lienlien
Navigation
Rp's libres
Rencontrer la meute [ft. Kuragari] (par Wistala)

Une petite marche dans le désert quoi de mieux pour se refaire une santé [ft. All] (par Léatrice)

L'aurore boréale [ft. All] (par Vénus)

Cueillette hivernale [ft. Kuragari] (par Zenaïs)

Marche tranquille [ft. All] (par Zaliha)

Qui je peux embêter moi ? [ft. Kuragari] (par Yrkasi)

L'eclipse [ft. Hikari] (par Chenoa)

Hunter game [ft. All] (par Corpus)

Seul sans vraiment l'être [ft. All] (par Nehëmah)





 

Glad you came. [Originals]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Delta - Hikari
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge3 ans
SexeFemelle
MeuteHikari
RangSentinelle
PouvoirRamure Spirituelle
PuissancePlume - Charbon
Delta - Hikari
Messages : 29
Feux Follets : 45
MessageSujet: Glad you came. [Originals] Mar 4 Déc - 21:08

Il n'y a pas mille façon pour qu'Il soit arrivé ici. Pour autant elle peut être décrite en mille mots si cela est désiré comme en aucun. Car comme chaque amis quadrupède, Gloria vint en marchant, sa tête immobile en un port gracieux et puissant, celle ci surmontée par ses ramures au bois rosé accompagné par le tintement des sphères de cristal.
Sa fourrure était sale de ses pattes entières à son ventre, grisaille amenée par la cendre et l'eau dans lequel Il mit les pattes, s'éclaboussant suffisamment pour humidifier sa fourrure et rendre les particules collantes. Sa marche le long du territoire ne se faisait pas seul, mais en duo, accompagné d'un mâle à la forte carrure et au pelage gris blanc, une ombre à ses côtés qui n'éprouvait pas la volonté de parler, le satisfaisant à cet instant. C'est quand ils s'éloignèrent l'un de l'autre d'un commun accord que Gloria se perdit dans son reflet aqueux en allant boire. L'eau était limpide et le ciel clair, le tirant doucement vers une douce somnolence, le silence sifflant presque dans ses oreilles, l'invitant à se coucher.

Sa forme rousse était alanguie dans les bras de l'eau, sa gueule plongée dans le liquide jusqu'à ce que son corps ne lui rappelle le besoin vital de respirer, lui faisant papillonner des yeux alors presque éblouie par la lumière de jour. Ça, et le doux bruit de pas d'un quadrupède qui n'était définitivement pas son binôme. Gloria tourna la tête légèrement, pas trop car non nécessaire, et inclina la tête vers le haut, ses yeux rencontrant ceux d'un congénère.

« Je suis content que tu sois venus. » sa gueule s'ouvrit sur ses paroles, un sourire sincère adressé à l'inconnu sans raisons apparentes. Sa voix féminine sans aucun doute avait une intonation grave et terrestre qui ramenait l'attention sur lui lorsqu'on s'en éloignait. Gloria quitta sa position couchée pour une au même niveau - à peu de chose près - que le mâle inconnu, sa fourrure définitivement plus sale que quelques minutes auparavant gouttant de son léger trempage. « Qui es-tu ? Tu peux m'appeler Gloria ou autrement, si tu veux. »
Le sens de ses questions étaient aussi aléatoire que l'ordre de leur arrivé dans sa tête, ce qui parfois n'avait pas vraiment de sens même pour lui. « Tu voulais quelque chose ? »



Revenir en haut Aller en bas
Vagabond
avatar

Fiche du Loup
État de Santé: Très Bon
Santé:
100/100  (100/100)
Loup:
LoupDescription
Âge6 ans
SexeMâle
MeuteVagabond
Rang//
PouvoirÂme de la Faune
PuissancePlume - Charbon
Vagabond
Messages : 4
Feux Follets : 28
MessageSujet: Re: Glad you came. [Originals] Hier à 0:00
Ain't what I'm not
And I ain't gonna lie or beg

Tu sais Loup Gris, malgré la mission que j’ai pu t’offrir, tu restes un loup comme les autres. Tu es fait comme eux d’un pelage, de deux yeux pâles mais aussi d’une âme fine. Ce qui mérite ton prénom est sans doute ce pelage d’un gris sombre par endroit, puis plus clair de l’autre. Mais surtout tes yeux … Yeux aussi gris que le ciel en Automne. On pourrait parfaitement penser que tu es aveugle, ou que tu as un problème, mais ce n’est pas le cas. J’ai seulement fait en sorte que ton regard reflète ton âme. Âme ni sombre, ni bonne. Elle n’est que neutralité dans ce bas monde. On pourrait même imaginé que tu n’as aucune émotion, mais ce serait mal te connaître. Au fond, personne ne te connaît bien mieux que moi. Tu as un coeur, bien trop grand pour la mission que je t’ai offerte me semble-t-il. Tu fais ton boulot, certes, mais je voix bien que tu es malheureux à chaque morts que tu accompagnes. Tu ne devrais pas. Ce sont mes lois et elles sont impénétrables. Même Rakuen ne peut rien y faire. La preuve, je suis actuellement en train de lui prendre son âme à chaque fois que vous utilisez vos pouvoirs. Vous la tuez à petit feu. Peut-être l’accompagneras-tu, qui sait ?

Le loup gris connaissait par coeur ces terres. Il y avait vécu tellement de choses qu’il ne saurait toutes les citer. Ces terres lui rappelaient tellement de malheur, tellement de bonheur aussi. Il se souvenait parfaitement de cette louve qu’il avait rencontré. Cette douce louve qui avait eu du mal à lui accorder sa confiance, pour au final lui laisser une porte d’entrée. Et il y était pénétré en un quart de seconde, il n’avait même pas pensé aux conséquences. Peut-être était-il trop jeune à cette époque ? Ou tout simplement s’en moquait-il ? Il ne saurait le dire. Tout ce qu’il savait, c’est qu’il avait réellement apprécié cette époque de sa vie. Cette époque où il avait laissé place à ses émotions plutôt que son intelligence. Cette époque où il s’était laissé guider par son coeur plutôt que sa tête. Il n’aurait peut-être pas du. Il se souvenait parfaitement de cette nuit-là. Cette nuit où Sitaël et ses frères et sœurs avaient été conçus. Il n’avait fait que laisser son amour s’exprimer tout autrement que par des mots. Ce qu’il ne comprenait pas, c’est pourquoi la Nature avait-elle laissé cette louve s’arrondir, devenir plus grosse de jour en jour. Etait-ce un test ? Voulait-elle voir jusqu’où il irait ? Eh bien, elle avait gagné. Il était parti. Il avait fui sans même se poser une seule question. Il avait fui sans se retourner. Il imaginait parfaitement que cette louve lui en voudrait toute sa vie, mais c’était pour son bien. Il préférait partir que voir le fruit de son amour mourir devant ses yeux. Il en était hors de question.

Et depuis ce jour-là, la Nature ne cessait de se venger. Elle ne cessait de mettre sur sa route des animaux mourants. Depuis combien de temps n’avait-il pas vu une naissance ? Bien trop sans doute. Il n’avait pas sourit depuis plusieurs saisons maintenant. En réalité, il ne savait plus vraiment ce qu’était de sourire. Il ne l’avait fait qu’une fois dans sa vie, une unique fois et il l’avait regretté. Il le regrettait encore. Mais ce qui est fait est fait, comme on dit n’est-ce pas ? Un regard sur le sol où il venait de poser ses pattes. Le lac des Cendres … Tellement de souvenirs prônaient dans cet endroit. C’est à cet endroit même qu’il avait réussi son union avec la louve. Cet endroit où il avait jouit d’un véritable bonheur. Cet endroit aussi où il avait fui son amour pour la protéger. Un regard sur ses flancs. Ils étaient sales, comme à leur habitude, mais son pelage gris cachait facilement les salissures. Pourquoi être parti de sa grotte ? Il n’en savait rien. En réalité, depuis un certain temps, il ne cessait de rôder autour de cette meute. Comme si quelque chose en particulier l’appelait. Il ne savait pas encore quoi. Il espérait seulement que ce ne soit pas ses enfants. Il espérait ne jamais les recroiser … Car la Nature ne supporterait sans doute jamais cet ultime affront. Elle les tuerait sur le champ. Ou le tuerait devant leurs yeux, ce qui serait pire selon lui. Un regard se porta sur un canidé présent près du lac. Il s’approcha calmement et s’assit face à elle/lui, la tête penchée sur le côté et les yeux gris dans les siens.

« Content ? On ne se connaît pas. » dit-il calmement. « Je me nomme Originals et toi, qui es-tu ? Je ne voulais que boire, mais il me semble que le lac est déjà occupé. »

Finalement, il s’écarta légèrement et porta un regard curieux sur l’animal. Elle sentait la femelle, mais n’avait pas le regard d’une louve. Etait-elle réel ? Ou est-ce que la Nature lui envoyait un message ? Un regard sur ses ramures et il pencha davantage la tête. Les loups d’ici semblaient réellement étranges, mais il n’avait pas le droit de les juger. Un bruit se fit entendre et il remarqua un remous dans le lac. La Nature le rappelait à l’ordre alors il se rassit et ferma la gueule, attendant une réponse quelconque.
©️ nightgaunt


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 02. Glad You Came Back
» KARAOKE [07/02, 21h15]
» Listing des avatars
» Les stars du forum.
» EVENT #2 - du côté de la Nouvelle Orléans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryûtora :: Terres des Meutes :: Terres Hikari :: Lac de Cendres-
Sauter vers: