je suis un cas à part et que l'extérieur serait le meilleur endroit pour moi. Ils pourraient l'avouer ! A la place  ils se contentent de regard noir, et cette louve blanche est la seule à ne pas le faire. A dire ses véritables sentiments et non à les cacher sous de faux actes.

Je vois du coin de l'oeil la femelle sauter en direction des cerfs. Je la regarde avec horreur. Qu'est-ce qu'elle fait ? je ne veux pas les chasser moi ! Ils sont si gentils et si beaux ! Je jure que je ne tuerai aucun cerfs plus tard, ils sont si... Majestueux ! Je la vois montrer ses crocs en direction des cerfs qui fuient. Je tremble de terreur devant le comportement de la louve. Elle m'aurait mentit ? En vérité, elle n'a pas dit grand chose... Je la regarde se rapprocher de moi pour me pousser gentiment. Je ne courrai pas après eux pour les tuer ! Je ne suis pas méchante ! Et je suis sûre qu'Astrale serait compte. La louve ne m'attend pa et court derrière les animaux. Me sentant seule, je me décide à la rejoindre, mais pas question que je vois du sans couler d'eux ! Je la regarde se mettre à la hauteur de la biche tout en restant à une bonne distance. Serait-elle en train de courir avec eux ? En un jappement de joie je les rattrape le plus vite que je peux, me mettant près de la louve blanche.
©️ ASHLING POUR EPICODE



Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge1 an et 8 mois
SexeFemelle
MeuteVagabond
RangApprenti Guérisseur
PouvoirNature Volatile
PuissanceAile - Opale
Vagabond
Messages : 122
Feux Follets : 40
MessageSujet: Re: Je veux te revoir /// MEERLY Mer 5 Déc - 18:18
Got no time to waste, I'm already late, I got a marathoner's pace
You know, everybody's been tellin' me what they think about me for the last few months

Tu as changé petite chose, mais on aime bien. On aime beaucoup ce changement qui a opéré en toi. En fait, ce que tu ne comprends pas c’est que depuis ta naissance nous sommes avec toi, nous te suivons depuis tes premiers pas sur cette planète. Nous t’avons vu grandir. Nous avons aussi vu tes parents t’abandonner et contrairement à toi, nous en savons la raison. Toi, tu penses qu’ils l’ont fait car ils ne t’aiment pas, mais si tu savais petite louve. Ils t’ont abandonné tout simplement car ta mère avait peur, elle avait peur de t’offrir une souffrance que tu ne pourrais supporter. Elle t’aime, tu sais. Elle t’a toujours aimé en réalité. Mais ça, tu ne le sais pas. Nous ne sommes même pas sûrs que tu le saches un jour. Mais depuis cet abandon, nous t’avons vu dépérir, devenir celle que nous ne voulions absolument pas. Depuis, on se cachait de toi, nous ne voulions pas que tu nous vois. Que tu remarques notre présence : nous ne sommes que les gardiens de tes nuits, que tes protecteurs. Mais en arrivant ici, nous avons considéré qu’il était temps de se montrer, de te prouver que tu n’es pas aussi seule que tu peux l’imaginer. Alors oui, nous te surveillons, mais c’est pour ton bien.

Ses pattes foulaient avec délicatesse le sol, tandis qu’un sourire ébahi était présent sur ses lèvres. Bien entendu, elle pouvait sentir la peur des cervidés à sa présence, mais elle s’en moquait. Bien sûr, son coeur se serrait un peu à chaque mouvement de recul d’une biche quand elle s’approchait un peu trop. Elle n’était pas là pour les tuer. Elle n’avait jamais été là pour cela en réalité. Elle était louve. Elle devait tuer pour se nourrir. Mais elle n’y arrivait pas malheureusement. Elle n’arrivait pas à se dire qu’elle devait trancher la gorge d’un être, qu’elle devait briser la nuque d’une proie, pour pouvoir survivre. Alors, elle faisait autrement : elle volait. Le vol n’était pas bien non plus, mais elle préférait cela. Heureusement pour elle, personne ne l’a encore jamais remarqué. Ce qui est normal, puisqu’elle ne cesse de voler dans les carcasses abandonnées. Son dernier véritable repas : un coeur de cerf. Encore chaud du meurtre. Elle l’avait avalé presque tout rond puisqu’avant cela, elle ne s’était pas nourrie depuis plusieurs jours. Alors, non, elle n’était pas aussi ronde et bien portante que la plupart des louves appartenant à une meute, mais elle survivait. Et puis, elle se préférait légèrement maigre et non meurtrière, que ronde et bien portante en ayant des vies sur sa conscience. Quand l’esprit va, le corps suit n’est-ce pas ?

Un regard à sa gauche et elle remarqua la petite qui venait de la rejoindre en jappant de joie. Elle sourit tendrement tout en continuant sa course. Elle déposa une lèche rapidement sur sa joue tout en bondissant davantage. Qu’elle soit rassurée, la petite perle nacrée ne tuerait jamais ces majestueux animaux. Ils représentaient, selon elle la Nature même, le Roi de la forêt et jamais elle n’oserait profaner son royaume avec son propre sang. Elle avait achevé un cerf une fois … Elle s’en souviendrait sans doute toute sa vie. En fait, elle se souvenait qu’elle marchait tranquillement dans la forêt, ne faisant pas véritablement attention au paysage. Puis soudain, ses oiseaux plongèrent vers une clairière et sans hésiter une seule seconde elle vit ce qu’elle n’aurait jamais du voir : un cerf éventré, respirant encore. On lui avait ouvert le ventre encore vivant. La louve resta là, sans bouger et les larmes roulant seules sur ses joues. Qui avait pu faire ça ? Le cerf tourna un regard vers elle, la suppliant. Alors, en pleurant elle s’approcha. Elle déposa une lèche sur sa ganache et vint mordre son cou. Si fort … Le sang coula et le dernier soupir de l’animal passa au travers de ses poils. Elle pleura longtemps … Mais pas assez pour que ses oiseaux lui ordonnent de rester. Bien au contraire, ils lui ordonnèrent de partir.

La jeune louve posa un regard sur le cerf qui menait la course. Il était si beau. C’était un magnifique animal. Elle ne saurait lui donner un âge exact. Mais il était plus vieux que le cerf qu’elle avait achevé. Elle le remarquait sur son bois, ainsi que son encolure immense. Le cerf tourna le regard vers elle, elle plongea son regard dans le sien durant la course et ils firent comme un pacte silencieux. Aucun ne se blesserait. Soudain, sans qu’elle ne comprenne réellement pourquoi, le cerf lui adressa un grand sourire moqueur. Elle pencha la tête sur le côté et en un quart de seconde, elle comprit. Ils fonçaient tous dans une grande flaque. Et quand elle remarqua que les animaux avaient l’eau jusqu’aux genoux, elle supposa qu’elle devrait nager. Elle tenta de s’arrêter, malheureusement sa course était si folle qu’évidemment elle tomba dans l’eau, tête la première. Elle fit un roulé boulé et se releva immédiatement. L’eau lui arrivait au jabot mais elle avait patte. Alors, elle s’ébroua un grand coup et explosa de rire, en silence bien évidemment. Un regard derrière elle et elle vit le cerf qui lui offrait un brame de satisfaction. Il les avait bien eu.
©️ nightgaunt



Revenir en haut Aller en bas
Zeta - Hikari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge11 mois
SexeFemelle
MeuteHikari
RangZeta
PouvoirFatalité du Temps
PuissanceAile - Granite
Zeta - Hikari
Messages : 79
Feux Follets : 32
MessageSujet: Re: Je veux te revoir /// MEERLY Jeu 6 Déc - 21:39
Sitaël
T'aimes les papillons toi ?



J'ai encore envie de courir. Je ferme les yeux de bonheur, laissant mes pattes me mener là où elles le souhaitent. Elles pourraient me mener sur le territoire de l'autre meute je ne le saurai même pas. De toute façon, je n'ai pas envie de le savoir, le fait de courir me rend si bien ! Je me sens enfin en vie, come une renaissance. Comme une plante qui renait après avoir été tuée par l'hiver. Le printemps permet de revivre, et là, même si les feuilles meurent, elles renaitront dans quelques mois. Je le sais. Elles le font toujours selon mon frère. Et Rakuen sait que Shlava est intelligent ! il sait tant de chose ! Je l'admire juste pour ça !

Je sens le sol sous mes pattes m'emporter gaiement. C'est là que je rouvre les yeux sur le monde. Je ne vois plus le moindre cerf aux alentours. Ni même cette louve blanche que j'aimais beaucoup. Ils ne sont plus là, ils sont partis sans que je ne le remarque. Comme si je venais de me réveiller d'un rêve. Peut être que cette journée est un rêve à elle seule. Peut être qu'il ne s'est rien passé, que je suis juste sortie du territoire toute seule comme une grande. Non ! Shlava doit être en train de paniquer ! Je suis partie depuis combien de temps ? Le soleil va bientot se coucher ! Non !

Je me mets à courir vers ce que je crois être ma meute. Peut être que je vais y parvenir, enfin je l'espère.
©️ ASHLING POUR EPICODE



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je veux te revoir /// MEERLY
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Je veux te revoir ! {Pv Rudy
» Je ne veux pas te faire de mal [Caliston]
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex
» Manigat dit Au revoir à Marc Bazin
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryûtora :: RP-
Sauter vers: